Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Traitements du cancer de la prostate métastatique

Le cancer de la prostate métastatique comprend le stade 4 et les cas de récidive où le cancer s’est propagé au-delà des tissus entourant la prostate pour atteindre d’autres parties du corps. En présence d’un cancer de la prostate métastatique, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Hormonothérapie

L’hormonothérapie est le traitement principal du cancer de la prostate métastatique. Elle peut être administrée en association avec de la radiothérapie ou de la chimiothérapie.

Les types d’hormonothérapie employés sont :

Radiothérapie

La radiothérapie peut être une option pour le cancer de la prostate métastatique.

La radiothérapie externe est le type de radiothérapie le plus souvent utilisé. Elle est souvent administrée en association avec de l’hormonothérapie. On peut avoir recours à la radiothérapie externe pour :

  • détruire les cellules cancéreuses (comme traitement principal)
  • soulager les troubles urinaires causés par la tumeur
  • soulager la douleur dans les régions où le cancer s’est propagé aux os (métastases osseuses)

La radiothérapie systémique à base de radium 223 (Xofigo) peut être offerte aux hommes atteints d’un cancer de la prostate hormono-résistant qui s’est propagé aux os. Le cancer de la prostate hormono-résistant est un cancer qui réapparaît ou qui ne disparaît pas après avoir été traité par hormonothérapie.

Chirurgie

Lors d’une résection transurétrale de la prostate (RTUP), on enlève une partie de la prostate en passant par l’urètre. On peut pratiquer cette opération pour soulager des troubles urinaires causés par une prostate qui a augmenté de volume et qui exerce une pression sur l’urètre.

Chimiothérapie

On peut proposer de la chimiothérapie avec ou sans hormonothérapie aux hommes atteints d’un cancer de la prostate métastatique. On peut avoir recours à la chimiothérapie lorsque le cancer :

  • réagit à l’hormonothérapie (cancer de la prostate hormonosensible)
  • ne réagit pas à l’hormonothérapie (cancer de la prostate hormono-résistant)

Pour traiter le cancer de la prostate métastatique, on emploie le plus souvent le docétaxel (Taxotere) et la prednisone. Ces médicaments peuvent servir à traiter les hommes atteints d’un cancer de la prostate hormonosensible ou hormono-résistant.

Dans le cas du cancer de la prostate hormono-résistant, on peut utiliser le cabazitaxel (Jevtana) ou la mitoxantrone si le docétaxel et la prednisone cessent d’être efficaces.

Traitements des métastases osseuses

Lorsque le cancer de la prostate se propage à d’autres parties du corps, il le fait le plus souvent aux os. Les traitements suivants sont les plus employés dans le cas d’un cancer de la prostate qui s’est propagé aux os :

  • bisphosphonates
  • denosumab (Xgeva) (un type d’anticorps monoclonal)
  • radiothérapie externe
  • radiothérapie systémique à base de radium 223

Apprenez-en davantage sur les métastases osseuses, y compris sur leurs traitements et sur leurs soins de soutien.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Essais cliniques

De nombreux essais cliniques sur le cancer de la prostate sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

analogue de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LH-RH)

Médicament qui stimule l’hypophyse pour qu’elle produise plus d’hormone lutéinisante, ou lutéinostimuline (LH).

L’hypophyse produit l’hormone lutéinisante (LH) qui, par ricochet, incite les testicules à produire la testostérone. Un analogue de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LH-RH) incite l’hypophyse à surproduire la LH jusqu’à ce que cette glande finisse par ne plus répondre au médicament. Lorsque l’hypophyse cesse de produire la LH, les testicules cessent de produire de la testostérone.

Ce médicament est aussi appelé analogue de la LH-RH.

traitement anti-androgénique

Traitement au moyen de médicaments qui stoppent la production ou bloquent l’action des androgènes (hormones sexuelles mâles).

Le traitement anti-androgénique peut être utilisé pour traiter le cancer de la prostate.

œstrogène

Hormone sexuelle femelle qui est à l’origine du développement des caractères sexuels féminins (comme les seins) et qui est essentielle à la reproduction.

Les oestrogènes sont produits principalement par les ovaires. De petites quantités d’oestrogène sont aussi sécrétées par les glandes surrénales. Cette hormone peut être fabriquée en laboratoire pour traiter certaines affections ou pour être administrée comme méthode de contraception.

traitement aux anticorps monoclonaux

Traitement qui consiste à utiliser des anticorps monoclonaux pour détecter et traiter le cancer.

Les anticorps monoclonaux sont des substances produites en laboratoire qui ont la capacité de reconnaître une molécule cible particulière (antigène) d’une cellule cancéreuse et de s’y fixer. Ils peuvent être employés seuls ou pour transporter des médicaments, des toxines ou des matières radioactives directement vers une tumeur.

Histoires

Le Dr David Malkin, chercheur Le Dr David Malkin contribue à accroître la survie des patients grâce au dépistage.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus