Logo Société canadienne du cancer

Cancer des glandes salivaires

Vous êtes ici:

Suivi après un traitement du cancer des glandes salivaires

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Les spécialistes du cancer (oncologues), le médecin de famille et le dentiste se partagent souvent cette responsabilité pour le cancer des glandes salivaires. Votre équipe de soins discutera avec vous afin de décider quel suivi répond à vos besoins.

N’attendez pas au prochain rendez-vous fixé pour signaler tout nouveau symptôme et tout symptôme qui ne disparaît pas. Avisez votre équipe de soins si vous avez :

  • une nouvelle douleur ou une douleur qui s’aggrave
  • de la difficulté à avaler ou à ouvrir votre bouche
  • des picotements ou des engourdissements dans les mains ou les pieds
  • une nouvelle masse ou enflure

Le risque de réapparition du cancer des glandes salivaires est plus élevé au cours des 2 années qui suivent le traitement, c’est pourquoi on doit faire un suivi étroit de la personne pendant cette période. Certains types de cancer des glandes salivaires peuvent réapparaître de nombreuses années après le traitement, il peut donc être nécessaire de faire un suivi à long terme.

Planification des visites de suivi

Les consultations sont habituellement ainsi prévues après le traitement d’un cancer des glandes salivaires :

  • tous les 3 mois après le traitement initial, pendant la première et la deuxième année
  • tous les 6 mois pendant 5 ans
  • chaque année après 5 ans

Au cours des visites de suivi

Lors d’une visite de suivi, votre équipe de soins vous pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et votre degré d’adaptation. Il est possible que votre médecin fasse un examen physique dont :

  • vérifier votre visage et le site chirurgical
  • palper les ganglions lymphatiques du cou
  • vérifier vos dents et votre bouche

Des examens sont souvent prescrits dans le cadre du suivi. On pourrait demander :

  • radiographie pulmonaire si votre médecin pense que le cancer a récidivé dans un poumon
  • une TDM ou une IRM si votre médecin pense que le cancer a récidivé dans la glande salivaire ou dans d’autres parties du corps
  • scintigraphie osseuse pour vérifier si le cancer s’est propagé aux os

Si on observe une récidive, votre équipe de soins vous évaluera afin de déterminer les meilleures options de traitement.

Questions à poser sur le suivi

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le suivi à votre équipe de soins.

Histoires

photo of Cheryl Faisons en sorte que plus personne n’entende ces mots : “Vous avez un cancer”.

Lisez l’histoire de Cheryl-lyn

Un chez-soi loin de chez soi

Illustration d’une maison

La Société canadienne du cancer offre son hospitalité aux personnes atteintes de cancer qui doivent parcourir de longues distances pour recevoir leurs traitements.

Apprenez-en plus