Cancer de la
thyroïde

Vous êtes ici:

Tumeurs cancéreuses de la thyroïde

Une tumeur cancéreuse de la thyroïde peut se propager (métastases) à d’autres parties du corps. Les tumeurs cancéreuses sont aussi appelées tumeurs malignes. Les différents types de tumeurs cancéreuses sont traités de différentes façons.

Cancer différencié de la thyroïde

Le carcinome papillaire et le carcinome folliculaire sont classés ensemble et on leur donne le nom de cancer différencié de la thyroïde. Ces cancers représentent plus de 90 % de tous les cancers de la thyroïde. Ce sont des tumeurs bien différenciées, ce qui signifie que les cellules cancéreuses ont une apparence semblable à celle du tissu normal de la thyroïde.

Carcinome papillaire

Le carcinome papillaire est le type de cancer de la thyroïde le plus courant. Plus de 80 % des cancers de la thyroïde sont des carcinomes papillaires. On les diagnostique le plus souvent chez les jeunes femmes.

Le carcinome papillaire prend naissance dans les cellules folliculaires de la thyroïde. Au microscope, ces cellules cancéreuses présentent souvent de petites saillies en doigts de gant (appelées papilles). Le carcinome papillaire apparaît fréquemment dans plus d’un endroit à la fois au sein de la thyroïde (on parle alors de cancer multifocal). En général, il évolue lentement et réagit bien au traitement.

Il existe plusieurs formes, ou variantes, du carcinome papillaire. Lorsqu’on les observe au microscope, les cellules cancéreuses de chacune de ces variantes présentent des caractéristiques uniques permettant de les distinguer de la forme classique du carcinome papillaire. La variante folliculaire est la plus fréquente. Elle possède des caractéristiques propres au carcinome papillaire de même qu’au carcinome folliculaire, mais on la traite de la même manière que le carcinome papillaire classique. Parmi les autres variantes, plus rares, on compte la variante à cellules hautes, la variante à cellules cylindriques, la variante solide et la variante sclérosante diffuse. Ces variantes ont tendance à être plus agressives, ce qui signifie qu’elles évoluent et se propagent plus rapidement que le carcinome papillaire classique ou la variante folliculaire.

Carcinome folliculaire

Le carcinome folliculaire, aussi appelé carcinome vésiculaire, est un type moins courant de cancer de la thyroïde. Moins de 10 % des cancers de la thyroïde sont des carcinomes folliculaires.

Comme le carcinome papillaire, le carcinome folliculaire prend naissance dans les cellules folliculaires de la thyroïde. Le carcinome folliculaire évolue généralement lentement et, dans la plupart des cas, il engendre un très bon pronostic (issue).

Le carcinome à cellules de Hürthle est une variante du carcinome folliculaire. Certaines études ont montré qu’il pouvait engendrer un pronostic moins favorable que le carcinome folliculaire classique.

Cancer peu différencié de la thyroïde

On considère que le carcinome peu différencié, ou cancer peu différencié de la thyroïde, est un cancer distinct dont les caractéristiques se situent entre celles du cancer différencié de la thyroïde et celles du carcinome anaplasique. Il représente environ 2 % des cancers de la thyroïde. C’est un type de cancer agressif qui évolue et se propage rapidement. Au moment du diagnostic, il s’est souvent déjà propagé à d’autres tissus du cou ou à d’autres parties du corps, comme les poumons ou les os. Le risque que le carcinome peu différencié revienne (récidive) après son traitement est élevé.

Le carcinome peu différencié prend naissance dans les cellules folliculaires de la thyroïde. Les cellules cancéreuses possèdent toujours certaines caractéristiques des cellules folliculaires normales, mais leur apparence et leur comportement sont plus anormaux que ceux des cellules du cancer différencié de la thyroïde. Il arrive qu’un cancer différencié de la thyroïde évolue en carcinome peu différencié.

Le carcinome peu différencié est aussi appelé carcinome insulaire en raison du modèle de croissance particulier des cellules cancéreuses qui le composent. La tumeur ressemble à une île ou à un nid solide formé de petites cellules cancéreuses uniformes.

Carcinome anaplasique

Le carcinome anaplasique représente moins de 2 % des cancers de la thyroïde. C’est un type de cancer agressif qui évolue et se propage rapidement. Au moment du diagnostic, ce cancer s’est souvent déjà propagé à d’autres tissus du cou ou à d’autres parties du corps. Le carcinome anaplasique survient habituellement chez les personnes âgées.

Le carcinome anaplasique prend naissance dans les cellules folliculaires de la thyroïde. Il se manifeste parfois en présence d’autres types de cancer de la thyroïde, comme le carcinome papillaire ou le carcinome folliculaire. Pour cette raison, les médecins croient qu’il arrive qu’il dérive d’un carcinome papillaire ou folliculaire.

Le carcinome anaplasique est aussi appelé cancer indifférencié de la thyroïde. L’apparence des cellules cancéreuses est anormale et très différente de celle du tissu normal de la thyroïde.

Carcinome médullaire

Le carcinome médullaire est un type peu courant de cancer de la thyroïde. Il représente environ 5 % des cancers de la thyroïde et survient le plus souvent chez des personnes dans la cinquantaine ou la soixantaine.

Le carcinome médullaire prend naissance dans les cellules C (aussi appelée cellules parafolliculaires) de la thyroïde.

La plupart des carcinomes médullaires sont sporadiques, ce qui signifie qu’ils apparaissent au hasard.

Dans certains cas, le carcinome médullaire est héréditaire. Le carcinome médullaire héréditaire est causé par une mutation du gène RET et il se manifeste souvent en présence d’une affection génétique appelée néoplasie endocrinienne multiple de type 2 (NEM2). Deux formes de la NEM2 sont associées au carcinome médullaire héréditaire. La NEM2A peut causer le carcinome médullaire ainsi que des tumeurs des glandes surrénales (appelées phéochromocytomes) et des glandes parathyroïdes.  La NEM2B peut causer le carcinome médullaire ainsi que d’autres tumeurs telles que les phéochromocytomes et les névromes.

Lorsque différents membres d’une même famille sont atteints d’un carcinome médullaire qui n’est pas lié à la NEM2, on parle d’une forme familiale du carcinome médullaire de la thyroïde.

Cancers rares de la thyroïde

Les cancers de la thyroïde suivants sont rares :

névrome

Tumeur non cancéreuse (bénigne) qui prend naissance dans les cellules nerveuses (neurones).

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Stuart Peacock, chercheur, Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control Une étude menée au Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control a donné lieu à une nouvelle norme d’analyse pour la leucémie.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus