Logo Société canadienne du cancer

Mélanome

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la radiothérapie pour le mélanome

Peu importe le type de traitement choisi pour un mélanome, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout des éléments suivants :

  • taille de la région traitée
  • région ou organes spécifiques traités
  • dose totale
  • mode d’administration

La radiothérapie endommage les cellules cancéreuses, mais il se peut qu'elle nuise aussi aux cellules saines qui se trouvent dans la région traitée, même si on prend des précautions visant à les protéger le plus possible. Les divers tissus et cellules du corps tolèrent différemment la radiothérapie.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand en cours de radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent une fois la radiothérapie terminée. Des effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années après le traitement. Certains effets secondaires sont susceptibles de durer longtemps ou d’être permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe soignante. De nombreux effets secondaires peuvent être soulagés par la prise de médicaments, un changement alimentaire ou d'autres méthodes. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d'entre eux. Il arrive parfois qu'on doive ajuster la radiothérapie si les effets secondaires sont importants.

Les effets secondaires généraux qui suivent sont causés par une radiothérapie de la peau. D’autres effets secondaires peuvent se produire selon la région traitée par radiothérapie.

Fatigue

La fatigue est l’un des effets secondaires les plus courants de la radiothérapie. Elle peut être causée par l’anémie, une perte d’appétit, la dépression ou bien des substances toxiques produites par les cellules cancéreuses qui se décomposent et meurent. Lors de la radiothérapie, le corps utilise plus d'énergie pour se guérir, c'est pourquoi la fatigue n'est pas toujours soulagée par le repos. Se déplacer fréquemment et quotidiennement pour recevoir son traitement peut aussi être source de fatigue.

L'irradiation de n'importe quelle région du corps peut rendre une personne plus fatiguée que d'habitude, mais cet effet est plus courant lorsqu'on traite de grandes régions. De plus, l’anémie est plus susceptible d’apparaître quand la région traitée comprend des surfaces où les cellules sanguines se forment dans la moelle osseuse, comme les os du bassin.

La fatigue s'installe habituellement au cours de la deuxième semaine de radiothérapie ou après. Les symptômes de la fatigue peuvent s'accentuer ou s'aggraver en cours de traitement. La fatigue se dissipe généralement de façon graduelle une fois la radiothérapie terminée, mais certaines personnes continuent de se sentir fatiguées plusieurs semaines ou des mois après ce traitement.

Retour au menu

Réactions cutanées

La peau peut devenir un peu rouge et sensible en cours de radiothérapie. Les réactions cutanées générales qui apparaissent sont entre autres :

  • la rougeur
  • les démangeaisons
  • la sécheresse
  • la moiteur
  • la desquamation
  • la sensibilité ou l’endolorissement
  • la cicatrisation

La plupart des réactions cutanées se manifestent au cours des 2 premières semaines de radiothérapie. Elles disparaissent habituellement quelques semaines après la radiothérapie, mais certains changements cutanés peuvent être permanents. Il y a des gens chez qui aucune réaction cutanée ne se produit à la suite d'une radiothérapie.

Une fois le traitement fini, la peau peut s’encroûter et former une gale. Quand la gale tombe, la peau en dessous est saine. Cette surface de peau sera dorénavant plus sensible au soleil.

Il arrive parfois que les changements cutanés se produisent une fois la radiothérapie terminée et qu’ils deviennent des problèmes à long terme (chroniques). La peau qui couvre la surface traitée peut s’amincir et paraître :

  • plus foncée ou bronzée, parce que les cellules qui produisent le pigment de la peau sont affectées
  • lisse, tendue et luisante
  • rouge, parce que de petits vaisseaux sanguins se sont élargis

Retour au menu

Perte de poils et de cheveux

La perte de poils et de cheveux (alopécie) ne se produit que dans la région traitée. Il est possible que les poils ou cheveux s'amincissent ou tombent, peu importe la région traitée par radiothérapie. L'étendue de la perte et de la repousse varie d'une personne à l'autre et dépend de la dose de radiation émise.

La perte de poils ou de cheveux peut débuter après 2 à 3 semaines de radiothérapie. De petites doses de radiation engendrent habituellement une perte temporaire, tandis que la perte permanente est plus courante quand les doses sont élevées. Lorsque les poils ou les cheveux repoussent, en général de 3 à 6 mois après la radiothérapie, leur couleur ou leur texture peut être différente et ils peuvent être plus fins ou pousser en plaques.

Retour au menu

Histoires

Tyler Cook La recherche a sauvé ma vie et celle de ma sœur. Sans ces travaux, le cancer de l’estomac aurait décimé la majeure partie de notre famille.

Lisez l’histoire de Tyler

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus