Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Statistiques de survie au cancer de la prostate

Les statistiques de survie au cancer de la prostate sont des estimations très générales qui doivent être interprétées avec prudence. Puisqu’elles sont fondées sur l’expérience de groupes de personnes, elles ne permettent pas de prévoir les chances de survie d’une personne en particulier.

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour évaluer et consigner les statistiques de survie au cancer. Votre médecin peut vous expliquer les statistiques relatives au cancer de la prostate et ce qu’elles signifient pour vous.

Survie relative

La survie relative sert à déterminer quelle est la probabilité qu’une personne atteinte de cancer soit encore en vie après son diagnostic comparativement à des personnes qui font partie de la population générale et qui n’ont pas le cancer, mais qui présentent les mêmes caractéristiques (comme l’âge et le sexe).

Au Canada, on consigne les statistiques de survie relative après cinq ans pour le cancer de la prostate. La survie relative après 5 ans au cancer de la prostate est de 96 %, ce qui signifie qu’un homme ayant reçu un diagnostic de cancer de la prostate aurait, en moyenne, 96 % de chances de vivre 5 ans à la suite de son diagnostic, en comparaison à un homme dans la population générale.

Taux de survie par stade

Le taux de survie varie en fonction de chacun des stades du cancer de la prostate. Les facteurs suivants peuvent aussi affecter le taux de survie au cancer de la prostate.

  • Le cancer de la prostate se développe lentement. De nombreux hommes plus âgés mourront de maladies autres que le cancer de la prostate.
  • En général, plus le cancer est diagnostiqué et traité à un stade précoce, meilleur est le pronostic.
  • Parfois, on ne détecte pas le cancer de la prostate avant qu’il n’ait atteint un stade avancé, ce qui peut le rendre plus difficile à traiter.
  • Le cancer de la prostate réagit beaucoup au traitement.
  • Il existe de nombreux traitements efficaces pour le cancer de la prostate.
  • Les cancers de la prostate avancés, récidivants ou hormono-résistants peuvent être difficiles à traiter, parce qu’ils ne réagissent pas bien à certains traitements du cancer.
  • Le grade du cancer de la prostate est aussi un indicateur important de survie.

Survie au cancer de la prostate
StadeTaux de survie relative après 5 ans

stades I et II

100 %

stades III et IV sans propagation à distance

100 %

stade IV avec propagation à distance

31 %

Les groupes pronostiques de l'UICC pour le cancer de la prostate ont été établis en fonction du stade, du taux d’APS et de la cote de Gleason pour ce type de cancer. Il s’agit d’un moyen plus précis pour évaluer le pronostic que le regroupement des stades.

Questions sur la survie

On conseille aux personnes atteintes de cancer de discuter de leur pronostic avec leur médecin. Le pronostic repose sur de nombreux facteurs, dont les suivants :

  • antécédents médicaux de la personne
  • type de cancer
  • stade
  • caractéristiques du cancer
  • traitements choisis
  • réaction au traitement

Seul un médecin qui connaît bien tous ces facteurs pourra examiner ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Histoires

Lisa Hamel Je suis la preuve qu’il est possible de mener une vie normale après le cancer.

Lisez l’histoire de Lisa

De l’aide pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer

Illustration du symbole d’interdiction de fumer

Il est normal d’avoir besoin d’aide pour cesser de fumer. La Société canadienne du cancer est là pour soutenir les fumeurs qui sont prêts à arrêter et même ceux qui ne le sont pas.

Apprenez-en plus