Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’estomac

Vous êtes ici:

Alimentation et cancer de l’estomac

Il est courant chez les personnes atteintes d’un cancer de l’estomac d’avoir de la difficulté à manger et à digérer la nourriture. Ces problèmes sont causés par :

  • l’ablation en partie ou en totalité de l’estomac
  • l’ablation des glandes, des cellules spécialisées et des nerfs de l’estomac ou des lésions touchant ces structures, ce qui affecte la digestion de la nourriture
  • l’ablation des anneaux musculaires qui règlent le passage de la nourriture dans l’estomac (sphincter inférieur de l'œsophage ou sphincter cardial) et à l’extérieur de l’estomac (sphincter pylorique) ou des lésions touchant ces structures 
  • les effets secondaires de la chimiothérapie ou d’autres traitements
  • une perte d’appétit engendrée par le cancer lui-même
  • une mauvaise vidange de l’estomac, ce qui entraîne une sensation de plénitude plus longue qu’en temps normal

L’équipe de soins de santé, qui comprend un diététiste professionnel, peut vous aider à continuer de bien vous alimenter pendant le traitement et à faire face à tout effet secondaire ou changement de l’appétit. Le diététiste est un membre clé de l’équipe de soins puisqu’il peut vous offrir des conseils personnalisés sur la façon de vous alimenter adéquatement.

Les troubles nutritionnels peuvent comprendre :

Perte de poids

La perte de poids est un problème très fréquent chez les personnes atteintes d’un cancer de l’estomac. Une tumeur à l’estomac peut causer un blocage, nuisant ainsi au passage des aliments de l’œsophage à l’estomac, ou de l’estomac à l’intestin. Une personne peut donc avoir de la difficulté à s’alimenter. Lorsque le cancer est avancé, la capacité du corps à utiliser l’énergie provenant des aliments est modifiée. C’est ainsi que l’énergie est brûlée plus rapidement. Cette plus grande utilisation de l’énergie associée à une baisse de l’apport nutritionnel engendre une perte de poids.

D’autres facteurs peuvent mener à une perte de poids chez les personnes atteintes d’un cancer de l’estomac :

  • Les personnes atteintes d’un cancer de l’estomac éprouvent souvent une perte d’appétit et pourraient ne pas avoir envie de manger.
  • Après une chirurgie du cancer de l’estomac, il se peut que vous ne puissiez plus manger de gros repas et que vous vous sentiez plein même après avoir consommé une petite quantité de nourriture. C’est habituellement lié à la taille de la partie de l’estomac qu’on a enlevée.
  • La partie restante de l’estomac ou de l’intestin grêle peut ne pas être capable de digérer adéquatement les aliments ou absorber les matières grasses et les éléments nutritifs provenant de la nourriture. Cela dépend du type de chirurgie et de la taille de la partie de l’estomac qu’on a enlevée.
  • Le syndrome de chasse peut rendre le maintien du poids difficile. Le syndrome de chasse est une affection qui entraîne un mouvement trop rapide de la nourriture ou des liquides dans l’estomac et l’intestin grêle. Il peut survenir lorsqu’une partie ou la totalité de l’estomac est enlevée.

Il est important que vous mainteniez votre poids malgré un changement de l’appétit. Une alimentation adéquate aide le corps à combattre la maladie et à faire face aux effets du traitement du cancer de l’estomac.

Si la perte de poids est un problème, les conseils suivants peuvent être utiles :

  • Ne sautez pas de repas. Efforcez-vous de manger régulièrement, même si ce n’est que quelques bouchées.
  • Faites en sorte que chaque bouchée compte. Optez pour des aliments et des boissons riches en protéines et en calories. Ajoutez du lait entier ou de la crème aux céréales cuites et aux soupes et mettez de la sauce sur la viande et les légumes ou encore plus de beurre ou de margarine sur les patates.
  • Si vous ne pouvez pas manger d’aliments solides ou que vous n’en avez pas envie, buvez des boissons riches en calories et en protéines (boisson ou lait fouetté ou suppléments liquides du commerce) ou mangez des aliments semi-solides (pouding ou yogourt). De plus, buvez de petites quantités de boissons riches en calories et en protéines entre les repas.
  • Gardez à portée de la main divers aliments nutritifs riches en protéines et en calories, ainsi que des collations faciles et rapides, qui sont prêts à consommer quand bon vous semble. Le lait ou le lait frappé, les préparations de déjeuner instantané, la crème glacée, le fromage et les craquelins, les muffins, le beurre d’arachide, les œufs, les noix, le yogourt et les poudings en sont des exemples.

Si la perte de poids devient importante, l’équipe de soins pourrait vous suggérer de vous alimenter par sonde. La sonde d’alimentation est un tube mince et flexible qu’on insère dans l’estomac ou l’intestin. Une fois le tube en place, on y administre des suppléments nutritionnels liquides (alimentation entérale). La sonde d’alimentation peut aider une personne à combler ses besoins nutritionnels lorsqu’elle trouve trop difficile de boire ou de manger, en particulier si elle a perdu beaucoup de poids. Apprenez-en davantage sur les sondes d’alimentation.

Sensation de plénitude après avoir bu ou mangé

Il se peut que vous vous sentiez plein même après avoir mangé une petite quantité d’aliments. Cela peut se produire que vous ayez subi une chirurgie ou non. La chirurgie du cancer de l’estomac réduit la taille de cet organe et engendre la formation de tissu cicatriciel dans la paroi gastrique. La chirurgie risque également d’endommager le nerf vague, qui relâche la paroi de l’estomac quand la nourriture entre dans cet organe. Cette situation s’atténue au fur et à mesure que la partie restante de l’estomac s’étire ou que le corps s’adapte aux changements digestifs. Même si vous n’avez pas subi de chirurgie, il se peut que votre estomac se vide très lentement, ce qui entraîne une sensation de plénitude pendant de longues périodes.

Si vous sentir plein après avoir mangé une petite quantité de nourriture est un problème pour vous, les conseils suivants peuvent vous être utiles :

  • Essayez de consommer de petits repas ou des collations environ 6 fois par jour. Cela est habituellement plus facile que de tenter de prendre 2 à 3 gros repas par jour.
  • Évitez de boire des liquides pendant vos repas, en particulier des boissons gazeuses, car ces liquides peuvent rapidement remplir l’estomac. Buvez des liquides riches en calories et en protéines entre les repas.
  • Limitez votre consommation d’aliments riches en fibres, comme les pains et les céréales de grains entiers, car ils entraînent habituellement plus rapidement une sensation de plénitude que les autres aliments.

Obtenir assez de vitamines et de minéraux

Les personnes atteintes d’un cancer de l’estomac éprouvent souvent de la difficulté à obtenir assez de vitamines et de minéraux. Cela peut survenir parce qu’on a enlevé une partie ou la totalité de l’estomac lors d’une chirurgie ou parce qu’une grosse tumeur occasionne de la difficulté à manger. Votre équipe de soins peut vous faire part de moyens d’obtenir la quantité adéquate de vitamines et de minéraux.

Vitamine B12

La vitamine B12 est importante pour la fabrication des globules rouges ainsi que pour la bonne santé du système nerveux et de l’appareil digestif. Une baisse du taux de vitamine B12 peut survenir après l’ablation d’une partie ou de la totalité de l’estomac. Elle peut entraîner une anémie. Les cellules du revêtement de l’estomac (cellules pariétales) produisent une substance appelée facteur intrinsèque, qui aide le corps à absorber la vitamine B12. L’anémie causée par une baisse du taux de vitamine B12 est appelée anémie pernicieuse. Afin de prévenir l’anémie, on administre souvent de la vitamine B12 (sous forme d’injection ou de suppléments par voie orale) aux personnes qui ont subi une chirurgie pour traiter le cancer de l’estomac.

Apprenez-en davantage sur l’anémie.

Fer

Le fer est un minéral qui est important pour la fabrication des globules rouges. Une baisse du taux de fer peut survenir parce que l’estomac fabrique moins d’acide après une gastrectomie (chirurgie pour enlever l’estomac). L’acide gastrique facilite l’absorption du fer par le corps. Le taux de fer peut également être affecté parce qu’on a enlevé un segment du duodénum (là où la plus grande partie du fer est absorbée) lors d’une gastrectomie. Une baisse du taux de fer peut aussi entraîner une anémie. Si vous avez subi une gastrectomie, on pourrait vous donner des suppléments de fer. Votre diététiste pourrait aussi vous conseiller de manger davantage d’aliments riches en fer, comme des légumes verts et feuillus, du foie et du poisson.

Calcium

Le calcium est un minéral important pour fabriquer des os et des dents forts. Si on enlève le duodénum lors d’une chirurgie, l’absorption du calcium sera réduite. L’absorption du calcium est également réduite en présence d’un syndrome de chasse puisque le contenu de l’estomac se vide dans l’intestin trop rapidement. Il est possible que le régime alimentaire d’une personne atteinte d’un cancer de l’estomac ne lui fournisse pas assez de calcium. Une baisse du taux de calcium peut mener à l’ostéoporose. L’équipe de soins pourrait suggérer des suppléments de calcium pour en faire remonter le taux.

Acide folique

L’acide folique est important pour la fabrication des globules rouges. Le taux d’acide folique peut être bas parce que les personnes atteintes d’un cancer de l’estomac ont parfois de la difficulté à bien s’alimenter. L’absorption et la digestion de l’acide folique peuvent être altérées par les changements subis dans la structure de l’estomac et de l’intestin à la suite de la chirurgie. Une carence en acide folique peut entraîner une anémie. L’équipe de soins pourrait suggérer de prendre des suppléments d’acide folique.

Autres suppléments de vitamines et de minéraux

Vous pourriez devoir prendre d’autres suppléments de vitamines et de minéraux si votre estomac a été enlevé. Une bonne alimentation ne suffit souvent pas à fournir suffisamment de vitamines et de minéraux si le corps n’est pas capable de les absorber adéquatement dans la nourriture habituelle. L’équipe de soins pourrait recommander la prise d’une multivitamine renfermant beaucoup de vitamines et minéraux importants.

Elle pourrait aussi suggérer de prendre des suppléments nutritionnels du commerce. Les suppléments nutritionnels du commerce représentent une bonne source de calories et de nutriments. Ils sont offerts dans un éventail de saveurs et de formats, y compris des boissons prêtes à boire (semblables à des laits fouettés), des poudres, des poudings ou des barres. On peut se les procurer dans les pharmacies et dans les épiceries et vous n’avez pas besoin de l’ordonnance d’un médecin pour les acheter. Ils peuvent parfois être remboursés sous certaines conditions par les régimes d’assurance privés et ceux de certaines provinces.

Apprenez-en davantage sur la nutrition des personnes atteintes de cancer.

Histoires

Paulette Hicks Un geste de bonté gratuit posé durant l’une des périodes les plus difficiles dans la vie d’une personne peut avoir beaucoup d’effet.

Plus de details

De l’aide pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer

Illustration du symbole d’interdiction de fumer

Il est normal d’avoir besoin d’aide pour cesser de fumer. La Société canadienne du cancer est là pour soutenir les fumeurs qui sont prêts à arrêter et même ceux qui ne le sont pas.

Apprenez-en plus