Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la
thyroïde

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer de la thyroïde

Les soins de soutien permettent de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer de la thyroïde. Ils représentent une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d’améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Le rétablissement du cancer de a thyroïde et l’adaptation à la vie après le traitement diffèrent pour chaque personne. Le rétablissement dépend du stade de la maladie, du type de traitement administré et de nombreux autres facteurs. La fin du traitement d’un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d’autres questions à régler, comme l’adaptation aux effets secondaires à long terme. Une personne qui a été traitée pour un cancer de la thyroïde peut se préoccuper des aspects suivants.

Hypothyroïdie

L’hypothyroïdie signifie qu’il n’y a pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes dans le sang pour assurer le fonctionnement normal du corps. Elle survient après qu’on a enlevé une partie ou la totalité de la thyroïde ou lorsque le tissu thyroïdien est détruit par un traitement à l’iode radioactif.

L’hypothyroïdie peut entraîner les effets suivants :

  • fatigue
  • sécheresse de la peau
  • gain de poids
  • sensation de froid

On traite l’hypothyroïdie au moyen d’une hormonothérapie thyroïdienne à base de lévothyroxine (Synthroid, Eltroxin). Ce médicament remplace la thyroxine, une hormone normalement produite par la thyroïde. Vous devrez prendre ce médicament pour le reste de votre vie. Trouver la dose adéquate pour que vous n’éprouviez plus de symptôme d’hypothyroïdie peut prendre un certain temps. Les médecins ajusteront la dose de lévothyroxine selon les résultats d’analyses sanguines.

Sécheresse de la bouche

Le traitement à l’iode radioactif peut provoquer une inflammation des glandes salivaires, ce qui risque de diminuer la quantité de salive qu’elles produisent. Cela peut entraîner une sécheresse de la bouche et, parfois, des changements du goût. Après le traitement, il peut s’écouler plusieurs semaines avant que la sécheresse de la bouche s’améliore. Chez certaines personnes, il s’agit même d’un problème à long terme.

Pour aider à garder votre bouche humide, buvez fréquemment de l’eau et d’autres liquides au cours de la journée. Certaines personnes ont recours à la salive artificielle pour aider à humidifier leur bouche. Demandez à votre équipe de soins de vous recommander un tel produit.

Apprenez-en davantage sur la sécheresse de la bouche et sur les changements du goût.

Changements de la voix

Des changements de la voix peuvent survenir après une chirurgie du cancer de la thyroïde. Le larynx (organe de la parole), qui est situé près de la thyroïde, et les nerfs présents dans la gorge peuvent être endommagés lors d’une chirurgie visant à enlever la thyroïde. Cela peut rendre la voix différente. Elle peut être enrouée et râlante. Vous pourriez aussi avoir de la difficulté à produire des sons aigus. En général, une voix enrouée se rétablit en quelques semaines après la chirurgie. Certaines personnes trouvent qu’il est plus long avant que la voix chantée s’améliore. Dans de rares cas, les changements de la voix peuvent être permanents.

Si les changements de la voix que vous éprouvez semblent être un problème à long terme, l’orthophonie peut améliorer la qualité de votre voix.

Apprenez-en davantage sur l’orthophonie.

Hypocalcémie

L’hypocalcémie signifie qu’il n’y a pas assez de calcium dans le sang. Cela peut survenir lorsque les glandes parathyroïdesglandes parathyroïdesL’une des 4 petites glandes fixées à la glande thyroïde dans le cou qui fabrique et libère l’ hormone parathyroïdienne (parathormone), qui aide à réguler les taux de calcium, de magnésium et de phosphore dans le sang. sont enlevées ou endommagées au cours d’une opération chirurgicale.

Les glandes parathyroïdes produisent une hormone appelée parathormone (PTH), ou hormone parathyroïdienne, qui aide à réguler le taux de calcium dans le sang. Quand le taux de calcium sanguin est bas, les glandes parathyroïdes libèrent de la PTH. Si les glandes parathyroïdes sont enlevées ou endommagées, elles ne peuvent plus produire de PTH. Cette situation est désignée sous le nom d’hypoparathyroïdie.

L’hypocalcémie peut entraîner les effets suivants :

  • crampes dans le dos ou les jambes
  • sécheresse de la peau et fragilité des ongles
  • picotements et engourdissements dans les lèvres, la langue, les doigts et les pieds
  • confusion, perte de mémoire et dépression
  • rythme cardiaque anormal

Le traitement de l’hypocalcémie consiste habituellement en des suppléments de calcium administrés sous forme de pilules. Des suppléments de vitamine D sont parfois aussi administrés. La durée du traitement par des suppléments de calcium et de vitamine D dépend du rétablissement et du degré de fonctionnement des glandes parathyroïdes. Certaines personnes devront prendre ces suppléments pour le reste de leur vie afin d’empêcher que des symptômes d’hypocalcémie se manifestent.

Questions à poser sur les soins de soutien

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les soins de soutien à votre équipe de soins.

Histoires

Marie Whitehead Déceler le cancer le plus tôt possible. C’est ce qui compte avant tout. Cela pourrait vous sauver la vie.

Lisez l’histoire de Marie

Réconfort et sollicitude des bénévoles

Illustration de bénévoles

Dans les centres régionaux de cancer, les maisons d’hébergement et les hôpitaux communautaires, des milliers de bénévoles de la Société canadienne du cancer apportent leur soutien aux personnes qui reçoivent des traitements.

Apprenez-en plus