Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’intestin grêle

Vous êtes ici:

Traitement du lymphome de l’intestin grêle

Le traitement du lymphome de l’intestin grêle dépend du sous-type particulier de cancer et de son stade. En présence d’un lymphome de l’intestin grêle, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Les types de traitements administrés se basent sur les besoins uniques de la personne atteinte de cancer.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est souvent le traitement principal du lymphome de l’intestin grêle. On peut y avoir recours :

  • après la chirurgie (chimiothérapie adjuvanteadjuvanteTraitement administré en plus du traitement de première intention (premier traitement ou traitement standard) pour aider à réduire le risque de réapparition (récidive) de la maladie (comme le cancer).)
    • On peut administrer une chimiothérapie quand le risque de récidive est élevé, quand les ganglions lymphatiques régionaux sont atteints ou quand la tumeur est de haut grade.
  • pour traiter un lymphome de stade avancé (stade IIIE ou IVE)
    • On administre une chimiothérapie d’association en plus d’une radiothérapie.

Le type de chimiothérapie choisi dépend du sous-type particulier de lymphome mais comprend généralement l’association appelée CHOP :

  • cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • vincristine (Oncovin)
  • prednisone (Deltasone)

Thérapie biologique

Le rituximab (Rituxan) est un type de médicament biologique qui est efficace pour traiter certains types de lymphome non hodgkinien (LNH). On l’associe souvent à la chimiothérapie comme traitement du lymphome B, tel que le lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB), et parfois du lymphome du tissu lymphoïde associé aux muqueuses (MALT) de la zone marginale extraganglionnaire.

On peut ajouter le rituximab au protocole chimiothérapeutique CHOP. Cette association est appelée CHOP-R.

Chirurgie

On peut proposer une chirurgie comme traitement d’un lymphome de l’intestin grêle qui est localisé (stade IE ou IIE) dans le but de l’enlever complètement. La résection pourrait être le seul traitement nécessaire pour une tumeur localisée indolente (d’évolution lente).

  • Résection intestinale segmentaire
    • On propose cette chirurgie pour traiter une tumeur située dans le duodénum inférieur (distal), le jéjunum ou l’iléon qui est localisée ou dont la propagation est limitée.
  • Hémicolectomie droite
    • On a recours à cette chirurgie pour traiter les tumeurs de l’iléon.

La chirurgie palliative peut aussi être une option pour certaines personnes dont la maladie est avancée et qui éprouvent des problèmes tels qu’une obstruction.

Radiothérapie

On peut proposer une radiothérapie externe qu’on associe à une chimiothérapie pour traiter un lymphome de l’intestin grêle. On peut aussi l’administrer seule pour soulager les symptômes d’un cancer avancé.

Essais cliniques

On peut offrir aux personnes atteintes d'un cancer de l’intestin grêle la possibilité de participer à des essais cliniques. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques ».

Histoires

Dr. Tak Wah Mak Le Dr Mak a été nommé Officier de l’Ordre du Canada en 2000.

Plus de détails

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus