Logo Société canadienne du cancer

Cancer des glandes salivaires

Vous êtes ici:

Grades du cancer des glandes salivaires

On a recours à la classification histologique du cancer des glandes salivaires pour les carcinomes mucoépidermoïdes, les carcinomes adénoïdes kystiques, les adénocarcinomes sans autre indication (SAI) et les carcinomes épidermoïdes.

Pour connaître le grade du cancer des glandes salivaires, le pathologiste examine au microscope un tissu prélevé dans les glandes salivaires. Le pathologiste détermine si le cancer des glandes salivaires est de bas grade, de grade intermédiaire ou de haut grade.

Le grade se base sur le degré de différenciation des cellules cancéreuses. La différenciation est la comparaison entre les cellules cancéreuses et les cellules normales en ce qui concerne l’apparence et le comportement.

GradeDescription

Bas

Les cellules cancéreuses sont bien différenciées. Leur apparence et leur comportement ressemblent beaucoup à ceux des cellules normales.

Les cellules cancéreuses de bas grade ont tendance à se développer lentement et risquent moins de se propager.

Intermédiaire

Les cellules cancéreuses sont modérément différenciées, ce qui signifie que leur apparence et leur comportement ne ressemblent pas exactement à ceux des cellules normales.

Haut

Les cellules cancéreuses sont peu différenciées ou indifférenciées. Leur apparence et leur comportement ne ressemblent pas à ceux des cellules normales.

Les cellules cancéreuses de haut grade ont tendance à évoluer rapidement et présentent une plus grande probabilité de propagation.

Le fait de connaître la classification histologique donne à votre équipe de soins une idée de la vitesse à laquelle le cancer pourrait se développer et de la probabilité de propagation. Les médecins tiennent compte du grade et du stade du cancer des glandes salivaires pour planifier votre traitement. La classification histologique peut aussi aider l’équipe de soins à prévoir comment vous pourriez réagir au traitement.

Histoires

Rose-Marie LeBlanc Si je peux aider ne serait-ce qu’une personne au cours de ma vie, ça en vaut la peine.

Lisez l’histoire de Rose-Marie

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus