Logo Société canadienne du cancer

Cancer du testicule

Vous êtes ici:

Stadification du cancer du testicule

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue (quantité) de la maladie dans le corps. Le système le plus fréquemment utilisé pour le cancer du testicule est la classification TNM.

  • T, c’est la taille de la tumeur primitive du testicule et son développement dans les tissus qui l’entourent;
  • N, c’est le nombre de ganglions lymphatiques entourant le testicule qui contiennent des cellules cancéreuses et leur emplacement;
  • M, c’est la propagation du cancer, ou métastases, à d’autres parties du corps.

Le American Joint Committee on Cancer (AJCC) inclut le taux sérique des marqueurs tumoraux dans les stades des tumeurs germinales. Les médecins utilisent la lettre S pour décrire le taux des marqueurs tumoraux dans le sérum (sérique) après la chirurgie visant à enlever le testicule, soit une orchidectomie. Les marqueurs tumoraux mesurés dans le sérum sont l’alpha-fœtoprotéine (AFP), la gonadotrophine chorionique humaine (HCG) et la lacticodéshydrogénase (LDH).

STaux sérique des marqueurs tumoraux

SX

Les taux des marqueurs tumoraux ne sont pas disponibles ou n’ont pas été mesurés.

S0

Les taux des marqueurs tumoraux sont normaux.

S1

Tous les taux des marqueurs tumoraux sont supérieurs à la normale.

  • Le taux d’AFP est inférieur à 1 000 ng/ml.
  • Le taux de HCG est inférieur à 5 000 mIU/ml.
  • Le taux de LDH est moins de 1,5 fois la limite supérieure des valeurs normales.

S2

Le taux d’au moins un marqueur tumoral est élevé.

  • Le taux d’AFP se situe entre 1 000 et 10 000 ng/ml.
  • Le taux de HCG se situe entre 5 000 et 50 000 mIU/ml.
  • Le taux de LDH est de 1,5 à 10 fois la limite supérieure des valeurs normales.

S3

Le taux d’au moins un marqueur tumoral est très élevé.

  • Le taux d’AFP est supérieur à 10 000 ng/ml.
  • Le taux de HCG est supérieur à 50 000 mIU/ml.
  • Le taux de LDH est plus de 10 fois la limite supérieure des valeurs normales.

Regroupement des stades pour le cancer du testicule

Les stades globaux, ou regroupement des stades, se basent sur la classification TNM et le taux des marqueurs tumoraux dans le sérum (S pour sérique). On assigne un numéro de 0 à 3, habituellement un chiffre romain (0, I, II ou III), à chaque stade. En général, plus le numéro est élevé, plus le cancer a progressé. Votre équipe de soins a recours au regroupement des stades pour planifier votre traitement et évaluer votre pronostic.

Quand les médecins décrivent le stade, ils peuvent employer des mots comme localisé, régional et distant. Localisé signifie que le cancer se trouve seulement dans la zone où il a pris naissance et qu’il ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. Régional signifie près ou autour du testicule. Distant signifie dans une partie du corps plus éloignée du testicule.

Stade 0

Tous les cancers du testicule de stade 0 sont ainsi décrits.

StadeTNM et SExplication

Stade 0

Tis

On observe une néoplasie germinale intratubulaire (NGIT) de type non classé.

N0

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S0

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux.

Stade I

Le cancer du testicule de stade I est décrit de l’une des façons suivantes.

StadeTNM et SExplication

Stade IA

T1

La tumeur ne se trouve que dans le testicule et l’épididyme. Elle ne s’est pas développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins. La tumeur peut s’être étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée.

N0

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S0

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux.

Stade IB

T2, T3 ou T4

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle s’est développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

N0

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S0

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux.

Stade IS

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

N0

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S1, S2 ou S3

Le taux sérique d’un ou de plus d’un marqueur tumoral est plus élevé que la normale.

Stade II

Le cancer du testicule de stade II est décrit de l’une des façons suivantes.

StadeTNM et SExplication

Stade IIA

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

N1

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule). On a observé des cellules cancéreuses dans 1 à 5 ganglions situés près du testicule. Aucun ne mesure plus de 2 cm de diamètre.

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S0 ou S1

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux ou un peu élevés.

Stade IIB

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

N2

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule). On a observé des cellules cancéreuses dans 1 ganglion qui mesure de 2 à 5 cm de diamètre ou dans plus de 5 ganglions dont aucun ne mesure plus de 5 cm de diamètre.

Le cancer peut s’être propagé à l’extérieur des ganglions lymphatiques dans des tissus voisins, ce qu’on appelle extension extraganglionnaire.

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S0 ou S1

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux ou un peu élevés.

Stade IIC

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

N3

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule). On a observé des cellules cancéreuses dans au moins 1 ganglion lymphatique. Les ganglions atteints par le cancer mesurent plus de 5 cm de diamètre.

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S0 ou S1

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux ou un peu élevés.

Stade III

Le cancer du testicule de stade III est décrit de l’une des façons suivantes.

StadeTNM et SExplication

Stade IIIA

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

tout N

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

OU

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule).

Le cancer peut s’être propagé à l’extérieur des ganglions lymphatiques dans des tissus voisins, ce qu’on appelle extension extraganglionnaire.

M1a

Il y a des métastases à distance (le cancer s’est propagé à des ganglions lymphatiques éloignés du testicule ou aux poumons).

S0 ou S1

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux ou un peu élevés.

StadeTNM et SExplication

Stade IIIB

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

N1, N2 ou N3

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule).

Le cancer peut s’être propagé à l’extérieur des ganglions lymphatiques dans des tissus voisins, ce qu’on appelle extension extraganglionnaire.

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S2

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont élevés.

Stade IIIB

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

tout N

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

OU

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule).

Le cancer peut s’être propagé à l’extérieur des ganglions lymphatiques dans des tissus voisins, ce qu’on appelle extension extraganglionnaire.

M1a

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

OU

Il y a des métastases à distance (le cancer s’est propagé à des ganglions lymphatiques éloignés du testicule ou aux poumons).

OU

Il y a des métastases dans un autre organe que le poumon, comme le foie ou un os.

S2

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont élevés.

StadeTNM et SExplication

Stade IIIC

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

N1, N2 ou N3

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule).

Le cancer peut s’être propagé à l’extérieur des ganglions lymphatiques dans des tissus voisins, ce qu’on appelle extension extraganglionnaire.

M0

Il n’y a pas de métastases à distance (le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps).

S3

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont très élevés.

Stade IIIC

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

tout N

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

OU

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule).

Le cancer peut s’être propagé à l’extérieur des ganglions lymphatiques dans des tissus voisins, ce qu’on appelle extension extraganglionnaire.

M1a

Il y a des métastases à distance (le cancer s’est propagé à des ganglions lymphatiques éloignés du testicule ou aux poumons).

S3

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont très élevés.

Stade IIIC

tout T

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme et elle peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins ou bien la tumeur s’est étendue dans la couche interne du testicule qu’on appelle albuginée ou dans la couche interne et dans la couche externe du testicule qu’on appelle tunique vaginale.

La tumeur peut s’être propagée au cordon spermatique ou au scrotum et peut s’être développée dans les vaisseaux lymphatiques ou sanguins.

tout N

Il n’y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (pas de cellules cancéreuses dans les ganglions situés près du testicule).

OU

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (cellules cancéreuses présentes dans les ganglions situés près du testicule).

Le cancer peut s’être propagé à l’extérieur des ganglions lymphatiques dans des tissus voisins, ce qu’on appelle extension extraganglionnaire.

M1b

Il y a des métastases dans un autre organe que le poumon, comme le foie ou un os.

tout S

Les taux sériques des marqueurs tumoraux sont normaux, supérieurs à la normale ou très élevés.

Système de classification du International Germ Cell Cancer Consensus Group

Le International Germ Cell Cancer Consensus Group (IGCCCG) a élaboré un système de classification basé sur des facteurs pronostiques. Ce système aide les médecins à prendre des décisions relativement au traitement d’une tumeur germinale avancée, comme un cancer du testicule de stade III ou qui récidive. L’IGCCCG divise les tumeurs germinales du testicule en groupes pronostiques. Les médecins associent souvent le système IGCCCG à la stadification pour établir le pronostic. Apprenez-en davantage sur le système de classification de l’IGCCCG.

Restadification

Il arrive parfois que l’équipe de soins attribue un stade au cancer après le traitement. Elle a alors recours à des examens d’imagerie et à des tests de dosage des marqueurs tumoraux dans le sérum pour le déterminer. C’est la restadification. Stadifier de nouveau un cancer aide les médecins à déterminer s’il reste des cellules cancéreuses après le traitement, ce qu’on appelle maladie résiduelle, et si vous avez besoin d’un autre traitement.

Récidive de cancer du testicule

La récidive d'un cancer du testicule signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît dans la zone où il a d’abord pris naissance ou dans l’autre testicule, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de la tumeur primitive, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de cancer métastatique du testicule.

Histoires

Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

Plus de details

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus