Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles du traitement aux bisphosphonates pour le cancer de la prostate

Peu importe le traitement du cancer de la prostate, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires du traitement aux bisphosphonates dépendent surtout des éléments suivants :

  • type de médicament
  • dose administrée
  • état de santé général de l’homme

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand au cours du traitement aux bisphosphonates. Certains effets se produisent pendant le traitement, d’autres tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart des effets secondaires se résorbent une fois le traitement aux bisphosphonates terminé. Les effets secondaires tardifs peuvent apparaître des mois voire des années à la suite de ce traitement. Certains effets secondaires peuvent durer un long moment ou être permanents.

Il est important de signaler les effets secondaires à l’équipe soignante.

Douleur osseuse

La douleur osseuse peut s’intensifier temporairement au début de l’administration des bisphosphonates.

Retour au menu

Troubles digestifs

Des troubles digestifs tels que nausées, vomissements, brûlures d’estomac, crampes abdominales ou diarrhée peuvent se manifester, en particulier lorsque le bisphosphonate est administré par voie orale. Ces effets secondaires peuvent nécessiter la consommation d’une plus grande quantité de liquide pour prévenir la déshydratation. Il est possible d’administrer des médicaments pour maîtriser ces symptômes.

Retour au menu

Symptômes pseudo-grippaux

Le traitement aux bisphosphonates peut causer de la fièvre, des frissons, de la douleur dans les muscles et les articulations, ou ailleurs dans le corps, et de la fatigue. Il est possible de traiter ces symptômes au moyen de médicaments contre la douleur ou la fièvre.

Retour au menu

Douleur au point d’injection

L’administration de bisphosphonates par voie intraveineuse peut causer de la douleur au point d’injection.

Retour au menu

Ostéonécrose

La destruction osseuse (ostéonécrose) dans la mâchoire survient dans 1 à 2 % des cas de cancer traités à l’aide d’acide zolédronique (Zometa). L’ostéonécrose entraîne une mobilité dentaire (déchaussement) et de l’inconfort. On recommande de consulter un dentiste et d’effectuer les interventions dentaires requises avant de commencer le traitement.

Retour au menu

Dommages aux reins

Les dommages aux reins peuvent survenir soudainement (effet secondaire aigu) ou se développer progressivement. Certains bisphosphonates sont plus toxiques que d’autres pour les reins. Toute réduction de la fonction rénale est attentivement évaluée par l’équipe soignante et peut nécessiter une diminution de la dose administrée ou l’interruption du traitement.

Retour au menu

Autres effets secondaires

D’autres effets secondaires peuvent se produire lors d’un traitement aux bisphosphonates :

  • baisse du taux de calcium – traitée à l’aide de suppléments de calcium
  • inflammation ou sensibilité des yeux – peut nécessiter un examen optométrique et des gouttes pour les yeux
  • enflure de la gencive accompagnée de douleur – peut être traitée à l’aide d’un rince-bouche

Retour au menu

Histoires

Brock Taraba Brock n'a pas eu de récidive de cancer depuis plus de dix ans, grâce au soutien de la Société canadienne du cancer.

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus