Cancer de l’intestin grêle

Vous êtes ici:

Classification histologique du cancer de l’intestin grêle

Divers systèmes de classification histologique sont utilisés pour établir le grade de différents types de cancer de l’intestin grêle.

Adénocarcinome de l’intestin grêle

Pour établir le grade de l’adénocarcinome de l’intestin grêle, le pathologiste examine au microscope un échantillon de tissu prélevé dans la tumeur. Le pathologiste assigne un grade de 1 à 4 au cancer de l’intestin grêle. Plus ce nombre est bas, plus le grade l’est aussi.

Le grade est la description de la différenciation des cellules cancéreuses. La différenciation désigne l’apparence et le comportement des cellules cancéreuses comparativement à ceux des cellules normales.

Les cellules cancéreuses de bas grade sont bien différenciées. Leur apparence et leur comportement ressemblent beaucoup à ceux des cellules normales. Elles ont tendance à se développer lentement et risquent moins de se propager.

Les cellules cancéreuses de haut grade sont peu différenciées ou indifférenciées. Leur apparence et leur comportement sont moins normaux, ou plus anormaux. Elles ont tendance à se développer rapidement et sont plus susceptibles de se propager.

Le fait de connaître le grade donne à votre équipe de soins une idée de la rapidité à laquelle le cancer peut se développer et de la probabilité de sa propagation. Cela l’aide à planifier votre traitement. Le grade peut aussi aider l’équipe de soins à prévoir comment vous pourriez réagir au traitement.

Autres types de cancer de l’intestin grêle

Apprenez-en davantage sur la classification histologique des types de cancer suivants :

Histoires

Dre Xiaoyan Jiang La Dre Xiaoyan Jiang a trouvé un moyen de prédire la réaction au traitement d’un type particulier de leucémie.

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus