Mélanome

Vous êtes ici:

Traitements de la récidive locale du mélanome

En présence d’une récidive locale du mélanome, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Une récidive locale signifie que le cancer a réapparu à la suite du traitement à l’endroit ou près de l’endroit où il a d’abord pris naissance. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et de l’emplacement de la récidive. L’équipe discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

L’emplacement le plus courant pour une récidive locale est sur la peau près de l’endroit où le cancer a pris naissance (tumeurs satellites) ou dans des vaisseaux lymphatiques voisins (métastases en transit). Le cancer peut aussi réapparaître dans la région de la cicatrice d’origine ou dans des ganglions lymphatiques voisins (récidive régionale ou ganglionnaire).

Chirurgie

La chirurgie est habituellement proposée en présence d’une récidive locale du mélanome.

L’excision locale large (parfois appelée résection) est pratiquée pour enlever une tumeur située sur la peau ainsi qu’une petite quantité de tissu sain tout autour (marge chirurgicale). Parfois, on enlève plus de tissus si on observe des cellules cancéreuses dans la marge chirurgicale. Il arrive qu’on pratique plusieurs excisions.

La biopsie du ganglion sentinelle (BGS) peut être offerte dans le cas d’une récidive locale du mélanome pour aider les médecins à décider si un autre traitement est nécessaire. On pratique cette intervention seulement si on ne l’a pas effectuée auparavant. La BGS permet de trouver et d’enlever le premier ganglion lymphatique (ou les premiers) dans un groupe de ganglions lymphatiques dans le but de savoir s’il contient des cellules cancéreuses.

On a recours au curage ganglionnaire complet pour enlever un groupe de ganglions lymphatiques. On le pratique habituellement si le mélanome réapparaît dans les ganglions lymphatiques voisins. On peut aussi faire un curage ganglionnaire complet si la biopsie du ganglion sentinelle indique qu’il y a des cellules cancéreuses dans le ganglion ou les ganglions sentinelles. On peut faire un curage ganglionnaire complet au même moment que l’excision locale large ou durant une autre opération. Le type de curage ganglionnaire pratiqué dépend des ganglions lymphatiques qui sont atteints par le cancer et de leur nombre.

On pourrait faire une chirurgie reconstructive si une grande surface de peau est retirée en raison de la présence de plusieurs tumeurs regroupées près les unes des autres. La chirurgie reconstructive permet de réparer la peau et la région voisine où on a enlevé le cancer. Le médecin prélève un bout de peau, appelé greffon ou lambeau cutané, sur une autre partie du corps pour reconstruire la région.

Radiothérapie

Il est possible qu’on vous propose la radiothérapie dans le cas d’une récidive locale du mélanome. La plupart du temps, on y a recours comme traitement palliatif pour maîtriser les symptômes lorsqu’il est impossible de pratiquer une chirurgie.

La radiothérapie externe vise la région de la peau où le cancer et les ganglions lymphatiques ont été enlevés. En général, on l’administre une fois par jour. La durée de la radiothérapie dépend du nombre et de la taille des métastases, du type et de la dose de la radiothérapie employée, de la gravité des symptômes et d’autres facteurs.

Immunothérapie

Il est possible qu’on vous propose l’immunothérapie dans le cas d’une récidive locale du mélanome. On y a recours s’il y a plusieurs tumeurs qu’on ne peut pas enlever par chirurgie. L’interleukine-2 (aldesleukine, Proleukin) est le médicament immunothérapeutique employé. On l’injecte directement dans la tumeur (traitement intralésionnel).

Chimiothérapie

La chimiothérapie administrée directement dans un bras ou une jambe (chimiothérapie régionale) est rarement employée, mais on pourrait l’offrir dans le cas d’une récidive locale du mélanome qui apparaît seulement dans un membre. On peut y avoir recours lorsqu’il y a plusieurs grosses tumeurs qu’on ne peut pas enlever par chirurgie.

Essais cliniques

Certains essais cliniques sur le mélanome sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Donna Blundon Curieusement, cette période parmi les plus sombres de ma vie a aussi été au nombre des plus enrichissantes, et c’est à Daffodil Place que je le dois.

Lisez l’histoire de Donna

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus