Cancer du vagin

Vous êtes ici:

Traitements du cancer du vagin

Si vous êtes atteinte d’un cancer du vagin, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement spécialement pour vous. Ce plan sera basé sur votre état de santé et sur des renseignements propres au cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer pour le cancer du vagin, elle prend les éléments suivants en considération :

  • le stade de la tumeur
  • l’emplacement de la tumeur
  • le type de tumeur
  • la taille de la tumeur
  • votre état de santé global
  • si vous avez déjà reçu de la radiothérapie au bassin
  • si vous désirez un jour porter des enfants

Il est possible qu’on vous propose un ou plusieurs des traitements suivants pour le cancer du vagin.

Radiothérapie

On peut administrer de la radiothérapie pour traiter n’importe quel stade du cancer du vagin. On a habituellement recours à une association de radiothérapie externe et de curiethérapie. Parfois, la curiethérapie est employée seule.

Chirurgie

Selon le stade et l’emplacement de la tumeur, on pourrait pratiquer l’un des types de chirurgie suivants.

Lors d’une excision locale large, on enlève la tumeur ainsi qu’une grande marge de tissu tout autour. On peut l’effectuer pour traiter un petit carcinome ou mélanome du vagin de stade I.

Lors d’une vaginectomie, ou colpectomie, on enlève une partie ou la totalité du vagin. On peut l’effectuer pour traiter un carcinome ou un mélanome du vagin de stade I ou II.

Lors d’une hystérectomie, on enlève l’utérus. On peut l’effectuer pour traiter un carcinome ou un sarcome du vagin de stade I. On pratique une hystérectomie totale lorsqu’il faut enlever le col de l’utérus et l’utérus. On pratique une hystérectomie radicale lorsque la tumeur du col de l’utérus est grosse. Lors de cette opération, on enlève le col de l’utérus, l’utérus, certains des tissus et structures situés près du col de l’utérus ainsi que les ganglions lymphatiques voisins.

Lors d’une exentération pelvienne, on enlève le col de l’utérus, l’utérus, le vagin, les ovaires, les trompes de Fallope et les ganglions lymphatiques du bassin, de même que le rectum, la vessie ou les deux. On l’effectue parfois lorsque le cancer réapparaît (récidive) après avoir été traité.

Lors d’un curage ganglionnaire, on enlève les ganglions lymphatiques du bassin et de l’aine pour vérifier s’ils renferment des cellules cancéreuses.

Lors d’une reconstruction vaginale, on répare et on reconstruit le vagin. Cela peut être fait après une vaginectomie ou une exentération pelvienne.

Chimiothérapie

On peut avoir recours à la chimiothérapie pour traiter un cancer du vagin qui est réapparu après avoir été traité ou un cancer du vagin de stade IVB. On peut aussi l’administrer pour traiter un mélanome du vagin.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez régulièrement avoir des visites de suivi, en particulier au cours des cinq premières années suivant la fin du traitement. Ces visites permettront à l’équipe de soins de surveiller votre évolution et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

Quelques essais cliniques sur le cancer du vagin sont en cours au Canada et acceptent des participantes. Les essais cliniques visent à trouver de nouveaux moyens de prévenir, détecter et traiter le cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

Histoires

Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus