Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Risque de récidive du cancer de la prostate

Les médecins peuvent classer le cancer de la prostate en fonction de son risque de récidive (réapparition) après le traitement. Ils utilisent les niveaux de risque suivants pour concevoir les plans de traitement. On propose habituellement un traitement agressif aux hommes dont le risque est élevé. Ceux dont le risque est faible pourraient se voir offrir une surveillance active sans recevoir immédiatement de traitement.

Les niveaux de risque sont déterminés en fonction des éléments suivants :

  • caractéristiques de la tumeur (T)
  • taux d’antigène prostatique spécifique (APS)
  • cote de Gleason

Niveau de risqueTumeur (T)Taux d’APS (ng/mL)Cote de Gleason

Risque faible

T1 ou T2a

inférieur à 10

6 ou moins

Risque moyen (intermédiaire)

T2b ou T2c

entre 10 et 20

7

Risque élevé

T3 ou T4

supérieur à 20

8, 9 ou 10

Apprenez-en davantage sur la stadification du cancer de la prostate (y compris les caractéristiques de la tumeur), le test de l’APS et la classification histologique du cancer de la prostate (y compris la cote de Gleason).

surveillance active

Traitement constitué de tests qu’on effectue souvent selon un horaire régulier afin de surveiller étroitement un cancer qui évolue lentement. Le but de la surveillance active est d’aider la personne à maintenir une bonne qualité de vie tout en retardant le plus longtemps possible l’administration de traitements qui risquent de causer des effets secondaires. Quand les résultats de tests indiquent que le cancer s’aggrave, on propose des traitements comme la chirurgie ou la chimiothérapie.

Histoires

Tyler Cook La recherche a sauvé ma vie et celle de ma sœur. Sans ces travaux, le cancer de l’estomac aurait décimé la majeure partie de notre famille.

Lisez l’histoire de Tyler

Le cancer touche tous les Canadiens

Icône - 1 sur 2

On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Apprenez-en plus