Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’estomac

Vous êtes ici:

Effets secondaires de la radiothérapie du cancer de l’estomac

Peu importe le traitement du cancer de l’estomac, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Lors des séances de radiothérapie, l’équipe de soins protège le plus possible les cellules saines qui se trouvent dans la zone de traitement. Si ces cellules saines sont endommagées, des effets secondaires risquent de se produire. Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant la radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la radiothérapie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains peuvent durer longtemps ou être permanents.

Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout des éléments suivants :

  • taille de la région à traiter
  • région ou organe spécifique à traiter
  • dose totale
  • mode d’administration
  • administration concomitante de chimiothérapie (appelée chimioradiothérapie).

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres problèmes que vous croyez liés à la radiothérapie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Réactions cutanées

Des réactions cutanées se produisent parce que la radiation externe doit circuler à travers la peau jusqu’à la région ciblée par le traitement. La peau qui se trouve dans le champ d’irradiation peut devenir rouge ou sèche ou changer de couleur (devenir plus foncée ou bronzée). La plupart des réactions cutanées surviennent au cours des 2 premières semaines de radiothérapie. Elles disparaissent habituellement quelques semaines après le traitement, mais certains changements cutanés, comme le brunissement ou la cicatrisation de la peau, peuvent durer longtemps. Certaines personnes n’ont aucune réaction cutanée à la suite d’une radiothérapie.

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie et la peau.

Retour au menu

Nausées et vomissements

Les nausées et les vomissements sont courants en présence d’un cancer de l’estomac puisqu’une grande partie de l’abdomen supérieur est traitée par radiothérapie. Les nausées et les vomissements surviennent plus fréquemment lorsqu’on administre de la chimiothérapie en même temps que la radiothérapie (chimioradiothérapie). Environ 1 à 2 semaines après avoir commencé la radiothérapie, vous pourriez commencer à ressentir de la nausée entre 1 et 3 heures après vos séances quotidiennes. Chez certaines personnes, manger une collation légère avant une séance aide à prévenir les nausées et les vomissements. D’autres personnes préfèrent ne pas manger quelques heures avant une séance ou attendre quelques heures après pour manger.

Si vous éprouvez des nausées et des vomissements, mentionnez-le à votre équipe de radiothérapie. Cet effet secondaire peut habituellement être soulagé en prenant un médicament. Habituellement, les nausées et les vomissements disparaissent une fois la radiothérapie terminée.

Retour au menu

Entérite radique et diarrhée

Une radiothérapie administrée pour un cancer de l’estomac peut comprendre la partie inférieure de l’abdomen. Cela risque d’irriter les intestins, en particulier l’intestin grêle, et de causer une entérite radique.

Les symptômes de l’entérite radique comprennent des crampes abdominales et de la diarrhée, qui peuvent se manifester entre 2 et 3 semaines après le début du traitement. Si vous éprouvez des crampes et de la diarrhée, mentionnez-le à l’équipe de radiothérapie  Votre médecin pourrait vous prescrire un médicament aidant à soulager la diarrhée.

Apprenez-en davantage sur l’entérite radique et sur la diarrhée.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue est un manque général d’énergie, un sentiment de lassitude ou d’épuisement. La fatigue est l’un des effets secondaires les plus fréquents de la radiothérapie. Elle peut être causée par l’anémie, la perte d’appétit ou la dépression, ou être attribuable à des substances toxiques produites par les cellules cancéreuses quand elles se décomposent et meurent. Pendant la radiothérapie, le corps utilise davantage d’énergie pour guérir. Vous pouvez donc vous sentir fatigué même si vous vous reposez.

La fatigue s’installe habituellement lors de la deuxième semaine de radiothérapie ou plus tard. Les symptômes de la fatigue peuvent s’accentuer ou s’aggraver en cours de traitement. La fatigue se dissipe généralement de façon graduelle une fois la radiothérapie terminée, mais certaines personnes continuent de se sentir fatiguées plusieurs semaines ou des mois après le traitement.

Apprenez-en davantage sur la fatigue et sur l’anémie.

Retour au menu

Baisse du nombre de cellules sanguines

Une baisse du nombre de cellules sanguines (causée par une aplasie médullaire) peut survenir pendant la radiothérapie.

  • Une baisse du nombre de plaquettes (thrombocytopénie) accroît le risque d’ecchymoses et de saignements.
  • Une baisse du nombre de globules rouges (anémie) cause de la fatigue, de la pâleur et un malaise.
  • Une baisse du nombre de globules blancs (neutropénie) accroît le risque d’infection. La radiothérapie affecte le plus souvent les globules blancs lorsqu’il y a un saignement.

La baisse du nombre de cellules sanguines est le résultat des effets de la radiothérapie sur la moelle osseuse. Le nombre de cellules sanguines est le plus souvent affecté lorsque de la chimiothérapie est administrée en même temps que la radiothérapie. Ce nombre revient à la normale une fois que le traitement est terminé.

Apprenez-en davantage sur l’aplasie médullaire.

Retour au menu

Perte de poids

La perte de poids préoccupe la plupart des personnes atteintes d’un cancer de l’estomac et c’est un effet secondaire courant de la radiothérapie. La radiothérapie peut causer des nausées et des vomissements ainsi qu’une perte d’appétit, ce qui peut entraîner une perte de poids durant le traitement.

Il est important que vous mainteniez votre poids malgré un changement de l’appétit. Une alimentation adéquate aide le corps à combattre la maladie et à faire face aux effets du traitement du cancer. Si une personne atteinte d’un cancer de l’estomac ne peut pas maintenir son poids rien qu’en s’alimentant bien, l’équipe soignante peut lui suggérer des suppléments nutritionnels ou la mise en place d’une sonde d’alimentation.

Retour au menu

 

Perte de poils et de cheveux

La perte de poils et de cheveux (alopécie) ne survient que sur la région qui est traitée. La perte de poils et de cheveux, totale ou partielle, peut se produire sur toute région où la radiothérapie a été dirigée. L’étendue de la perte et de la repousse varie d’une personne à l’autre et dépend de la dose de radiation émise.

La perte de poils ou de cheveux peut commencer entre 2 et 3 semaines après le début du traitement. De petites doses de radiation engendrent habituellement une perte temporaire, tandis que la perte permanente est plus courante quand les doses sont élevées. Lorsque les poils ou les cheveux repoussent, en général entre 3 et 6 mois après la radiothérapie, leur couleur ou leur texture peut être différente et ils peuvent être plus fins ou pousser en plaques.

Retour au menu

Dommages au cœur et aux poumons

La radiothérapie pour un cancer de l’estomac peut endommager le cœur et les poumons, car ces organes sont situés près de la région traitée. On fabrique des écrans spéciaux pour protéger le plus possible le cœur, les poumons et les autres organes de cette région.

Si vous éprouvez de l’essoufflement, une douleur à la poitrine, de la toux ou une enflure des bras ou des jambes, signalez-le à votre équipe de soins, car ces signes et symptômes peuvent indiquer la présence de dommages au cœur ou aux poumons.

Retour au menu

Dommages aux reins

Il est possible qu’une partie d’un rein se trouve dans la région traitée par radiothérapie pour un cancer de l’estomac. Dans de rares cas, la radiation peut endommager ce rein. Ce n’est habituellement pas un problème chez les personnes dont les 2 reins fonctionnaient bien avant de commencer la radiothérapie. Une personne peut vivre normalement et sainement avec un seul rein fonctionnel, ou même une partie d’un rein.

Retour au menu

Cancers secondaires

Chez un très petit nombre de personnes, un deuxième cancer peut apparaître à cause de la radiothérapie. En général, les bienfaits du traitement surpassent largement le risque de développer un cancer secondaire à cause de la radiothérapie. Le risque de cancer secondaire est le plus élevé chez les personnes qui reçoivent une radiothérapie et une chimiothérapie concomitantes. Un cancer secondaire peut apparaître quelques années après une radiothérapie, mais la plupart ne se manifestent pas avant 10 ou 20 ans à la suite du traitement.

Retour au menu

Histoires

Dr Mani Larijani Étudier en 3D une protéine qui cause le cancer

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus