Mélanome

Vous êtes ici:

Traitements du mélanome

Si vous êtes atteint d’un mélanome, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour vous. Ce plan tiendra compte de votre état de santé et des renseignements spécifiques au cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer pour le mélanome, elle prend les éléments suivants en considération :

  • le stade du cancer – à savoir si le cancer est de stade précoce, locorégional ou métastatique
  • le risque que le cancer réapparaisse (récidive)
  • l’emplacement du cancer
  • les effets des traitements sur votre apparence
  • vos préférences personnelles (ce que vous voulez)

Il est possible qu’on vous propose un ou plusieurs des traitements suivants pour le mélanome.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal de la plupart des mélanomes. Selon le stade et le risque de récidive du cancer, on pourrait pratiquer un ou plusieurs des types de chirurgie qui suivent.

L’excision locale large permet d’enlever le cancer ainsi qu’un peu de tissu normal tout autour (marge chirurgicale). On y a recours comme premier traitement pour le mélanome de stade précoce, le mélanome de stade locorégional ou une récidive locale du mélanome.

La biopsie du ganglion sentinelle (BGS) permet de trouver et d’enlever le premier ganglion lymphatique (ou les premiers) dans un groupe de ganglions lymphatiques dans le but de savoir s’il contient des cellules cancéreuses. On peut y avoir recours dans le cas d’un mélanome de stade précoce lorsque la tumeur est épaisse.

Le curage ganglionnaire complet permet d’enlever un groupe de ganglions lymphatiques du corps. On le pratique dans le cas d’un mélanome locorégional ou d’une récidive locale d’un mélanome qui s’est propagé aux ganglions lymphatiques voisins.

La chirurgie reconstructive permet de réparer la peau et la région voisine après qu’on ait enlevé une tumeur. Lorsqu’une grande surface de peau a été retirée pour s’assurer qu’il ne reste plus du tout de cancer, le médecin reconstruit la région à l’aide d’un morceau de peau prélevé sur une autre partie du corps, appelé greffon cutané ou lambeau de peau.

La chirurgie des métastases peut être pratiquée pour enlever un mélanome métastatique qui s’est propagé à une seule région ou à quelques régions sur ou juste sous la peau, ou bien au poumon, au foie, au cerveau ou à l’intestin grêle.

Immunothérapie

L'immunothérapie a recours à des médicaments pour aider le système immunitaire du corps à combattre les cellules cancéreuses. On l’administre parfois après une chirurgie pour réduire le risque de réapparition du cancer, ou pour réduire la taille du mélanome et en maîtriser la croissance lorsqu’on ne peut pas pratiquer une chirurgie.

Radiothérapie

En radiothérapie externe, on utilise un appareil pour diriger un faisceau de rayons vers la région de la peau et une petite quantité de tissus voisins. On y a parfois recours après une chirurgie pour réduire le risque de réapparition du cancer, ou comme traitement palliatif pour maîtriser les symptômes d’un mélanome de stade avancé.

Chimiothérapie

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux (cytotoxiques) pour détruire les cellules cancéreuses. On peut administrer les médicaments dans tout le corps (chimiothérapie systémique) dans le cas du mélanome métastatique. Les médicaments peuvent être administrés directement dans un bras ou une jambe (chimiothérapie régionale) dans le cas d’une récidive locale du mélanome qui apparaît seulement dans un membre.

Traitement ciblé

Lors du traitement ciblé, on se sert de médicaments pour cibler des molécules spécifiques (comme des protéines) présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses pour interrompre la croissance et la propagation des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales. On y a habituellement recours chez les personnes atteintes d’un mélanome métastatique, qui présentent certains changements (mutations) du gène BRAF.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir un traitement du cancer

Vous pourriez envisager de recevoir un type de soins qui vous permet de vous sentir mieux sans traiter le cancer en lui-même. Ce pourrait être parce que les traitements du cancer ne sont plus efficaces, ne sont plus susceptibles d’améliorer votre état ou peuvent causer des effets secondaires auxquels il est difficile de faire face. Il pourrait aussi y avoir d’autres raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez-en avec votre équipe de soins. Elle peut vous aider à choisir les soins et le traitement pour un cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 5 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à votre équipe de soins de suivre vos progrès et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

Certains essais cliniques sur le mélanome sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Steven Jones La génétique du cancer au service de la personnalisation des traitements

Plus de details

Réduisez votre risque

Icône – silhouette en train de courir

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer montre que le cancer est la première cause de mortalité au Canada. Apprenez comment vous pouvez réduire votre risque.

Apprenez-en plus