Mélanome

Vous êtes ici:

Traitement ciblé du mélanome

Certaines personnes atteintes d’un mélanome reçoivent un traitement ciblé. Lors du traitement ciblé, on se sert de médicaments pour cibler des molécules spécifiques (comme des protéines) présentes sur les cellules cancéreuses ou à l’intérieur de celles-ci. Ces molécules contribuent à l’envoi de signaux qui indiquent aux cellules de croître ou de se diviser. En ciblant ces molécules, les médicaments interrompent la croissance et la propagation des cellules cancéreuses et ainsi limitent les dommages aux cellules normales. Le traitement ciblé peut aussi être appelé traitement à ciblage moléculaire.

Vous pouvez recevoir un traitement ciblé pour :

  • interrompre ou maîtriser la croissance et la propagation des cellules cancéreuses;
  • réduire la taille d'une tumeur;
  • soulager la douleur ou maîtriser les symptômes d’un mélanome de stade avancé (traitement palliatif).

Votre équipe de soins prendra en considération vos propres besoins pour choisir les médicaments, les doses et les modes d’administration du traitement ciblé. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

Médicaments ciblés employés pour le mélanome

Environ la moitié de tous les cas de mélanome présentent des changements (mutations) au gène BRAF, plus particulièrement la mutation BRAF V600E ou BRAF V600K. La mutation altère la protéine BRAF, causant le développement et la multiplication incontrôlés des cellules du mélanome.

Les mutations au gène MEK et au gène C-KIT peuvent aussi être présentes dans le cas du mélanome, mais elles surviennent beaucoup moins souvent que les mutations aux gènes BRAF.

Chez la plupart des personnes atteintes d’un mélanome s’étant propagé à d’autres parties du corps (mélanome métastatique), on analysera un prélèvement de cancer pour savoir s’il y a une mutation aux gènes BRAF, MEK et C-KIT. Les mélanomes qui présentent un résultat positif à n’importe lequel de ces tests de mutation génétique peuvent réagir à certains médicaments ciblés.

Les médicaments ciblés qui suivent sont ceux auxquels on a recours pour traiter le mélanome métastatique.

Les inhibiteurs du BRAF ciblent la protéine BRAF directement pour aider à réduire la taille du mélanome et à en maîtriser la croissance. Les inhibiteurs du BRAF employés pour le mélanome sont les suivants :

  • vémurafénib (Zelboraf)
  • dabrafénib (Tafinlar)

Les inhibiteurs du MEK contrôlent la croissance des cellules du mélanome en bloquant la protéine MEK. Puisque la protéine MEK est normalement activée par la protéine BRAF, les inhibiteurs du MEK représentent une autre façon de traiter le mélanome présentant une mutation du gène BRAF. Parfois, on associe un inhibiteur du MEK à un inhibiteur du BRAF. Les inhibiteurs du MEK employés pour le mélanome sont les suivants :

  • cobimétinib (Cotellic)
  • tramétinib (Mekinist)

Les médicaments ciblés employés pour le mélanome sont pris quotidiennement par la bouche (voie orale) sous forme de pilule. On associe habituellement un inhibiteur du BRAF à un inhibiteur du MEK. La durée du traitement dépend du type de médicament administré et de la qualité de la réaction du cancer au traitement.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du mélanome, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines personnes éprouvent beaucoup d’effets secondaires, tandis que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Le traitement ciblé attaque les cellules cancéreuses, mais il n’endommage habituellement pas les cellules saines; les effets secondaires sont donc généralement moins nombreux et moins graves que dans le cas de la chimiothérapie ou de la radiothérapie. La chimiothérapie et la radiothérapie risquent d’endommager les cellules saines en plus des cellules cancéreuses.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après le traitement ciblé. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite du traitement ciblé (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires du traitement ciblé dépendent principalement du type de médicament ou d’association de médicaments employé, de la dose administrée et de votre état de santé global. Les effets secondaires suivants font partie des effets courants du traitement ciblé administré pour le mélanome :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés au traitement ciblé. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur le traitement ciblé

Apprenez-en davantage sur le traitement ciblé. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement ciblé à votre équipe de soins.

Histoires

Rosemary Pedlar Lorsqu’elle a lu, dans les pages d’un journal, que la Société canadienne du cancer recherchait des bénévoles, Rosemary a tout de suite compris que c’était là sa chance de mettre le pied à l’étrier.

Lisez l’histoire de Rosemary

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus