Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Dommages aux reins causés par la chimiothérapie

Certains agents chimiothérapeutiques peuvent endommager les reins (néphrotoxicité). Les reins décomposent de nombreux agents chimiothérapeutiques et les éliminent du corps. Lorsque les agents se décomposent, ils fabriquent des produits qui peuvent affecter les cellules des reins, des uretères et de la vessie. Le potentiel de néphrotoxicité varie selon le type d'agent chimiothérapeutique employé.

Causes

Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent causer des dommages aux reins :

  • cisplatine (Platinol AQ)
  • carboplatine (Paraplatin)
  • nitrosurées, comme la carmustine (BiCNU, BCNU)
  • mitomycine (Mutamycin)
  • méthotrexate, en particulier à dose élevée

Qu'un agent chimiothérapeutique cause ou non des problèmes dépend des facteurs suivants :

  • dose administrée
  • emploi simultané d'autres médicaments qui sont aussi susceptibles d'affecter les reins
  • maladie du rein déjà présente

Symptômes

Les symptômes qui suivent pourraient laisser croire à la présence de dommages aux reins et d'une altération de la fonction rénale :

  • maux de tête
  • fatigue
  • faiblesse
  • nausées
  • vomissements
  • hausse de la pression artérielle
  • urines moins fréquentes
  • œdème (enflure ou boursouflure) des mains, des pieds ou d'autres régions du corps

Les symptômes peuvent se manifester en cours de chimiothérapie et être temporaires. Il est possible que la fonction rénale soit affectée pendant plusieurs années et que les dommages soient permanents. Les dommages peuvent varier de légers à graves. S’ils sont graves, ils sont susceptibles d'engendrer une insuffisance rénale.

Diagnostic

Avant d'entamer la chimiothérapie, on peut vérifier comment fonctionnent les reins pour s'assurer qu'il n'y a pas de troubles importants. On peut également refaire cette démarche au cours du traitement pour s'assurer que rien n’a changé. On a habituellement recours à des analyses sanguines pour vérifier la fonction rénale ainsi que l'équilibre des liquides et des électrolytes.

Prévention et soulagement

L'équipe de soins de santé prend des mesures pour aider à empêcher et à soulager les troubles rénaux qui pourraient se produire à cause de la chimiothérapie. Ces mesures comprennent entre autres celles qui suivent :

  • On peut administrer des liquides supplémentaires par voie intraveineuse (dans une veine) pour aider à éliminer les produits fabriqués lorsque les agents chimiothérapeutiques se décomposent dans les reins.
  • On vérifie les taux de liquides et d'électrolytes dans le sang ou l'urine au cours du traitement.
    • Ces taux permettent à l’équipe de soins de savoir si les reins fonctionnent bien.
    • Ils permettent également de détecter tôt tout trouble rénal, en particulier chez les personnes atteintes d’une maladie rénale préexistante
  • On peut administrer un médicament appelé amifostine (Ethyol) pour protéger les reins lorsqu'on a recours à des doses élevées de cisplatine.
  • On peut réduire la dose administrée ou cesser la chimiothérapie si des dommages aux reins surviennent.
  • On peut avoir recours à la dialyse pour évacuer les déchets du sang s'il y a des dommages importants aux reins et que ceux-ci engendrent une insuffisance rénale.
    • On peut faire une dialyse à l'aide d'une solution spéciale qu'on fait circuler dans les tissus de l'abdomen (dialyse péritonéale) ou d'un appareil qui remplace un rein, soit un rein artificiel (hémodialyse).

Avisez le médecin ou l’équipe de soins si une enflure ou une boursouflure apparaît soudainement. Faites-leur connaître tout changement des mictions (urines).

Vous pouvez aider à prévenir l'apparition de troubles rénaux et soulager les symptômes en prenant les mesures suivantes :

  • buvez beaucoup de liquides afin de vous assurer d'uriner régulièrement
  • consommez moins de sel et d’aliments salés (croustilles, mets préparés, viandes froides, cornichons, etc.) et remplacez le sel par des assaisonnements aux fines herbes ou du poivre
  • soulevez vos jambes si vos pieds sont enflés
  • éviter de porter des vêtements ajustés ou compressifs

Pour avoir plus de détails sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Histoires

David Rex Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de cancer, une foule de questions me sont venues à l’esprit.

Lisez l’histoire de David

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus