Cancer de la peau autre que le mélanome

Vous êtes ici:

États précancéreux de la peau

La kératose sénile est un état précancéreux de la peau. Les états précancéreux de la peau sont des changements que les cellules de la peau ont subis qui les rendent plus susceptibles de se transformer en cancer. La kératose sénile n’est pas encore un cancer. Mais si on ne la traite pas, elle peut devenir un type de cancer de la peau autre que le mélanome appelé carcinome spinocellulaire. La kératose sénile est aussi appelée kératose solaire.

La kératose sénile apparaît le plus souvent sur des surfaces exposées au soleil, comme le visage, les oreilles, le cou, un cuir chevelu dégarni, les bras, et le dessus des mains.

Facteurs de risque

Une exposition au soleil non protégée et à long terme est le facteur de risque principal de la kératose sénile. D’autres facteurs font augmenter votre risque de faire de la kératose sénile :

  • teint clair
  • cheveux pâles, en particulier blonds ou roux
  • âge avancé
  • système immunitaire affaibli

Signes et symptômes

La kératose sénile apparaît souvent sous la forme de petites plaques rugueuses sur la peau dont la texture fait penser à du papier sablé. Ces plaques peuvent grossir et devenir rouges ou brunes. Elles peuvent démanger ou brûler. On peut observer de nombreuses plaques rapprochées dans une région. Habituellement, plus d’une région de kératose sénile est présente.

Diagnostic

Votre médecin fera un examen physique de la peau pour diagnostiquer la kératose sénile. Il est possible qu’on effectue une biopsie à l’emporte-pièce ou une biopsie par rasage s’il ne parvient pas à déterminer s’il s’agit de kératose sénile ou d’un cancer de la peau. Apprenez-en davantage sur la biopsie à l’emporte-pièce et la biopsie par rasage.

Traitements

Les options de traitement de la kératose sénile dépendent habituellement du nombre de régions anormales et de leur emplacement. Les traitements comprennent ceux-ci :

  • surveillance active (aussi appelée observation vigilante)
  • médicaments appliqués directement sur la peau sous forme de crème ou de gel (topique), comme le 5-fluorouracil (5-FU, Efudex, Actikerall), le mébutate d’ingénol (Picato) et l’imiquimod (Aldara, Zyclara)
  • cryochirurgie
  • curetage et électrodessication (grattage à l’aide d’un instrument tranchant pour enlever la région anormale, suivi de l’application d’un courant électrique pour faire cesser le saignement et détruire tout le tissu anormal qui reste)
  • excision chirurgicale par biopsie par rasage (aussi appelée excision par rasage)
  • thérapie photodynamique (TPD)

surveillance active

Traitement constitué de tests qu’on effectue souvent selon un horaire régulier afin de surveiller étroitement un cancer qui évolue lentement. Le but de la surveillance active est d’aider la personne à maintenir une bonne qualité de vie tout en retardant le plus longtemps possible l’administration de traitements qui risquent de causer des effets secondaires. Quand les résultats de tests indiquent que le cancer s’aggrave, on propose des traitements comme la chirurgie ou la chimiothérapie.

thérapie photodynamique (TPD)

Traitement qui consiste à administrer des médicaments qui deviennent actifs lorsqu’ils sont exposés à la lumière (photosensibilisants).

Au cours de la TPD, le photosensibilisant est appliqué sur la peau ou injecté dans une veine et les cellules cancéreuses absorbent cette substance. Après une certaine période, les cellules cancéreuses sont exposées à la lumière, ce qui active le photosensibilisant et détruit les cellules cancéreuses.

La thérapie photodynamique est aussi appelée photochimiothérapie, photoirradiation et photothérapie.

Histoires

Kim Moreau Cuisons pour vaincre le cancer a fait une immense différence dans la vie de bien des femmes.

Lisez l’histoire de Kim

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus