Logo Société canadienne du cancer

Rhabdomyosarcome

Vous êtes ici:

Traitements du rhabdomyosarcome

Si votre enfant est atteint d’un rhabdomyosarcome, son équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour lui. Il se basera sur la santé de votre enfant et sur des informations spécifiques sur le cancer. Quand l’équipe de soins de votre enfant décide quels traitements proposer pour le rhabdomyosarcome, elle prend en considération les éléments suivants :

  • stade
  • type de rhabdomyosarcome
  • catégorie de risque
  • emplacement de la tumeur

Types de traitements

On traite souvent le rhabdomyosarcome en associant la chimiothérapie à des traitements locaux comme la chirurgie, la radiothérapie, ou bien les deux.

On a presque toujours recours à la chimiothérapie pour traiter le rhabdomyosarcome. On peut l’administrer avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur afin d’être en mesure de l’enlever complètement. On l’administre habituellement après la chirurgie, qu’on ait ou pas enlevé toute la tumeur. On peut aussi y avoir recours pour traiter un rhabdomyosarcome qui s’est propagé.

On a souvent recours à la chirurgie pour traiter le rhabdomyosarcome. Le but de la chirurgie est de tenter d’enlever complètement la tumeur. On n’y a recours que si la tumeur peut être enlevée sans causer de dommages importants ou sans changer l’apparence de l’enfant. Si ce n’est pas possible, une chimiothérapie, une radiothérapie, ou bien les deux, peuvent être d’abord administrées pour essayer de réduire la taille de la tumeur.

On peut associer la radiothérapie à la chimiothérapie pour réduire la taille de la tumeur avant la chirurgie. On peut l’administrer après la chirurgie, avec une chimiothérapie, pour traiter une tumeur que le chirurgien n’est pas en mesure d’enlever complètement. On peut aussi y avoir recours au lieu de la chirurgie, si cette dernière n’est pas possible.

Traitements selon l’emplacement de la tumeur

L’équipe de soins planifie les traitements selon l’endroit où le rhabdomyosarcome s’est formé dans le corps.

Région autour de l’œil

Le rhabdomyosarcome qui a pris naissance dans la région entourant l’œil (orbite) peut être appelé rhabdomyosarcome orbitaire. On le traite par chimiothérapie et radiothérapie puisqu’il réagit souvent bien à ces traitements.

Tête et cou

Le traitement du rhabdomyosarcome de la tête et du cou dépend souvent si cette tumeur a pris naissance ou non dans une région située près des méningesméningesChacune des membranes qui recouvrent et protègent l’encéphale et la moelle épinière. (tissu entourant le cerveau et la moelle épinière).

Le rhabdomyosarcome qui prend naissance dans des régions de la tête et du cou situées près des méninges est appelé rhabdomyosarcome paraméningé. Cela comprend le rhabdomyosarcome qui apparaît dans les voies nasales, les sinus paranasaux, l’oreille moyenne et l’arrière de la partie supérieure de la gorge. Il arrive fréquemment qu’on n’est pas en mesure d’enlever par chirurgie les tumeurs présentes dans ces régions en raison de leur emplacement. On les traite souvent par radiothérapie conformationnelle et chimiothérapie. Si le rhabdomyosarcome s’est propagé au cerveau et à la moelle épinière, soit le système nerveux central (SNC), on peut alors administrer une radiothérapie au cerveau et à la moelle épinière en plus des traitements administrés à la tumeur primitive.

Le rhabdomyosarcome qui prend naissance dans des régions de la tête et du cou qui ne sont pas situées près des méninges est appelé rhabdomyosarcome non paraméningé. Les médecins peuvent faire une excision locale large pour enlever un rhabdomyosarcome non paraméningé qui se trouve près de la peau. Ils peuvent aussi enlever quelques ganglions lymphatiques du même côté du cou que la tumeur. On administre une chimiothérapie, parfois aussi une radiothérapie, après la chirurgie. Si on ne peut pas enlever complètement le rhabdomyosarcome par chirurgie, on le traite par chimiothérapie et radiothérapie.

Région autour de l’anus

Le rhabdomyosarcome peut apparaître dans l’anus (rhabdomyosarcome péri-anal). Il peut aussi prendre naissance dans la région située entre l’anus et le scrotum ou le vagin. On l’appelle alors rhabdomyosarcome périnéal. On traite habituellement ces rhabdomyosarcomes par chirurgie afin d’enlever la plus grande partie possible de la tumeur, si cela ne cause pas de perte de fonction. La chirurgie est suivie d’une chimiothérapie et d’une radiothérapie. Si la chirurgie causerait une perte de fonction, on a alors recours à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Voies biliaires

Les voies biliaires comprennent la vésicule biliaire et les canaux biliaires. Il arrive souvent qu’on ne puisse pas enlever complètement le rhabdomyosarcome dans les voies biliaires par chirurgie. On a recours à la chirurgie pour enlever la plus grande partie possible de la tumeur. La chimiothérapie et la radiothérapie sont administrées après la chirurgie.

Région autour des testicules

Un rhabdomyosarcome qui prend naissance dans la région située près des testicules est appelé rhabdomyosarcome paratesticulaire. On le traite par chirurgie pour enlever le testicule et le cordon spermatique. Il est possible que les médecins fassent des examens d’imagerie, comme la TDM, afin de déterminer si les ganglions lymphatiques voisins devraient être enlevés et analysés à la recherche de cellules cancéreuses. Chez les garçons âgés d’au moins 10 ans, on recommande habituellement d’enlever les ganglions lymphatiques voisins par chirurgie, soit un curage ganglionnaire rétropéritonéal. On administre une chimiothérapie après la chirurgie. On pourrait aussi administrer une radiothérapie si le chirurgien ne parvient pas à enlever complètement la tumeur ou s’il y a des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques.

Vessie ou prostate

Le rhabdomyosarcome qui se trouve dans la vessie ou la prostate est habituellement enlevé par chirurgie. On administre souvent une chimiothérapie, avec ou sans radiothérapie, avant la chirurgie dans le but de réduire la taille de la tumeur afin qu’une moins grande partie de la vessie ou de la prostate doive être enlevée et que leur fonction soit par la suite la plus normale possible. Si on peut faire l’ablation de la tumeur sans perte de fonction, comme lorsque la tumeur ne se trouve que dans le haut de la vessie, alors on pratique d’abord la chirurgie qu’on fait suivre d’une chimiothérapie.

Vulve, vagin, utérus, ovaire ou col de l’utérus

Le rhabdomyosarcome qui apparaît dans la vulve, le vagin, l’utérus, l’ovaire ou le col de l’utérus réagit habituellement bien à la chimiothérapie. On administre généralement la chimiothérapie d’abord, puis on pratique une chirurgie pour enlever complètement la tumeur, si possible. Dans le cas du rhabdomyosarcome de l’utérus, on peut associer la radiothérapie à la chimiothérapie.

Bras, jambe, main ou pied

On peut avoir recours à la chirurgie pour traiter un rhabdomyosarcome qui prend naissance dans une extrémité (bras, jambe, main ou pied) s’il est possible d’enlever la tumeur sans nuire au fonctionnement du membre. Les médecins peuvent faire des examens d’imagerie, comme la TDM, afin de déterminer si les ganglions lymphatiques voisins devraient être enlevés et analysés à la recherche de cellules cancéreuses. Chez les enfants âgés d’au moins 10 ans, on prélève habituellement des ganglions lymphatiques régionaux par chirurgie. On administre souvent une chimiothérapie, avec ou sans radiothérapie, après la chirurgie.

S’il n’est pas possible de faire une chirurgie, on peut d’abord avoir recours à la chimiothérapie et à la radiothérapie pour essayer de réduire la taille de la tumeur dans le but de l’enlever par chirurgie. Dans de rares cas, les médecins peuvent devoir enlever, ou amputer, le membre atteint s’ils ne peuvent pas enlever la tumeur par chirurgie et si elle ne réagit pas à la chimiothérapie et à la radiothérapie.

Un rhabdomyosarcome à la main ou au pied est souvent traité par chimiothérapie et radiothérapie plutôt que par chirurgie puisqu’une opération risque de nuire au fonctionnement de la main ou du pied.

Thorax, abdomen ou bassin

Si on peut, on pratique une chirurgie pour enlever le rhabdomyosarcome au thorax ou à l’abdomen. On administre une chimiothérapie, avec ou sans radiothérapie, après la chirurgie. Quand la tumeur est grosse, on administre une chimiothérapie, avec ou sans radiothérapie, avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur et la rendre plus facile à enlever.

Le rhabdomyosarcome au bassin est souvent difficile à enlever par chirurgie. S’il est possible d’enlever la tumeur, alors on pourrait pratiquer une chirurgie. Si la tumeur est grosse, on peut d’abord administrer une chimiothérapie, avec ou sans radiothérapie, pour réduire la taille de la tumeur avant la chirurgie. Certaines tumeurs au bassin peuvent être traitées localement par radiothérapie après une biopsie chirurgicale, en plus d’une chimiothérapie.

On traite le rhabdomyosarcome au diaphragme par chimiothérapie et radiothérapie. On peut ou non faire une chirurgie après ces traitements.

Traitements du rhabdomyosarcome métastatique

Un rhabdomyosarcome métastatique est un cancer qui s’est propagé à d’autres parties du corps. On peut avoir recours à la radiothérapie pour traiter le rhabdomyosarcome qui s’est propagé au cerveau, à la moelle épinière ou aux poumons. On peut aussi administrer une radiothérapie pour traiter la région où le cancer a pris naissance, soit le siège primitif. On peut également administrer une chimiothérapie pour traiter un rhabdomyosarcome métastatique. Il arrive que le siège primitif et le foyer de métastases soient traités par radiothérapie et, parfois, par ablation chirurgicale.

Traitements de la récidive de rhabdomyosarcome

Les traitements du rhabdomyosarcome qui réapparaît après le traitement se basent sur les éléments suivants :

  • récidive dans la région où le cancer a pris naissance (récidive locale) ou dans une autre partie du corps (métastase à distance ou récidive à distance)
  • traitements déjà administrés
  • temps écoulé depuis le dernier traitement

Le traitement de la récidive de rhabdomyosarcome peut comporter la chimiothérapie, la chirurgie, la radiothérapie ou une association de ces traitements.

On peut avoir recours à la chirurgie pour enlever la tumeur qui réapparaît au même endroit que la tumeur d’origine. Il arrive que la chirurgie permette d’enlever un cancer qui réapparaît dans un poumon, des ganglions lymphatiques ou ailleurs.

On a souvent recours à la chimiothérapie pour traiter le rhabdomyosarcome qui réapparaît dans une partie différente du corps que la tumeur d’origine. Les médicaments administrés dépendent du type de chimiothérapie que l’enfant a déjà reçu.

On peut avoir recours à la radiothérapie pour traiter la récidive de rhabdomyosarcome si on n’en a pas déjà administrée une à la région où le cancer est réapparu.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux enfants atteints de cancer. Votre enfant devra avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 3 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller ses progrès et de savoir comment il se rétablit du traitement.

Essais cliniques

De nombreux enfants atteints d’un rhabdomyosarcome sont traités en essai clinique adapté au type de tumeur et à la catégorie de risque. Le protocole, ou plan, de l’essai clinique définit les traitements qui seront administrés. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur le traitement à son équipe de soins.

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus