Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Traitement du cancer de la prostate de stade II

En présence de cancer de la prostate de stade II, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Les types de traitements administrés reposent sur les besoins uniques de la personne atteinte.

Chirurgie

La chirurgie peut être une option pour le cancer de la prostate de stade II. Les types de chirurgie auxquels on peut avoir recours sont les suivants :

  • prostatectomie radicale – peut être offerte aux hommes âgés de moins de 75 ans qui sont en bonne santé
  • curage ganglionnaire pelvien – est associé à la prostatectomie radicale chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate de risque intermédiaire ou élevé
  • cryochirurgie et traitement aux UFHI – peuvent être offerts à certains hommes dans quelques centres de traitement
    • La cryochirurgie est une intervention chirurgicale qui a recours à des températures extrêmement froides ou glaciales pour détruire les cellules ou les tissus anormaux.
    • Un traitement aux UFHI a recours à des ultrasons focalisés pour créer une chaleur intense qui détruit les cellules cancéreuses.

Radiothérapie

La radiothérapie peut être une option pour le cancer de la prostate de stade II. On peut avoir recours aux types de radiothérapie suivants :

  • radiothérapie externe
    • peut être offerte aux hommes âgés de moins de 75 ans qui sont en bonne santé
    • est administrée après la chirurgie (radiothérapie adjuvante) lorsque la tumeur s’est propagée près de la région où se situait la prostate avant d’être enlevée
    • est administrée si un taux d’APS élevé indique la présence d’un cancer résiduel ou d’un cancer récidivant après une prostatectomie radicale
    • peut être retardée de 4 à 6 semaines si le cancer de la prostate a été détecté au cours d’une résection transurétrale de la prostate (RTUP), afin de réduire le risque de formation de tissu cicatriciel dans l’urètre (rétrécissement de l’urètre)
  • curiethérapie
    • peut être offerte aux hommes qui répondent aux critères du programme de curiethérapie, c’est-à-dire :
      • un cancer de la prostate de stade précoce, encore limité à la prostate (T1c – T2a)
      • une prostate dont le volume ne dépasse pas 60 centimètres cubes
      • une cote de Gleason de moins de 7
      • un taux d’APS de 10 ou moins
      • une espérance de vie d’au moins 10 ans
      • un état de santé qui permet de subir une anesthésie générale ou rachidienne
      • ne jamais avoir subi une résection transurétrale de la prostate (RTUP)

Surveillance active

La surveillance active (observation vigilante) peut être une option dans certains cas de cancer de la prostate de stade II. Elle peut être offerte aux hommes atteints d’un cancer à faible risque (pronostic favorable) ou aux hommes plus âgés (plus de 70 ans) et à ceux qui ont d’autres problèmes de santé.

Hormonothérapie

L’hormonothérapie peut être offerte aux hommes atteints d’un cancer de la prostate de stade II dans les cas où le cancer est à risque intermédiaire ou élevé et qu’il ne peut pas être traité au moyen de la radiothérapie ou de la chirurgie.

Les médicaments hormonaux peuvent être administrés avant, durant et après la radiothérapie sur une période de 6 mois à 3 ans.

  • Les types d’hormonothérapie employés sont :
  • analogues de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LH-RH)
    • leuprolide (Lupron, Lupron Depot, Eligard)
    • goséréline (Zoladex)
    • buséréline (Suprefact Depot)
  • antagoniste de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LH-RH)
    • dégarélix (Firmagon)
  • anti-androgènes
    • flutamide (Euflex)
    • bicalutamide (Casodex)
    • nilutamide (Anandron)
  • ablation chirurgicale des testicules (orchidectomie)

Essais cliniques

On pourrait offrir aux hommes atteints d’un cancer de la prostate la possibilité de participer à des essais cliniques. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques » de ce chapitre.

Histoires

photo of Mathieu À la fin de la journée, Mathieu m’a fait un gros câlin et j’ai vu un sourire illuminer son visage.

Lisez l’histoire de Mathieu

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus