Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’intestin grêle

Vous êtes ici:

États précancéreux de l’intestin grêle

Un état précancéreux de l’intestin grêle peut se transformer en cancer de l’intestin grêle. L’état précancéreux qui affecte le plus souvent l’intestin grêle est le polype adénomateux (adénomeadénomeTumeur non cancéreuse (bénigne) qui prend naissance dans les cellules glandulaires (cellules qui sécrètent des substances comme du mucus, des hormones et des liquides lubrifiants).), qui risque de se transformer en adénocarcinome.

Facteurs de risque

Pour les personnes atteintes d’un syndrome de polypose, le risque d’avoir un cancer de l’intestin grêle est plus élevé. Les syndromes de polypose sont des troubles héréditaires rares qui entraînent l’apparition d’un grand nombre de polypes. Les syndromes de polypose les plus souvent associés aux polypes et au cancer de l’intestin grêle sont les suivants :

  • polypose adénomateuse familiale (PAF)
  • syndrome de Lynch (aussi appelé cancer colorectal héréditaire sans polypose, ou HNPCC)

Chez environ 90 % des personnes atteintes de PAF, des polypes apparaissent dans l’intestin grêle, habituellement dans le duodénum. Leur risque de développer un jour un adénocarcinome de l’intestin grêle est plus élevé. Certains adénomes sont plus susceptibles d’évoluer en cancer que d’autres, en particulier quand il y a beaucoup de polypes ou qu’ils sont gros.

Chez les personnes atteintes du syndrome de Lynch, le risque de développer un cancer de l’intestin grêle est jusqu’à 4 % supérieur à celui des personnes qui n’ont pas le syndrome de Lynch.

Signes et symptômes

Les signes et symptômes du polype adénomateux de l’intestin grêle peuvent être ceux-ci :

  • saignement
  • ulcération
  • blocage (obstruction) de l’intestin quand le polype se développe

Diagnostic

Les médecins peuvent recommander qu’une personne ayant des polypes adénomateux passe une endoscopieendoscopieIntervention lors de laquelle on utilise un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter des organes ou des structures du corps. aux 3 à 4 ans. Il est possible qu’on doive faire plus souvent une endoscopie ainsi qu’une biopsie des polypes qui sont gros ou douteux, si le médecin croit que les adénomes risquent de se transformer en cancer.

Traitement

Les médecins ne sont pas d’accord quant au meilleur traitement des adénomes duodénaux chez les personnes atteintes d’une PAF ou du syndrome de Lynch. Les options de traitements peuvent comprendre l’ablation des tumeurs par endoscopie ou des adénomes par chirurgie (polypectomie). Cependant, les adénomes ont tendance à réapparaître (récidiver) une fois qu’on les a enlevés.

La chirurgie peut être une option pour la polypose sévère. Les médecins enlèvent une partie de l’intestin grêle (duodénum) et le pancréas (pancréatoduodénectomie), si nécessaire. Il est possible qu’ils n’aient pas à enlever le pylore (partie inférieure et étroite de l'estomac près de l'intestin grêle) pendant cette chirurgie (conservation du pylore).

Histoires

Dr Senthil Muthuswamy Des tumeurs pancréatiques expérimentales

Plus de details

Réconfort et sollicitude des bénévoles

Illustration de bénévoles

Dans les centres régionaux de cancer, les maisons d’hébergement et les hôpitaux communautaires, des milliers de bénévoles de la Société canadienne du cancer apportent leur soutien aux personnes qui reçoivent des traitements.

Apprenez-en plus