Logo Société canadienne du cancer

Mélanome

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la thérapie biologique pour le mélanome

Peu importe le type de traitement choisi pour un mélanome, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la thérapie biologique dépendent surtout des éléments suivants :

  • type de médicament(s)
  • dose
  • état de santé global de la personne

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand lors de la thérapie biologique, tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent une fois la thérapie biologique terminée. Les effets tardifs peuvent apparaître des mois voire des années à la suite de la thérapie biologique. Il est possible que des effets secondaires durent longtemps ou soient permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe soignante. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d'entre eux. Il arrive parfois qu'on doive ajuster la thérapie biologique si les effets sont importants.

On ne mentionne ici que les principaux effets secondaires engendrés par la plupart des thérapies biologiques. Certaines personnes les ont tous alors que d’autres n’en ressentent que quelques-uns ou même aucun. Il y a des gens qui éprouvent des effets secondaires différents de ceux qui suivent.

Symptômes pseudo-grippaux

Les symptômes pseudo-grippaux sont un effet secondaire courant de la thérapie biologique. Les frissons ou la fièvre sont fréquents lors de la première perfusion. Les symptômes pseudo-grippaux peuvent aussi se manifester peu après le traitement. Les symptômes sont entre autres ceux-ci :

  • fièvre
  • frissons
  • douleurs musculaires et articulaires
  • mal de tête
  • toux
  • mal de gorge
  • nez congestionné ou qui coule

Faire l'injection au coucher et prendre d’autres médicaments, comme l'acétaminophène (Tylenol), peut aider à atténuer les symptômes pseudo-grippaux et permettre à certaines personnes de dormir quand les effets secondaires se produisent. Les symptômes pseudo-grippaux se dissipent habituellement en cours de traitement, au fur et à mesure que le corps s'adapte au médicament. Il faudrait consulter son médecin ou son équipe soignante si ces symptômes persistent ou sont incommodants.

Retour au menu

Diarrhée

La diarrhée se produit lorsque le nombre de selles évacuées est plus élevé que d'habitude et qu'elles sont plus liquides. La thérapie biologique peut affecter les cellules qui tapissent le tube digestif et ainsi causer la diarrhée. De nombreux facteurs font augmenter le risque de diarrhée, dont la dose administrée.

Retour au menu

Éruption cutanée

La thérapie biologique peut causer une éruption cutanée. La peau peut devenir rouge, sèche et démanger. L’application d’un hydratant recommandé par l’équipe soignante peut aider à soulager l’éruption cutanée. Il faut protéger sa peau en évitant le soleil. Si on va à l’extérieur, on applique un écran solaire sur sa peau et on porte un chapeau ainsi qu’une chemise à manches longues et un pantalon.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue, ou somnolence, est un problème temporaire courant susceptible de se manifester après l'administration de médicaments biologiques. Elle est fréquemment liée à la dose et accompagne souvent les symptômes pseudo-grippaux.

Retour au menu

Nausées et vomissements

Certaines thérapies biologiques peuvent causer des nausées et des vomissements lors des premiers jours qui suivent le traitement. L’équipe soignante peut administrer des médicaments avant le traitement afin de prévenir les nausées et vomissements.

Retour au menu

Perte d’appétit

Les nausées et vomissements, la fatigue ou une accumulation de déchets causée par la mort des cellules cancéreuses peuvent engendrer une perte d'appétit, ce qui risque de mener à une perte de poids et à la malnutrition. Continuer de bien s'alimenter pendant et après la thérapie biologique est important pour aider une personne à se rétablir du traitement.

Retour au menu

Mal de tête

Le mal de tête est un effet secondaire courant de la thérapie biologique pour un mélanome. L’équipe soignante peut recommander un médicament antidouleur léger, comme l’acétaminophène (Tylenol), pour le soulager. Tout mal de tête qui ne s’atténue pas avec la prise d’un médicament, ou la présence d’étourdissements accompagnant le mal de tête, devrait être signalé au médecin.

Retour au menu

Changement de la pression artérielle

Il se peut que la pression artérielle de la personne baisse. Ce n’est pas un effet secondaire courant de la thérapie biologique, mais certains médicaments sont susceptibles de le faire, comme l’interleukine 2. On surveille donc la pression de la personne, en particulier au début de la thérapie biologique. Se lever lentement peut aider à prévenir les étourdissements. Si les étourdissements se manifestent lorsqu'on est debout, il vaudrait mieux consulter un médecin.

Retour au menu

Nota : D'autres effets secondaires peuvent se produire. Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Histoires

Researcher Dr Raymond Andersen Les recherches du Dr Raymond Andersen pourraient mener à la découverte d’un nouveau médicament prometteur contre le cancer de la prostate.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus