Cancer de la peau autre que le mélanome

Vous êtes ici:

Traitements du carcinome spinocellulaire

En présence d’un carcinome spinocellulaire (CSC) de la peau, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins proposera des traitements en fonction de la catégorie de risque et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

On a le plus souvent recours à un traitement local pour le CSC. Cela signifie qu’on ne traite que le cancer sur la peau et la région qui l’entoure.

Mais si le CSC s’est propagé à d’autres parties du corps, on peut avoir recours au traitement systémique. Le traitement systémique circule dans le sang pour atteindre et détruire les cellules cancéreuses présentes dans tout le corps.

Chirurgie

On propose habituellement une chirurgie pour traiter le CSC. Le type de chirurgie pratiqué dépend de la catégorie de risque, de l’emplacement du cancer ainsi que de sa taille.

L’excision chirurgicale permet d’enlever le cancer ainsi qu’un peu de tissu normal tout autour, qu’on appelle marge chirurgicale. C’est un traitement courant de la plupart des CSC.

La chirurgie de Mohs permet d’enlever le cancer en couches, petit à petit, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus. On y a surtout recours pour les CSC à risque élevé ou les CSC qui réapparaissent après avoir été traités. On fait souvent une chirurgie de Mohs quand la bordure du cancer est irrégulière, en particulier s’il est au visage, à une main ou à un pied.

Lors du curetage et de l’électrodessication, on se sert d’un instrument tranchant appelé curette pour gratter le cancer. On traite ensuite la région avec un courant électrique pour détruire toutes les cellules cancéreuses qui restent. On y a fréquemment recours pour le CSC à risque faible, dont le CSC in situ.

La cryochirurgie a recours au froid extrême pour geler et détruire du tissu. Elle permet souvent de traiter de petites tumeurs situées à la surface de la peau dont la bordure est nette et lisse. On la propose habituellement quand on ne peut pas avoir recours à d’autres options chirurgicales.

La chirurgie reconstructive permet de réparer la peau et la région voisine une fois le CSC enlevé. On peut y avoir recours si on enlève une grande surface de peau afin de s’assurer qu’il ne reste plus du tout de cancer. Le médecin prend un peu de peau sur une autre partie du corps, ce qu’on appelle greffon ou lambeau cutané, dans le but de reconstruire la région.

Le curage ganglionnaire permet d’enlever des ganglions lymphatiques. On ne le fait pas très souvent, mais on y a parfois recours quand le CSC s’est propagé aux ganglions lymphatiques. Des examens d’imagerie ou un examen physique seront effectués pour qu’on sache quels ganglions lymphatiques doivent être enlevés.

Radiothérapie

On peut vous proposer une radiothérapie externe pour traiter le CSC. On a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. On l’administre pour un CSC qu’on ne peut pas traiter par chirurgie ou si la chirurgie nuirait grandement à votre apparence ou au fonctionnement de la région. On l’administre aussi comme traitement palliatif pour aider à soulager ou à maîtriser les symptômes. Il arrive qu’on ait recours à la radiothérapie associée à d’autres traitements, comme la chirurgie, pour une tumeur à risque élevé. On administre habituellement la radiothérapie chaque jour pendant plusieurs semaines.

Thérapie photodynamique

On peut vous proposer la thérapie photodynamique (TPD) pour un CSC in situ. On a alors recours à un médicament sensible à la lumière (photosensibilisant) et à un type particulier de lumière pour détruire les cellules cancéreuses.

Traitement médicamenteux

On peut vous proposer un traitement médicamenteux pour le CSC. Le type de médicament employé dépend de l’emplacement du cancer.

Pour le traitement topique, on se sert d’une crème ou d’un gel pour appliquer les médicaments directement sur la peau. On peut y avoir recours pour traiter le CSC in situ. Dans certains cas, le traitement topique permet de traiter d’autres tumeurs à risque faible. Les médicaments topiques employés pour le CSC sont le 5-fluorouracil (5-FU, Efudex) et l’imiquimod (Aldara, Zyclara).

La chimiothérapie systémique n’est habituellement pas proposée comme traitement du CSC. Mais on peut l’administrer si le CSC s’est propagé. L’agent chimiothérapeutique le plus fréquemment employé est le cisplatine (Platinol AQ). On l’injecte par une aiguille insérée dans une veine (voie intraveineuse). On peut l’administrer seul ou l’associer à d’autres médicaments, comme l’interféron alpha (Intron A, Wellferon) et les rétinoïdes, dans certains cas. Il n’existe pas de plan de traitement chimiothérapeutique standard pour le CSC.

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur le cancer de la peau. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

radiothérapie externe

Type de radiothérapie lors duquel on utilise un appareil situé à l’extérieur du corps pour diriger la radiation sur une tumeur et les tissus voisins.

La radiothérapie externe est aussi appelée téléthérapie.

Histoires

Eleanor Rudd Nos efforts n’ont rien de comparable à ce que les femmes vivent lorsqu’on leur dit : “vous avez le cancer”.

Plus de détails

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus