Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la peau autre que le mélanome

Vous êtes ici:

Thérapie photodynamique pour le cancer de la peau autre que le mélanome

La thérapie photodynamique (TPD) permet de détruire les cellules cancéreuses à l'aide d'un médicament appelé photosensibilisant, qui rend les cellules sensibles à la lumière. Dans le cas du cancer de la peau autre que le mélanome, on peut avoir recours à la TPD :

  • comme traitement standard des états précancéreux (maladie de Bowen et kératose sénile) et du carcinome basocellulaire superficiel
  • au lieu de la chirurgie pour traiter :
    • un gros cancer de la peau qui n’est pas trop profond
    • plusieurs cancers de la peau qui se trouvent dans la même région
    • des régions atteintes par le cancer de la peau qui se trouvent directement au-dessus d’un os

On fait la TPD en 2 étapes :

  • On peut enlever la croûte et les gales qui couvrent la région puis appliquer une crème photosensibilisante sur la peau. On la laisse sur la peau pendant une période déterminée, soit de 3 à 6 heures, afin qu’elle la pénètre. Il arrive parfois qu’on injecte le photosensibilisant dans le corps ou que le donne sous forme de comprimé. Au fil du temps, le photosensibilisant se retire de la plupart des cellules normales mais demeure dans les cellules cancéreuses.
  • Une fois que le photosensibilisant est absorbé par les cellules cancéreuses, on expose la région à une lumière laser de faible intensité. Ce traitement dure jusqu’à 45 minutes selon la source lumineuse. Le photosensibilisant présent dans les cellules cancéreuses absorbe la lumière, ce qui produit une réaction chimique qui détruit les cellules cancéreuses sans affecter la plupart des cellules normales

La TPD détruit seulement les cellules cancéreuses situées près de la surface de la peau que la lumière peut atteindre. On ne peut pas avoir recours à la TPD pour un carcinome basocellulaire qui s’est propagé dans les couches plus profondes ou pour un carcinome spinocellulaire envahissant vu que le risque de récidive est trop élevé.

Habituellement, une seule séance de TPD est nécessaire, mais on pourrait en faire 2 ou 3 autres si le cancer de la peau est épais.

Les personnes traitées par TPD pourraient avoir besoin d'un suivi étroit après ce traitement, ce qui permet de savoir si le cancer est réapparu.

Après le traitement, il faut prendre des précautions particulières puisque le photosensibilisant rend la peau sensible à la lumière. On couvre la région d’un bandage pour la protéger de la lumière et il reste habituellement en place pendant environ 36 heures.

Il est possible que la TPD ne soit pas disponible dans tous les centres de traitement.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur la thérapie photodynamique.

Histoires

Parker Murchison Ce que j’aime le plus du camp Goodtime, c’est la compagnie d’autres enfants qui ont survécu au cancer. Ils comprennent ce que tu vis et peuvent t’aider à traverser les moments difficiles.

Lisez l’histoire de Parker

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus