Cancer de l’utérus

Vous êtes ici:

États précancéreux de l’utérus

L’hyperplasie atypique de l’endomètre est un état précancéreux qui se manifeste dans le revêtement de l’utérus (appelé endomètre). Elle consiste en une prolifération excessive de cellules anormales. Elle peut aussi avoir pour origine une hyperplasie de l’endomètre, soit une prolifération excessive de cellules normales. Les polypespolypesPetite masse en forme de chou-fleur qui se développe aux dépens d’une muqueuse, comme celle qui tapisse le côlon, la vessie, l’utérus (matrice), les cordes vocales ou les voies nasales. qui peuvent apparaître dans l’utérus présentent parfois de l’hyperplasie atypique de l’endomètre.

L’hyperplasie atypique de l’endomètre n’est pas encore cancéreuse, mais ce changement anormal risque de se transformer en cancer de l’utérus s’il n’est pas traité.

Facteurs de risque

L’hyperplasie atypique de l’endomètre survient généralement chez les femmes âgées. Les jeunes femmes qui n’ovulent pas ou qui sont obèses peuvent aussi en être atteintes.

L’hyperplasie atypique de l’endomètre se manifeste lorsqu’il y a un déséquilibre des hormones femelles (appelées œstrogène et progestérone) et que l’endomètre se trouve exposé à relativement davantage d’œstrogène que de progestérone. On dit alors que les œstrogènes sont non compensés ou qu’ils sont sans opposition. Plusieurs éléments peuvent entraîner ce déséquilibre, dont :

  • les changements hormonaux durant la ménopause
  • l’hormonothérapie substitutive (HTS)
  • le tamoxifène (Nolvadex, Tamofen) administré pour traiter le cancer du sein

Symptômes

Le symptôme le plus courant de l’hyperplasie atypique de l’endomètre est un saignement vaginal anormal. Certaines femmes peuvent présenter des pertes vaginales anormales ou des résultats de test Pap anormaux, mais c’est moins fréquent.

Diagnostic

Si vous éprouvez des symptômes ou si votre médecin pense que vous pourriez être atteinte d’hyperplasie atypique de l’endomètre, vous subirez des examens. Pour diagnostiquer l’hyperplasie atypique de l’endomètre, on peut avoir recours aux examens suivants.

La biopsie de l’endomètre est une intervention lors de laquelle on prélève de petits fragments du revêtement interne de l’utérus (appelé endomètre) afin de les examiner au microscope. Elle est généralement pratiquée dans le bureau du médecin.

La dilatation et le curetage (DC) est une intervention lors de laquelle on élargit, ou dilate, le col de l’utérus (la partie inférieure et étroite de l’utérus) afin de pouvoir y insérer une curette (un instrument en forme de cuillère à bords tranchants) jusqu’à l’utérus dans le but d’enlever des cellules, du tissu ou des masses de l’endomètre (revêtement interne de l’utérus).

Traitements

Le traitement de l’hyperplasie atypique de l’endomètre dépend des facteurs suivants :

  • le degré de différence entre les cellules anormales et les cellules normales
  • la quantité de saignements
  • les risques chirurgicaux
  • le désir de la femme atteinte de peut-être porter un jour des enfants

Les options de traitement de l’hyperplasie atypique de l’endomètre peuvent comprendre :

  • hystérectomie (chez les femmes postménopausées)
  • prise de progestéroneprogestéroneHormone sexuelle femelle dont le rôle est de préparer l'utérus (matrice) pour la grossesse et les seins pour la lactation après l'accouchement. (chez les femmes qui désirent peut-être porter un jour des enfants)

Histoires

Dr Lisa Barbera Des valeurs de référence canadiennes pour la qualité des soins du cancer en fin de vie

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus