Logo Société canadienne du cancer

Mélanome

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le mélanome

Les soins de soutiensoins de soutienTraitement administré afin d’améliorer la qualité de vie d’une personne atteinte d’une maladie grave (comme le cancer). permettent aux gens de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le mélanome. C'est une composante importante des soins apportés aux personnes affectées par ce cancer. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Se rétablir du mélanome et s'adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chaque personne, selon l'étendue de la maladie, le type de traitement administré et bien d'autres facteurs. La fin du traitement d'un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d'autres questions à régler, comme l'adaptation aux effets secondaires à long terme. Une personne qui a été traitée pour un mélanome peut se préoccuper des aspects suivants.

Estime de soi et image corporelle

L’estime de soi, c’est ce qu’on ressent face à soi-même ou la façon dont on se voit. L’image corporelle, c’est la façon dont on perçoit son propre corps. Le mélanome et ses traitements peuvent affecter l’estime de soi et l’image corporelle d’une personne, en particulier quand le mélanome apparaît sur le visage. C’est souvent parce que le cancer ou les traitements du cancer engendrent des changements corporels tels que ceux-ci :

  • cicatrices
  • perte de poils ou de cheveux
  • changements de la peau

Certains de ces changements sont temporaires, d’autres durent longtemps et il y en a qui sont permanents.

Pour de nombreuses personnes, l'image corporelle et leur perception de la façon dont les autres les voient sont étroitement liées à l'estime de soi. Pour elles, il peut s'agir d'une préoccupation réelle susceptible de causer une détresse considérable. Elles peuvent avoir peur de sortir, peur que les autres les rejettent ou être en colère ou bouleversées.

La plupart des mélanomes traités par chirurgie ne laissent que de petites cicatrices. Il arrive parfois qu’une plaie chirurgicale plus grande exige une chirurgie reconstructive afin de rétablir l’apparence de la personne. Dans certains centres de traitement, il y a une spécialiste en maquillage qui peut lui montrer comment couvrir ses cicatrices.

Récidive

La peur de voir le cancer réapparaître est très réelle pour les personnes qui ont reçu un diagnostic de mélanome. Il est important d’apprendre à faire face à cette crainte afin de conserver une belle qualité de vie. En plus du soutien offert par l’équipe soignante, un professionnel de la santé mentale, comme un travailleur social ou un conseiller, peut aider une personne à apprendre comment s’adapter à un diagnostic de mélanome et vivre avec.

Lymphœdème

Le lymphœdème est une forme chronique d’enflure qui se produit quand de la lymphe s’accumule dans les tissus mous des membres. Il apparaît habituellement dans des parties du corps où on a enlevé une grande quantité de ganglions lymphatiques.

Dans le cas du mélanome, les facteurs suivants peuvent accroître le risque de lymphœdème :

  • curage ganglionnaire à l’aisselle ou à l’aine
  • radiothérapie aux ganglions lymphatiques
  • perfusion ou injection dans un membre
  • propagation du cancer aux ganglions lymphatiques

Une fois que les ganglions lymphatiques ont été enlevés ou endommagés, le corps a plus de difficulté à combattre les infections, en particulier dans le membre affecté. Afin de réduire le risque de lymphœdème, il est important de protéger la peau du membre affecté des blessures telles que les coupures, les égratignures, les ecchymoses et les brûlures.

Si le lymphœdème apparaît, on le traite en empêchant une accumulation supplémentaire de lymphe et en réduisant l'enflure le plus possible. On peut entre autres soulever le membre, faire de l'exercice, faire de la physiothérapie et soulager la douleur. La personne peut demander à être dirigée vers un professionnel de la santé expérimenté en soulagement du lymphœdème.

Se protéger du soleil

Une personne qui a des antécédents personnels de mélanome risque davantage d’être atteinte d’un autre mélanome. Se protéger du soleil est alors encore plus important puisque l’exposition aux rayons ultraviolets (UV) peut accroître davantage le risque d’apparition d’un deuxième mélanome.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur les soins de soutien après un traitement.

Histoires

Researchers Dr John White and Dr James Gleason Dr John White travaille à l’élaboration d’un nouveau traitement contre le cancer « 2 en 1 » afin de contrer la résistance aux médicaments.

Plus de details

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus