Cancer de la peau autre que le mélanome

Vous êtes ici:

Thérapie photodynamique pour le cancer de la peau autre que le mélanome

Quelques personnes atteintes d’un cancer de la peau autre que le mélanome reçoivent une thérapie photodynamique (TPD). On a alors recours à des photosensibilisants pour détruire les cellules cancéreuses. Ces médicaments rendent les cellules sensibles à la lumière.

On peut administrer une TPD pour traiter :

  • un carcinome basocellulaire (CBC) présent à la surface de la peau (CBC superficiel);
  • un carcinome spinocellulaire (CSC) in situ;
  • la kératose sénile (état précancéreux de la peau).

On propose le plus souvent la TPD quand il n’est pas possible de pratiquer une chirurgie ou quand l’aspect de la peau est important. Dans la plupart des cas, le risque de réapparition (récidive) du cancer est plus élevé après la TPD que la chirurgie. Mais la peau est plus susceptible d’avoir une belle apparence après la TPD. Votre équipe de soins prendra cela en considération quand elle décidera si la TPD est une bonne option pour vous.

Comment on administre la TPD

On fait la TPD en 2 étapes. On applique d’abord le photosensibilisant sous forme de crème sur la région anormale. Toutes les cellules absorbent le photosensibilisant, mais il reste dans les cellules cancéreuses plus longtemps que dans les cellules normales. Le photosensibilisant administré pour traiter le cancer de la peau autre que le mélanome est l’aminolévulinate méthylique.

Après un certain temps, les cellules cancéreuses qui contiennent le photosensibilisant sont exposées à une lumière rouge de faible intensité. Le photosensibilisant présent dans les cellules cancéreuses absorbe la lumière, ce qui produit une réaction chimique qui détruit les cellules cancéreuses. La plupart des cellules normales ne sont pas affectées.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer de la peau autre que le mélanome, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant la TPD, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent une fois le traitement terminé.

Les effets secondaires de la TPD pour un cancer de la peau autre que le mélanome peuvent comprendre ceux-ci :

  • peau et yeux sensibles à la lumière (photosensibilité), ce qui dure habituellement de 4 à 6 jours après le traitement ou plus
  • douleur au site d’application, dont une sensation de brûlure
  • peau rouge et qui démange
  • enflure (œdème)

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la TPD. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Histoires

Morgan Smith Même si nous sommes des élèves du secondaire, nous avons été capables de recueillir un bon montant pour la Société canadienne du cancer. Cela montre ce qu’un petit groupe de personnes est capable de faire en unissant ses efforts pour une bonne cause.

Lisez l’histoire de Morgan

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus