Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Préparation à la chimiothérapie

La préparation commence une fois que les médecins et la personne atteinte de cancer ont décidé que la chimiothérapie était une option de traitement.

L'oncologue médical est un spécialiste du cancer qui surveille le traitement et qui travaille en collaboration avec les autres membres de l'équipe soignante pour planifier et administrer les traitements. Habituellement, pour aider à la planification du traitement, l'oncologue médical :

  • note les antécédents de santé de la personne atteinte et lui fait un examen physique afin de détecter tout trouble qui pourrait affecter la chimiothérapie
    • Il y a des personnes, par exemple, qui ne sont pas de bonnes candidates à certains types de chimiothérapie parce qu'elles sont atteintes d'une maladie sous-jacente du poumon, du cœur, du foie ou du rein.
  • étudie tous les résultats d'examens ainsi que les rapports de chirurgie et de pathologie
  • prescrit des examens supplémentaires pour s'assurer que la personne est suffisamment en forme pour recevoir une chimiothérapie, dont :
    • une analyse d’urine pour vérifier le fonctionnement des reins
    • des analyses sanguines pour déterminer le nombre de cellules sanguines et vérifier la coagulation du sang ainsi que le fonctionnement du foie et des reins
    • un électrocardiogramme (ECG) pour vérifier le cœur (en particulier si on administre des médicaments qui pourraient affecter la fonction cardiaque)
    • des examens d'imagerie pour déterminer la taille et l'emplacement de la tumeur et pour savoir si les organes ou les ganglions lymphatiques voisins sont affectés
  • prend des dispositions pour que tout autre professionnel de la santé requis aide à préparer la personne à la chimiothérapie
    • Une diététistediététisteProfessionnel de la santé spécialisé dans le domaine de la nutrition et des aliments., par exemple, peut aider la personne si le traitement affectera ce qu’elle peut manger ou son appétit.

Avant le traitement

La préparation dépend du type de chimiothérapie planifié et de la façon dont on l'administrera.

  • Il arrive souvent qu'on administre des médicaments particuliers de 20 à 30 minutes avant la chimiothérapie. Ces médicaments aident à atténuer les effets secondaires, comme les nausées et vomissements. On les appelle parfois prémédication.
  • On administre de nombreux agents chimiothérapeutiques dans une veine (intraveineuseintraveineuseDans une veine (vaisseau sanguin qui fait circuler le sang des tissus et des organes du corps vers le cœur)., ou IV) : on doit donc mettre en place une aiguille intraveineuse ou un cathéter.
  • Il arrive parfois qu'on installe un cathéter particulier qui est lisse et flexible, appelé cathéter veineux centralcathéter veineux centralCathéter (tube flexible) qui est inséré dans la veine cave (grosse veine qui mène au coeur) en passant par une autre veine du cou, de l’aine ou du thorax., pour administrer les médicaments. On peut y avoir recours en particulier si la chimiothérapie est administrée sur une longue période, si les médicaments endommagent les veines ou s'il peut être difficile de faire une intraveineuse. Ce cathéter est inséré dans une grosse veine et peut être implanté sous la peau. On le laisse en place tant et aussi longtemps qu'il est nécessaire.

Retour au menu

Dose et mode d'administration

L'oncologue médical choisit le type d'agents chimiothérapeutiques à administrer et détermine la dose employée, le mode d'administration et la durée du traitement. Tous ces facteurs dépendent des éléments suivants :

  • type de cancer
  • but du traitement
  • stadestadeDescription de l’étendue du cancer dans le corps, y compris la taille de la tumeur, le degré de dissémination des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques et la propagation de ces cellules de l’emplacement initial vers d’autres parties du corps. du cancer
  • âge de la personne
  • surface corporelle (calculée selon la taille et le poids) de la personne
  • état de santé global de la personne
  • autres types de traitement du cancer administrés ou planifiés
  • réaction de la personne à la chimiothérapie

Retour au menu

Comment se préparer à la chimiothérapie

Les personnes atteintes veulent souvent savoir si elles doivent faire quelque chose de particulier pour se préparer à la chimiothérapie. Pour mieux faire face à ce traitement et s'en rétablir, elles peuvent :

  • avoir une alimentation bien équilibrée, riche en calories et en protéines pour avoir l'énergie et les éléments nutritifs dont leur corps a besoin pour guérir
  • se reposer beaucoup
  • faire connaître au médecin ou à l'équipe de soins de santé quels médicaments et produits de santé naturels elles prennent, dont les médicaments vendus sans ordonnance, les antioxydantsantioxydantsToute substance qui aide à protéger les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres (molécules instables produites au cours du métabolisme, soit les processus chimiques nécessaires au fonctionnement, à la croissance et à la reproduction des cellules). et les vitamines et les minéraux à doses élevées. Certains de ces produits peuvent rendre la chimiothérapie moins efficace ou en accroître les effets secondaires. On ne connaît pas pleinement les avantages et les effets nuisibles de ces produits s’ils sont utilisés pendant ou peu de temps après le traitement.
  • ne pas fumer. Des études ont démontré que les personnes atteintes de certains types de cancer présentent un risque élevé de réapparition du cancer (récidive) et d’apparition de nouveaux cancers si elles continuent de fumer. Le tabac peut également diminuer l'appétit et aggraver certains effets secondaires, comme la douleur dans la bouche.

Quand un enfant reçoit un diagnostic de cancer, il peut, tout comme sa famille, avoir des questions et des préoccupations sur la chimiothérapie. Ils veulent savoir comment elle est administrée et comment soulager les effets secondaires. Être préparé et savoir ce qui se passera lorsque la chimiothérapie sera administrée peut atténuer l’anxiété de l’enfant et de ses parents. Les parents et les personnes qui prennent soin de l’enfant (aidants) peuvent le préparer à la chimiothérapie et l’aider à y faire face en lui expliquant certaines choses qui sont appropriées à son âge et à sa maturité.

Retour au menu

Histoires

Dr Daniel De Carvalho Déjouer les cellules souches cancéreuses pour stopper leur croissance

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus