Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Changements cognitifs causés par la chimiothérapie

Certains agents chimiothérapeutiques peuvent affecter la façon dont le cerveau fonctionne, c’est pourquoi quelques personnes remarqueront qu'elles éprouvent des troubles de la mémoire et de la concentration. On parle alors parfois de « chimio-cerveau » ou de « fatigue mentale ».

Causes

On ne sait pas exactement comment la chimiothérapie affecte le cerveau : il n’est donc pas clair si elle est une cause directe de ces troubles. D’autres facteurs, comme ceux qui suivent, peuvent jouer un rôle dans les changements cognitifs :

  • dose d'agents chimiothérapeutiques administrée (une dose plus élevée provoque des effets plus graves)
  • administration d’antinauséeux (susceptibles d'affecter la concentration)
  • anxiété
  • dépression
  • changements dans les activités habituelles
  • mauvaise alimentation

Symptômes

Les changements de la mémoire et de la concentration peuvent être très subtils et légers. Certaines personnes :

  • ont des problèmes de mémoire à court terme : elles ne se souviennent pas, par exemple, où elles ont mis certains objets, du sujet de conversation ou de numéros de téléphone
  • sont incapables de résoudre des problèmes d'arithmétique simples
  • sont facilement distraites
  • se fatiguent rapidement lorsqu'elles font des activités qui ont recours aux fonctions intellectuelles

Ces effets peuvent disparaître une fois la chimiothérapie terminée ou durer jusqu'à un an après le traitement. Il arrive parfois aussi qu'ils se manifestent bien après la chimiothérapie.

Prévention et soulagement

L'équipe de soins de santé peut suggérer des façons d'améliorer sa concentration et d'atténuer les changements qui affectent la mémoire. Les troubles cognitifs légers semblent bien répondre à des efforts de réadaptation, comme les exercices et les techniques de rééducation cognitive.

Pour faire face aux changements qui affectent votre mémoire et votre concentration, vous pouvez prendre les mesures suivantes :

  • planifier des activités qui nécessitent de la concentration pendant les périodes de la journée où vous êtes le plus reposé;
  • faire des listes pour ne pas oublier certaines choses, comme un rendez-vous ou le moment où vous devez prendre vos médicaments;
  • demander à un membre de la famille ou à un ami de vous aider à ne rien oublier en écoutant par exemple, en prenant des notes et en posant des questions lors des rendez-vous.

Histoires

Dr Mohammad Akbari Le Dr Mohammad Akbari a repéré un nouveau gène de prédisposition au cancer.

Plus de details

De l’aide pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer

Illustration du symbole d’interdiction de fumer

Il est normal d’avoir besoin d’aide pour cesser de fumer. La Société canadienne du cancer est là pour soutenir les fumeurs qui sont prêts à arrêter et même ceux qui ne le sont pas.

Apprenez-en plus