Cancer de la peau autre que le mélanome

Vous êtes ici:

Types de cancer de la peau autre que le mélanome

Le cancer de la peau autre que le mélanome est un groupe de cancers qui peuvent envahir et détruire les tissus qui les entourent. Ils peuvent aussi se propager (métastases) à d’autres parties du corps, mais cela se produit rarement dans le cas de la plupart des cancers de la peau autres que le mélanome.

Il existe 2 types principaux de cancer de la peau autre que le mélanome, soit le carcinome basocellulaire (CBC) et le carcinome spinocellulaire (CSC).

Carcinome basocellulaire

Le CBC est le type de cancer de la peau le plus fréquent. Il représente environ 75 à 80 % de tous les cas de cancer de la peau.

Le CBC prend naissance dans les cellules basales de la peau, qui sont des cellules rondes présentes dans la couche supérieure, ou externe, de la peau (épiderme). Le CBC a tendance à se développer lentement. Il est rare que le CBC se propage à d’autres parties du corps, mais il peut envahir les tissus voisins s’il n’est pas traité.

Le CBC apparaît le plus souvent sur la tête, le visage ou le cou. On le diagnostique le plus fréquemment chez des personnes d’âge moyen ou plus avancé, mais il peut aussi se manifester chez des personnes plus jeunes.

Il existe plusieurs sous-types de CBC. Voici les sous-types principaux de CBC.

Le CBC nodulaire est le sous-type le plus fréquent. Il prend habituellement naissance dans des régions du visage exposées au soleil. Le CBC nodulaire apparaît sous la forme d’une masse ronde et surélevée de couleur rose, rouge ou blanc nacré ou d’une surface dont le dessus présente des vaisseaux sanguins élargis.

Le CBC superficiel est le 2e sous-type le plus fréquent. Il prend habituellement naissance sur la partie centrale du corps (tronc), un bras ou une jambe. Le CBC superficiel apparaît sous la forme d’une surface rose ou rouge et écailleuse.

Le CBC infiltrant et le CBC micronodulaire prennent habituellement naissance sur la tête ou le cou. Ils envahissent la peau et la couche interne de la peau (derme) plus en profondeur. Le CBC infiltrant et le CBC micronodulaire peuvent ressembler au CBC nodulaire. Ils se développent et se propagent plus rapidement que le CBC nodulaire et le CBC superficiel.

Le CBC morphéiforme prend habituellement naissance sur la tête ou le cou. Il apparaît sous la forme d’une surface plate, ferme, blanche ou jaune. Le CBC morphéiforme peut ressembler à une cicatrice. Il se développe et se propage plus rapidement que le CBC nodulaire et le CBC superficiel. Le CBC morphéiforme peut aussi être appelé CBC sclérosant ou fibrosant.

Carcinome spinocellulaire

Le CSC est le deuxième type de cancer de la peau le plus fréquent. Il représente environ 20 % de tous les cas de cancer de la peau.

Le CSC prend naissance dans les cellules squameuse de la peau, qui sont des cellules plates présentes dans la partie externe de l’épiderme. En général, le CSC se développe lentement, mais il le fait plus rapidement que le CBC. Il est également plus susceptible que le CBC d’envahir la peau en profondeur et de se propager.

Quand on détecte le CSC à un stade très précoce et seulement dans l’épiderme, on dit que c’est un CSC in situ. Il ne met habituellement pas la vie en danger puisque c’est une forme précoce du CSC. Le CSC in situ peut devenir infiltrant si on ne le traite pas. Cela signifie que le cancer peut envahir les tissus voisins ou des couches de peau plus profondes. Le CSC in situ est aussi appelé maladie de Bowen ou CSC intraépidermique.

Le CSC apparaît habituellement sur des surfaces de peau exposées au soleil. Il se manifeste parfois sur des surfaces de peau blessées ou enflammées comme des cicatrices, des brûlures et des lésions ou des ulcères qui ne guérissent pas. Le CSC peut aussi prendre naissance sur la peau qui entoure l’anus et le vagin.

Il existe des sous-types de CSC, comme le CSC desmoplastique et le carcinome adénosquameux. Leur risque de réapparaître après avoir été traité (récidive) a tendance à être élevé.

Le kérato-acanthome est une tumeur qui ressemble beaucoup au CSC. Il a tendance à se former et à croître rapidement puis à rapetisser soudainement sans raison (régression spontanée). Cela se passe sur une courte période, habituellement quelques semaines ou quelques mois. On le traite comme un CSC, c’est pourquoi on le considère parfois comme un sous-type ou une variante de CSC.

Cancers de la peau autres que le mélanome qui sont rares

Les cancers de la peau autres que le mélanome qui suivent sont rares. Ils représentent environ 1 % de tous les cas de cancer de la peau :

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Maru Barrera Aider les survivants d’un cancer infantile à cultiver l’amitié

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus