Cancer de l’estomac

Vous êtes ici:

Effets secondaires du traitement ciblé du cancer de l’estomac

Peu importe le traitement du cancer de l’estomac, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

En général, le traitement ciblé n’endommage pas les cellules saines, alors il a tendance à causer des effets secondaires moins nombreux et moins graves que la chimiothérapie et la radiothérapie. La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent endommager les cellules saines en plus des cellules cancéreuses et peuvent donc provoquer des effets secondaires.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après le traitement ciblé. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite du traitement ciblé (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires du traitement ciblé dépendent surtout des éléments suivants :

  • le type de médicament ou d’association de médicaments employé
  • la dose
  • le mode d’administration (par voie intraveineuse ou orale)
  • votre état de santé global

Si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres problèmes qui pourraient être causés par le traitement ciblé, veuillez en informer votre équipe de soins de santé. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Symptômes pseudo-grippaux

Les symptômes pseudo-grippaux, qui comprennent la fièvre, les frissons, les maux de tête, les douleurs musculaires et articulaires, les nausées et les vomissements et la perte d’appétit, sont des effets secondaires courants de beaucoup de traitements ciblés. Ces symptômes surviennent habituellement immédiatement après le traitement et s’améliorent avec le temps. Ils se manifestent le plus souvent après le premier traitement. Les symptômes pseudo-grippaux se dissipent habituellement en cours de traitement, une fois que le corps s’est adapté au médicament. La prise de médicaments comme l’acétaminophène (Tylenol) peut aider à soulager certains de ces symptômes. Vous devriez consulter votre médecin ou votre équipe soignante si ces symptômes persistent ou sont incommodants.

Apprenez-en davantage sur les nausées et les vomissements et sur la perte d’appétit.

Retour au menu

Maux de tête

Les maux de tête sont l’un des effets secondaires les plus courants du traitement ciblé du cancer de l’estomac. L’équipe de soins pourrait recommander que vous preniez des médicaments contre la douleur légère, comme l’acétaminophène (Tylenol), pour aider à soulager des maux de tête. Faites part à votre médecin de tout mal de tête qui n’est pas soulagé par la prise de médicaments ou qui est accompagné d’étourdissements.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue rend une personne plus lasse que d’habitude et peut nuire aux activités quotidiennes et au sommeil. La fatigue est un problème temporaire courant susceptible de se manifester après l’administration de beaucoup de médicaments ciblés. Elle est souvent liée à la dose et accompagne habituellement les symptômes pseudo-grippaux. Avisez votre équipe de soins si la fatigue vous incommode.

Apprenez-en davantage sur la fatigue.

Retour au menu

Baisse du nombre de cellules sanguines

La baisse du nombre de cellules sanguines (aussi appelée aplasie médullaire) est une affection caractérisée par la diminution du nombre d’un ou de plusieurs types principaux de cellules sanguines.

  • Une baisse du nombre de globules blancs (neutropénie ou leucopénie) accroît le risque d’infection.
  • Une baisse du nombre de plaquettes (thrombocytopénie) accroît le risque d’ecchymoses et de saignements.
  • Une baisse du nombre de globules rouges (anémie) cause de la fatigue, de la pâleur et un malaise.

La baisse du nombre de cellules sanguines est le résultat des effets du traitement ciblé sur les cellules sanguines fabriquées dans la moelle osseuse. Le nombre de cellules sanguines atteint souvent son niveau le plus bas de 7 à 14 jours après l’administration du traitement ciblé. Lorsque l’aplasie médullaire survient, on ajuste habituellement tout de suite la dose du traitement ciblé. Il arrive aussi qu’on doive cesser temporairement ce traitement.

Apprenez-en davantage sur la baisse du nombre de cellules sanguines.

Diarrhée

La diarrhée se produit lorsque le nombre de selles évacuées est plus élevé que d’habitude et qu’elles sont plus liquides. De nombreux facteurs font augmenter le risque de diarrhée, dont le type et la dose du médicament ciblé administré. La diarrhée est souvent plus importante lorsqu’on associe des médicaments. Elle se manifeste peu après le début du traitement ciblé et est susceptible de se prolonger jusqu’à 2 semaines après la fin du traitement.

Apprenez-en davantage sur le traitement de la diarrhée.

Retour au menu

Éruption cutanée

Le trastuzumab (Herceptin) peut provoquer une éruption cutanée, laquelle peut être rouge et sèche et entraîner des démangeaisons. L’application d’un hydratant recommandé par l’équipe soignante peut aider à soulager l’éruption cutanée. Il faut protéger sa peau en évitant le soleil. Si vous devez aller à l’extérieur, appliquez un écran solaire et portez un chapeau, une chemise à manches longues et un pantalon.

Apprenez-en davantage sur le traitement des problèmes de peau.

Retour au menu

Mauvaise cicatrisation des plaies

Le ramucirumab (Cyramza) peut retarder la cicatrisation des plaies et augmenter le risque d’autres complications comme l’infection.

Retour au menu

Douleurs musculaires et articulaires

Le trastuzumab peut causer des douleurs musculaires et articulaires. Ces douleurs sont souvent liées à la dose et accompagnent habituellement les symptômes pseudo-grippaux. L’équipe de soins pourrait recommander que vous preniez des médicaments contre la douleur légère, comme l’acétaminophène (Tylenol), pour aider à soulager ces douleurs. Elle pourrait aussi vous recommander de vous reposer. L’exercice léger peut également aider à soulager la douleur et la raideur.

Retour au menu

Pression artérielle élevée

Le ramucirumab peut entraîner une hausse de la pression artérielle (aussi appelée hypertension). On mesure régulièrement la pression artérielle au cours du traitement. On peut parfois modifier la dose d’un médicament pour maîtriser la pression artérielle. Si elle est très élevée, on pourrait cesser le traitement ciblé jusqu’à ce qu’elle soit maîtrisée.

Retour au menu

Caillots sanguins

Les caillots sanguins sont un effet secondaire rare mais grave de certains médicaments ciblés. La formation d’un caillot sanguin dans une jambe est appelée thrombose veineuse profonde (TVP). Dans les cas les plus graves, le caillot sanguin peut se détacher et se déplacer jusqu’aux poumons (embolie pulmonaire, ou EP). Une embolie pulmonaire peut provoquer un essoufflement, des crachats sanguinolents, un faible taux d’oxygène dans le sang et, parfois, une insuffisance cardiaque.

On peut administrer de faibles doses de médicaments qui éclaircissent le sang pour aider à réduire le risque que des caillots sanguins se forment. Signalez à l’équipe soignante la présence d’une rougeur, d’une enflure, d’une douleur ou de crampes dans le mollet ou la jambe, d’essoufflement ou de crachats sanguinolents.

Retour au menu

Réaction allergique

La réaction allergique (hypersensibilité) n’est pas un effet secondaire courant du traitement ciblé, mais elle peut survenir. Les signes et symptômes d’une réaction allergique peuvent comprendre la difficulté à respirer, la respiration sifflante, la toux et une éruption cutanée ou de l’urticaire. Les réactions allergiques surviennent le plus souvent lorsque les médicaments ciblés sont administrés par voie intraveineuse et elles se produisent habituellement peu de temps après avoir reçu le médicament.

On surveillera étroitement si vous avez des réactions allergiques, en particulier lorsque vous recevez un médicament ciblé pour la première fois. En cas de réaction allergique grave, on vous donnera des médicaments et d’autres traitements tels que l’oxygénothérapie.

Retour au menu

Perforation de l’intestin

La perforation de l’intestin (trou dans l’intestin) est un effet secondaire rare mais grave de certains types de traitement ciblé. Si une perforation de l’intestin survient pendant qu’une personne reçoit un traitement ciblé, une chirurgie sera nécessaire pour réparer le trou.

Retour au menu

Dommages au cœur

Le trastuzumab (Herceptin) peut causer des dommages au cœur, surtout lorsqu’on l’associe à des anthracyclines, des agents chimiothérapeutiques, comme l’épirubicine (Pharmorubicin) ou la doxorubicine (Adriamycin). Ces dommages au cœur peuvent comprendre l’insuffisance cardiaque congestive et l’irrégularité des battements cardiaques.

On fait des épreuves de fonction cardiaque avant le traitement, puis régulièrement pendant le traitement par le trastuzumab. Les dommages au cœur causés par le trastuzumab peuvent être réversibles une fois le traitement terminé. Les dommages au cœur causés par les anthracyclines sont habituellement permanents.

Retour au menu

Histoires

Lisa Hamel Je suis la preuve qu’il est possible de mener une vie normale après le cancer.

Lisez l’histoire de Lisa

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus