Cancer du vagin

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le cancer du vagin

Si vous êtes atteinte d’un cancer du vagin, vous vous posez peut-être des questions sur votre pronostic. Le pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera une personne et comment il réagira au traitement. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs. Seul un médecin qui connaît bien vos antécédents médicaux, le type, le stade et les caractéristiques du cancer dont vous êtes atteinte, les traitements choisis et la réaction au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne atteinte que le médecin prend en considération lorsqu’il établit un pronostic. Un facteur prédictif influence la façon dont le cancer réagit à un traitement donné. On aborde souvent les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs ensemble. Ils jouent tous les deux un rôle dans le choix du plan de traitement et dans l’établissement du pronostic.

Les éléments suivants sont des facteurs pronostiques et des facteurs prédictifs du cancer du vagin.

Stade

Le stade du cancer est le facteur pronostique le plus important du cancer du vagin. Plus le stade est précoce, meilleur est le pronostic.

Taille de la tumeur, volume tumoral et étendue locale

La taille de la tumeur correspond au diamètre le plus large de la tumeur (à sa plus grande dimension). Le volume tumoral fait référence aux 3 dimensions de la tumeur : sa hauteur, sa largeur et son épaisseur. Les données existantes indiquent que le pronostic est plus favorable si la taille et le volume sont petits que s’ils sont grands.

L’étendue locale désigne la profondeur à laquelle la tumeur a envahi la paroi du vagin et les tissus environnants. Plus elle s’y est développée en profondeur, moins le pronostic est favorable.

Type de tumeur

Le type de tumeur vaginale est un facteur pronostique important. Le carcinome épidermoïde engendre un meilleur pronostic que les autres types de tumeur, comme le mélanome du vagin. Il semble que le carcinome à cellules claires, qui survient chez des femmes dont la mère a pris du diéthylstilbestrol (DES) au cours de la grossesse, soit associé à un pronostic plus favorable que les autres types d’adénocarcinome.

Grade

Les tumeurs de bas grade, qui évoluent lentement et risquent moins de se propager, engendrent un pronostic plus favorable que les tumeurs de haut grade.

Propagation aux ganglions lymphatiques

Le pronostic d’un cancer du vagin qui ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques est meilleur que celui d’un cancer qui s’y est propagé.

Emplacement de la tumeur

Le pronostic des tumeurs situées dans les tiers médian et inférieur du vagin ou de celles se trouvant dans la paroi postérieure du vagin est moins favorable.

Symptômes

Le pronostic des femmes qui présentent des symptômes au moment du diagnostic est généralement moins favorable.

Âge et état de santé général

Le pronostic des jeunes femmes est généralement meilleur que celui des femmes âgées de 60 ans ou plus. De plus, le pronostic est habituellement plus favorable chez les femmes ayant un bon état de santé général.

Histoires

Dr Mani Larijani Étudier en 3D une protéine qui cause le cancer

Plus de details

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus