Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Suivi après un traitement du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate se comporte différemment chez chaque personne : c’est pourquoi un programme de suivi standard ne convient pas à tous les cas. Un homme atteint d’un cancer de la prostate devrait discuter avec son médecin d’un plan de suivi qui répond à sa situation. Les spécialistes du cancer et le médecin de famille se partagent souvent cette responsabilité.

Une fois le traitement terminé, il faudrait signaler au médecin l’apparition de nouveaux symptômes et la présence de symptômes qui persistent sans attendre au prochain rendez-vous fixé. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • changements des mictions
    • besoin d’uriner souvent (mictions fréquentes), en particulier la nuit
    • besoin pressant d’uriner (mictions urgentes)
    • difficulté à commencer à uriner ou à cesser d'uriner
    • incapacité d'uriner
  • douleur osseuse, en particulier au dos, aux hanches, aux cuisses ou au cou
  • perte de sensation ou de force musculaire dans les jambes
  • perte du contrôle de la vessie ou de l’intestin
  • fatigue

La probabilité que le cancer de la prostate réapparaisse est plus grande au cours des 5 premières années, c’est pourquoi on doit faire un suivi attentif durant cette période.

Planification du suivi

Le suivi après un traitement du cancer de la prostate varie en fonction du type de traitement administré.

Prostatectomie radicale

Les visites de suivi après ce traitement sont habituellement ainsi prévues :

  • peu de temps après la chirurgie
  • tous les 3 ou 6 mois pendant 1 ou 2 ans
  • ensuite 1 fois par année

Radiothérapie

Les visites de suivi après ce traitement sont habituellement ainsi prévues :

  • 6 mois après la fin de la radiothérapie
  • tous les 6 mois pendant 1 à 2 ans
  • ensuite 1 fois par année

Interventions

Lors d’une visite de suivi, le médecin pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et la capacité d’adaptation de l’homme. Il est possible que le médecin fasse un examen physique complet, y compris un toucher rectal (TR) si le taux d’antigène prostatique spécifique (APS) a augmenté.

Des examens pourraient être prescrits dans le cadre du suivi ou si le médecin soupçonne la réapparition du cancer (récidive).

  • test de l’APS
    • Il s’agit de l’analyse sanguine standard pour le suivi du cancer de la prostate.
    • Le plus faible taux d’APS (appelé le nadir) est enregistré et utilisé comme valeur de référence pour les futures analyses d’APS.
    • S’il y a une augmentation du taux d’APS avec le temps (appelée échec biochimique), d’autres épreuves seront effectuées.
    • Il se peut qu’il y ait une augmentation temporaire du taux d’APS après la radiothérapie (appelée rebond d’APS).
  • taux de testostéronetestostéroneHormone sexuelle mâle qui est à l’origine des caractères sexuels mâles (comme la voix basse et la pilosité faciale) et qui stimule le développement de l’appareil reproducteur mâle ainsi que l’activité sexuelle.
    • Cette analyse peut être effectuée lorsque le taux d’APS augmente tandis qu’un homme reçoit une hormonothérapie.
    • Il sert d’indicateur de l’efficacité de l’hormonothérapie dans la réduction du taux de testostérone dans le corps afin qu’il soit équivalent à celui qui serait engendré par une castration. (Le taux de castration correspond au taux de testostérone chez un homme à qui on aurait retiré les testicules.)
  • scintigraphie osseuse
    • Elle peut être prescrite si le taux d’APS est à la hausse.

Si on observe une récidive lors du suivi, l’homme atteint sera évalué par l’équipe d’oncologie afin de déterminer les meilleures options de traitements.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur le suivi après un traitement.

Histoires

Sophie Lebel Ma famille est fière du travail que j’accomplis pour amener des changements positifs dans la vie des gens.

Lisez l’histoire de Dre Lebel

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus