Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Traitements du cancer de la prostate récidivant

La récidive d’un cancer de la prostate signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. Lorsque le seul signe que le cancer est réapparu est une élévation du taux d’antigène prostatique spécifique (APS), on parle de récidive biochimique ou d’échec biochimique.

Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement. Les types de traitement que vous recevrez dépendent des facteurs suivants :

  • les traitements déjà administrés
  • l’emplacement de la récidive
  • la présence d’autres maladies
  • vos préférences

En présence d’une récidive de cancer de la prostate, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes.

Radiothérapie

La radiothérapie peut être une option pour le cancer de la prostate récidivant.

Radiothérapie externe

La radiothérapie externe est le type de radiothérapie le plus fréquemment utilisé. Elle peut être administrée en association avec de l’hormonothérapie.

La radiothérapie peut être employée lorsque le cancer a été traité par une chirurgie et qu’il réapparaît dans la même région de la prostate. Si la radiothérapie externe a déjà servi à traiter le cancer, elle ne peut pas être administrée de nouveau dans la même région, car la radiation causerait trop de dommages aux tissus entourant la prostate, comme la vessie et le rectum.

On peut proposer la radiothérapie externe pour traiter le cancer de la prostate qui s’est propagé aux os (métastases osseuses). Dans ce cas, elle peut être employée chez des hommes qui ont déjà subi une chirurgie ou une radiothérapie dirigée vers la tumeur dans la prostate.

Curiethérapie

La curiethérapie est un type de radiothérapie qui consiste à placer une substance radioactive (radio-isotope) directement dans la tumeur ou tout près de celle-ci au moyen d’implants. En présence d’une récidive qui ne s’est pas propagée à d’autres parties du corps, certains hommes peuvent se voir offrir la curiethérapie si le premier traitement utilisé pour traiter la tumeur dans la prostate était la radiothérapie externe.

Radiothérapie systémique

Le radium 223 (Xofigo) est un type de radiothérapie systémique qui est injecté dans la circulation sanguine. Ce médicament circule dans le sang jusqu’à l’endroit où le cancer s’est propagé et il émet de la radiation, qui détruit les cellules cancéreuses. Le radium 223 peut être offert aux hommes atteints d’un cancer de la prostate hormono-résistant qui s’est propagé aux os. Le cancer de la prostate hormono-résistant est un cancer qui réapparaît ou qui ne disparaît pas après avoir été traité par hormonothérapie.

Hormonothérapie

L’hormonothérapie est le traitement principal du cancer de la prostate qui récidive à l’extérieur de la région de la prostate. La plupart des cas de cancer de la prostate récidivant réagissent à l’hormonothérapie.

Les types d’hormonothérapie suivants sont employés pour traiter le cancer de la prostate récidivant :

  • analogues (agonistes) de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LHRH)hormone de libération de la lutéinostimuline (LHRH)Hormone qui contrôle la production des hormones sexuelles mâles et femelles.
  • ablation chirurgicale des testicules (orchidectomie)
  • traitement anti-androgénique
  • œstrogènes

Lorsque le cancer de la prostate réapparaît après avoir été traité par hormonothérapie, on dit qu’il est hormono-résistant (ou androgéno-indépendant). On emploie le plus souvent un autre type d’hormonothérapie pour traiter un cancer de la prostate hormono-résistant.

Apprenez-en davantage sur l’hormonothérapie.

Chirurgie

On a parfois recours à la chirurgie pour traiter le cancer de la prostate récidivant.

Lors d’une prostatectomie radicale, on enlève la prostate et une partie des tissus qui l’entourent. Cette opération peut servir à traiter un cancer qui récidive dans la prostate. Lorsque la prostatectomie radicale est employée pour traiter un cancer récidivant, elle porte souvent le nom de chirurgie de rattrapage.

Cryochirurgie

La cryochirurgie est une intervention chirurgicale qui a recours à des températures extrêmement froides ou glaciales pour détruire les cellules ou les tissus anormaux. Quand le premier traitement administré est la radiothérapie, on utilise parfois la cryochirurgie si le cancer récidive dans la prostate.

Lors d’une résection transurétrale de la prostate (RTUP), on enlève une partie de la prostate en passant par l’urètre. Cette opération vise à réduire la taille de la prostate. Elle est pratiquée pour soulager les troubles urinaires causés par une prostate qui a augmenté de volume et qui exerce une pression sur l’urètre.

Chimiothérapie

La chimiothérapie peut être offerte pour traiter un cancer de la prostate récidivant qui s’est propagé à des régions éloignées du corps (appelé cancer de la prostate métastatique). Elle peut être administrée avec ou sans hormonothérapie. On peut avoir recours à la chimiothérapie lorsque :

  • le cancer réapparaît ou ne disparaît pas après avoir été traité par hormonothérapie (cancer de la prostate hormono-résistant).
  • un adénocarcinomeadénocarcinomeTumeur cancéreuse (maligne) qui prend naissance dans les cellules glandulaires (cellules qui sécrètent des substances comme du mucus, des hormones et des liquides lubrifiants). se transforme en un type de cancer plus agressif

Les agents chimiothérapeutiques suivants sont les plus couramment utilisés en présence d’un cancer de la prostate hormono-résistant :

  • docétaxel (Taxotere) en association avec de la prednisone
  • docétaxel, cabazitaxel (Jevtana) ou mitoxantrone

L’adénocarcinome de la prostate se transforme parfois en carcinome à petites cellules de la prostate, un type de cancer plus agressif qui s’est souvent propagé à des régions éloignées du corps (cancer de la prostate métastatique) et qui est associé à un faible taux d’APS. Dans ce cas, on emploie l’une des associations suivantes :

  • cisplatine (Platinol AQ) et étoposide (Vepesid)
  • carboplatine (Paraplatin) et étoposide

Ultrasons focalisés de haute intensité (UFHI)

Un traitement aux ultrasons focalisés de haute intensité (UFHI) emploie des ultrasons focalisés pour créer une chaleur intense qui détruit les cellules cancéreuses. Pour le moment, les UFHI sont un traitement expérimental du cancer de la prostate. Les médecins y ont parfois recours pour traiter un cancer de la prostate qui réapparaît (récidive) après la radiothérapie.

Traitements des métastases osseuses

Lorsque le cancer de la prostate se propage à d’autres parties du corps, il le fait le plus souvent aux os. Les traitements suivants sont les plus employés dans le cas d’un cancer de la prostate qui s’est propagé aux os :

  • bisphosphonates
  • denosumab (Xgeva) (un type d’anticorps monoclonal)
  • radiothérapie externe
  • radiothérapie systémique à base de radium 223

Apprenez-en davantage sur les métastases osseuses, y compris sur leurs traitements et sur leurs soins de soutien.

Corticostéroïdes

Les corticostéroïdes sont des hormones stéroïdes qui agissent comme des anti-inflammatoires en atténuant l’enflure et la réaction immunitaire (la réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères dans le corps). Ils sont parfois administrés en même temps que la chimiothérapie pour en augmenter l’efficacité et pour réduire ses effets secondaires. Ils peuvent aussi être employés seuls si une personne est trop malade pour recevoir de la chimiothérapie. Les corticostéroïdes peuvent aider à ralentir la croissance des cellules cancéreuses de la prostate et soulager des symptômes tels que la douleur.

La prednisone et la dexaméthasone (Decadron, Dexasone) sont les corticostéroïdes les plus souvent utilisés pour traiter le cancer de la prostate.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Essais cliniques

De nombreux essais cliniques sur le cancer de la prostate sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Le Dr Michael Chaiton, chercheur Le Dr Michael Chaiton recueille des données sur le nombre de tentatives effectuées avant l’abandon du tabagisme.

Plus de details

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus