Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’intestin grêle

Vous êtes ici:

Chirurgie du cancer de l’intestin grêle

La plupart des personnes atteintes d’un adénocarcinome de l’intestin grêle subiront une chirurgie. Le type de chirurgie pratiqué dépend principalement de l’emplacement de la tumeur dans l’intestin grêle et de sa résécabilité (si elle peut être enlevée complètement par une chirurgie ou non). Lorsque votre équipe de soins planifie la chirurgie, elle tient aussi compte d’autres facteurs, comme votre état de santé global.

On peut faire une chirurgie pour différentes raisons. Vous pourriez subir une chirurgie pour :

  • enlever complètement la tumeur
  • atténuer la douleur ou soulager les symptômes (on parle alors de traitement palliatif)
  • réparer un trou dans l’intestin grêle (perforation intestinale)

Les types de chirurgie suivants sont ceux employés pour traiter l’adénocarcinome de l’intestin grêle. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements avant la chirurgie ou après.

Résection de l’intestin

Différents types de résection de l’intestin peuvent être effectués pour traiter les tumeurs de l’intestin grêle.

Résection segmentaire de l’intestin grêle

La résection segmentaire de l’intestin grêle est une opération qui consiste à retirer une partie de l’intestin grêle.

Cette intervention chirurgicale vise à enlever des tumeurs se trouvant dans la partie inférieure (ou distale) du duodénum (la première partie de l’intestin grêle). Elle peut aussi servir à enlever des tumeurs se trouvant dans le jéjunum (la portion centrale de l’intestin grêle) ou l’iléon (la dernière partie de l’intestin grêle, située près du côloncôlonPartie la plus longue du gros intestin qui reçoit les aliments presque entièrement digérés venant du cæcum (premier segment du gros intestin), absorbe l’eau et les éléments nutritifs et rejette les déchets (selles, ou matières fécales) dans le rectum.), à condition que celles-ci n’aient pas traversé la paroi de l’intestin et qu’elles n’aient pas envahi d’autres anses de l’intestin grêle.

Il peut arriver qu’une tumeur fasse un trou dans la paroi de l’intestin (perforation intestinale). On effectue alors une résection intestinale segmentaire pour réparer ce trou.

Hémicolectomie droite

L’hémicolectomie droite est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever une partie de l’iléon (la dernière partie de l’intestin grêle), le cæcum (la première partie du gros intestin) et des portions du côlon (la plus longue partie du gros intestin).

Cette opération sert à retirer des tumeurs situées près du côlon ou se trouvant à l’endroit où l’intestin grêle débouche sur le côlon.

Apprenez-en davantage sur la résection de l’intestin.

Opération de Whipple

L’opération de Whipple est aussi appelée pancréatoduodénectomie. Elle consiste à enlever une partie du pancréas ainsi que le duodénum. On retire également la partie inférieure de l’estomac, la vésicule biliaire et une partie du canal cholédoque.

Cette intervention chirurgicale vise à enlever des tumeurs se trouvant dans la partie supérieure (ou proximale) du duodénum, située près de l’estomac. L’opération de Whipple peut aussi servir à retirer des tumeurs situées dans la région où les canaux provenant du pancréas et du foie rejoignent le duodénum (appelée ampoule de Vater).

Apprenez-en davantage sur l’opération de Whipple.

Chirurgie palliative

La chirurgie palliative vise à soulager la douleur et les autres symptômes causés par une tumeur dans l’intestin grêle. On y a recours lorsqu’une tumeur n’est pas résécable, c’est-à-dire qu’elle ne peut pas être enlevée complètement par une chirurgie. On la pratique aussi lorsqu’une tumeur obstrue (bloque) l’intestin grêle (occlusion intestinale).

Le chirurgien peut effectuer une dérivation chirurgicale pour permettre aux aliments et aux liquides digérés de contourner une tumeur dans l’intestin grêle. Dans certains cas, le chirurgien peut enlever une partie de la tumeur. Une autre méthode par laquelle le chirurgien peut créer une dérivation consiste à placer un petit tube (appelé extenseur) à travers la tumeur.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer de l’intestin grêle, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines personnes en ont beaucoup, alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après la chirurgie. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chirurgie (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains peuvent durer longtemps ou même être permanents.

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout du type d’intervention pratiqué et de votre état de santé global. La chirurgie du cancer de l’intestin grêle peut entraîner le syndrome de l’intestin court, une affection où la partie restante de l’intestin ne suffit pas pour absorber adéquatement l’eau et les éléments nutritifs présents dans les aliments ingérés. La chirurgie du cancer de l’intestin grêle peut aussi provoquer les effets secondaires suivants :

Avisez les membres de votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres problèmes que vous croyez liés à la chirurgie. Plus vite vous les informez de ces problèmes, plus rapidement ils pourront vous proposer des moyens de les prendre en charge.

Questions à poser sur la chirurgie

Apprenez-en davantage sur la chirurgie et sur les effets secondaires de la chirurgie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chirurgie à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Vuk Stambolic Le Dr Vuk Stambolic et ses collègues se penchent sur la capacité d’un médicament antidiabétique à combattre le cancer.

Plus de details

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus