Cancer de la
prostate

Vous êtes ici:

Classification histologique du cancer de la prostate

Le grade décrit l’apparence et le comportement des cellules cancéreuses comparativement à ceux des cellules normales. Le fait de connaître le grade donne à votre équipe de soins une idée de la rapidité à laquelle le cancer peut se développer et de la probabilité de sa propagation. Cela l’aide à planifier votre traitement. Le grade peut aussi aider l’équipe de soins à établir votre pronostic (issue de la maladie) et à prévoir comment le cancer pourrait réagir au traitement.

Classification de Gleason

La classification de Gleason est le système le plus souvent employé pour déterminer le grade du cancer de la prostate. Elle est utilisée dans le cas de l’adénocarcinome, qui est le type de cancer de la prostate le plus courant. La classification de Gleason repose sur le degré de différenciation des cellules cancéreuses et sur leur modèle de croissance (disposition) dans la prostate. La différenciation décrit à quel point les cellules cancéreuses sont différentes.

Modèles de croissance de Gleason et grade

Pour établir le grade du cancer, le pathologiste examine au microscope des échantillons de tissu prélevés dans la prostate.

Selon le degré de différenciation, l’aspect des cellules cancéreuses de la prostate peut correspondre à l’un de 5 modèles de croissance (numérotés de 1 à 5). Plus le numéro du modèle de croissance est petit, plus l’apparence, le comportement et la disposition des cellules cancéreuses sont semblables à ceux des cellules normales. Les modèles de croissance 1 et 2 sont peu utilisés, car ces cellules ressemblent beaucoup à des cellules normales. Le pathologiste assigne un grade à chaque modèle de croissance des cellules cancéreuses présentes dans l’échantillon. Le grade du cancer correspond au numéro du modèle de croissance. Le modèle de croissance de Gleason de la plupart des cancers de la prostate est 3, 4 ou 5.

Calcul de la cote de Gleason

Si le pathologiste ne trouve que 2 modèles de croissance de cellules cancéreuses, il additionne le grade de chacun pour obtenir la cote de Gleason. Par exemple, s’il assigne le grade 3 aux cellules cancéreuses du modèle de croissance le plus courant et le grade 4 à celles du modèle de croissance qui arrive au deuxième rang, la cote de Gleason est de 7. Sur le rapport de pathologie, cela est souvent inscrit ainsi : « 3 + 4 = 7/10 ».

Si les échantillons comportent un troisième modèle de croissance de cellules cancéreuses, le grade du modèle de croissance le plus courant est additionné au grade le plus élevé, qu’il s’agisse du grade assigné au modèle de croissance arrivant au deuxième ou au troisième rang. Par exemple, si le pathologiste assigne le grade 3 aux cellules cancéreuses du modèle de croissance le plus courant, le grade 4 à celles du modèle de croissance arrivant au deuxième rang et le grade 5 à celles d’un troisième modèle de croissance, la cote de Gleason est de 8.

Groupes de grade

Afin de rendre la cote de Gleason plus facile à comprendre, les médecins ont conçu un système de groupes de grade (GG). Ce système assigne un seul numéro de 1 à 5 selon la cote de Gleason. Par exemple, le GG 1 correspond à une cote de Gleason de 6 et le GG 5 correspond à une cote de Gleason de 9 ou de 10.

Descriptions de la cote de Gleason

Le tableau suivant décrit les cotes de Gleason et les groupes de grade.

Groupe de gradeCote de GleasonGradeDescription

1

3 + 3 =6

ou moins de 6

bas

Les cellules cancéreuses sont bien différenciées, ce qui signifie que leur apparence, leur comportement et leur disposition ressemblent beaucoup à ceux des cellules normales de la prostate. Les glandes de la prostate sont visibles.

Le cancer se développe très lentement et ne nécessite souvent aucun traitement.

2

3 +4 =7

intermédiaire bas

Les cellules cancéreuses sont modérément différenciées, ce qui signifie qu’elles sont différentes des cellules normales, mais qu’elles ne sont pas aussi anormales que les cellules peu différenciées ou indifférenciées.

Le cancer peut se développer très lentement et ne nécessite parfois aucun traitement.

3

4 + 3 =7

intermédiaire élevé

Les cellules cancéreuses sont modérément différenciées, ce qui signifie qu’elles sont différentes des cellules normales, mais qu’elles ne sont pas aussi anormales que les cellules peu différenciées ou indifférenciées.

Le cancer se développe à un rythme modéré et doit habituellement être traité.

4

4 + 4 =8

élevé

Les cellules cancéreuses sont peu différenciées. Leur apparence, leur comportement et leur disposition sont très différents de ceux des cellules normales de la prostate. Les glandes de la prostate ne sont pas visibles ou sont difficiles à bien voir.

Le cancer se développe rapidement et risque davantage de se propager.

5

9 ou 10

très élevé

Les cellules cancéreuses sont indifférenciées, ce qui signifie qu’elles sont très anormales. Leur apparence, leur comportement et leur disposition sont très différents de ceux des cellules normales de la prostate. Les glandes de la prostate ne sont pas visibles ou sont difficiles à bien voir.

Le cancer se développe très rapidement et risque davantage de se propager. Le pronostic est sombre.

Histoires

Carol Leuken Prairie Women on Snowmobiles est une expérience qui vous transforme à jamais.

Plus de details

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus