Logo Société canadienne du cancer

Cancer du pénis

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la chirurgie du cancer du pénis

Peu importe le type de traitement choisi pour un cancer du pénis, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout des éléments suivants :

  • type de chirurgie
  • état de santé global de la personne atteinte
  • effet d’un autre traitement du cancer

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand lors de la chirurgie, tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent après l’opération. Des effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années à la suite de la chirurgie. Certains effets secondaires sont susceptibles de durer longtemps ou d'être permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe soignante.

Douleur

La douleur se manifeste souvent après la chirurgie à cause du traumatisme subi par le tissu lors de l'intervention. La douleur peut prendre un certain temps avant de disparaître à la suite d’une chirurgie du cancer du pénis. L’intensité de la douleur dépend de l’intervention pratiquée ainsi que de la guérison et de la tolérance à la douleur de l’homme. On a recours aux médicaments antidouleur pour la maîtriser. Si la douleur persiste ou si les médicaments antidouleur ne la soulagent pas, il faut consulter son médecin.

Retour au menu

Infection

Chez certains hommes, la plaie s’infecte après une chirurgie du cancer du pénis. Ce n'est pas un effet secondaire courant, mais l'infection est susceptible d'apparaître après n'importe quel type de chirurgie. On peut avoir recours aux antibiotiques pour aider à prévenir ou à traiter une infection. L’infection de la plaie est un effet secondaire temporaire de la chirurgie.

Signalez au médecin ou à l'équipe soignante tout signe d’infection comme de la rougeur, la présence de pus, un écoulement malodorant, une plus grande sensibilité ou une enflure plus importante au site de l’incision et une hausse de la température (fièvre).

Retour au menu

Ouverture de la plaie

Les bords de la plaie sont habituellement maintenus en place par des points de suture jusqu’à ce que l’incision se soit cicatrisée. Les bords de la plaie peuvent se séparer après la chirurgie (déhiscence). Il faut aviser le médecin si cela se produit.

Retour au menu

Saignement

Il peut y avoir un saignement ou une hémorragie si un vaisseau sanguin n'a pas été scellé lors de la chirurgie ou si la personne souffre d'un trouble de coagulation du sang. Le personnel infirmier vérifie souvent les bandages et les drains pour savoir s'il n'y a pas de saignement important tout de suite après la chirurgie. S'il y a un saignement et qu'il est assez important, le chirurgien pourrait devoir ramener la personne en salle d'opération pour savoir d'où provient le saignement et l'arrêter.

On peut s'attendre à ce qu'il y ait un petit écoulement sanguinolent après la chirurgie. Il faut signaler tout saignement important au médecin ou à l'équipe soignante.

Un saignement peut aussi se produire après une chirurgie au laserchirurgie au laserTechnique chirurgicale qui consiste à utiliser un laser (faisceau lumineux intense et étroit) pour effectuer des incisions sans saignement dans les tissus., mais c’est moins probable qu’après une chirurgie classique.

Retour au menu

Lymphœdème

Le lymphœdème est l’enflure qui se produit quand de la lymphe s’accumule dans les tissus mous des membres. Il est causé par un problème de circulation de la lymphe hors du membre (bras ou jambe). Le lymphœdème peut apparaître dans les jambes ou le scrotum si les ganglions lymphatiques de l’aine ont été enlevés.

Retour au menu

Sérome

Le sérome est une région molle et boursouflée causée par l’accumulation de lymphe sous la peau autour de l’incision chirurgicale. Normalement, la lymphe circule dans de petits tubes (vaisseaux lymphatiques) qui relient les ganglions lymphatiques. Lors de la chirurgie, on sectionne ou on enlève les vaisseaux lymphatiques, ce qui fait que la lymphe s’accumule dans la région de l’incision. Le sérome est un effet secondaire courant de la chirurgie du pénis, et il peut se former une fois qu’on a enlevé les drains chirurgicaux.

Le traitement du sérome peut comporter le drainage du liquide à l’aide d’une aiguille et d’une seringue. Il est possible qu’on doive drainer plusieurs fois le sérome chez certains hommes. Dans de rares cas, la chirurgie est nécessaire pour enlever le sérome.

Retour au menu

Caillot sanguin

La formation d'un caillot sanguin dans une jambe est appelée thrombose veineuse profonde (TVP). La TVP peut se produire tout de suite après une chirurgie puisque la personne ne peut pas bouger beaucoup et aussi en raison d'autres facteurs. Dans les cas les plus graves, le caillot sanguin peut se détacher et se déplacer jusqu'à un poumon (embolie pulmonaire, ou EP). Cela cause un essoufflement et affecte la capacité du sang à obtenir de l'oxygène des poumons. La présence de caillots sanguins dans les poumons peut causer l’insuffisance cardiaque.

Prendre des anticoagulants et porter des bas de contention pendant et après la chirurgie aide à prévenir la TVP et l’EP.

Signalez au médecin ou à l'équipe soignante la présence d'une rougeur, d'une enflure ou bien d'une douleur ou de crampes au mollet.

Retour au menu

Hématome

L’hématome est une accumulation anormale de sang hors des vaisseaux sanguins. Il est causé par la fuite de sang de vaisseaux sanguins qui ont été sectionnés lors de la chirurgie. C’est un effet secondaire peu courant de la pénectomie.

L’hématome peut causer de la douleur, de la rougeur, la décoloration de la peau et l’enflure dans la région qui entoure l’incision. La plupart des hématomes disparaissent lentement au fil du temps, mais un gros hématome peut prendre plusieurs semaines voire des mois à disparaître. Le traitement peut comprendre la compression de la région ou le drainage du sang accumulé à l’aide d’une aiguille et d’une seringue. On peut avoir recours aux médicaments antidouleur pour maîtriser la douleur.

Retour au menu

Rétrécissement de l’urètre

Une partie de l’urètre peut rétrécir après une pénectomie. Le médecin a recours à une technique spéciale pour dilater l’urètre. Si le problème persiste, on peut apprendre à l’homme comment utiliser un cathéter pour dilater lui-même son urètre.

Retour au menu

Changement de la façon d’uriner de l’homme

On devra repositionner l’urètre d’un homme qui a subi une pénectomie totale. Le chirurgien fait une ouverture entre l’anus et le scrotum, soit une urétrostomie périnéale, afin que l’homme puisse uriner. L'homme est ainsi en mesure de maîtriser ses mictions puisque le muscle qui maintient la vessie fermée et qui contrôle les mictions est situé plus haut dans le corps, au-dessus du pénis. Après cette chirurgie, l'homme doit uriner assis.

Retour au menu

Changements de l’image corporelle

L’ablation chirurgicale du pénis peut changer l’image corporelle d’un homme. Cela peut être préoccupant et embarrassant. Aider un homme à exprimer ses émotions et lui proposer une reconstruction, si c’est possible, peut en aider certains à s'adapter à une autre image corporelle.

Certains hommes qui ont subi une pénectomie partielle peuvent avoir une érection et éjaculer. Les hommes qui ont subi une pénectomie totale ne peuvent pas avoir d’érection et les relations sexuelles avec pénétration sont impossibles. La chirurgie reconstructive pourrait être possible pour ces hommes. Des conseils sur la santé sexuelle pourraient aussi être utiles aux hommes dont l’image corporelle a changé après une chirurgie du cancer du pénis.

Retour au menu

Réactions cutanées

Les réactions cutanées sont un effet secondaire possible de la cryochirurgiecryochirurgieIntervention chirurgicale consistant à geler et à détruire des tissus anormaux en les exposant à un froid intense (en utilisant de l’azote liquide ou du gaz carbonique liquide).. La peau peut peler et se couvrir d’ampoules. Une fois que la peau a guéri, du tissu cicatriciel peut se former là où la peau a été gelée.

Retour au menu

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus