Logo Société canadienne du cancer

Cancer du pénis

Vous êtes ici:

Traitement du cancer du pénis

Le traitement du cancer du pénis est administré par des spécialistes du cancer, soit des oncologues. Certains se spécialisent en chirurgie, d'autres en radiothérapie ou bien en chimiothérapie (médicaments). Ces médecins discutent avec la personne atteinte de cancer pour choisir le plan de traitement.

Les plans de traitement sont conçus de façon à répondre aux besoins uniques de chaque personne atteinte de cancer. Les décisions relatives au traitement du cancer du pénis se basent sur les éléments suivants :

  • stade du cancer
  • emplacement du cancer (soit le gland ou le corps du pénis)

Options de traitement du cancer du pénis

  • Chirurgie
    • La circoncision, la chirurgie micrographique de Mohs et l’excision locale large servent à traiter de petits cancers précoces du pénis.
    • La pénectomie partielle ou totale peut servir à traiter un cancer du pénis qui s’est propagé dans les tissus plus profonds du pénis.
    • On peut enlever des ganglions lymphatiques chez certains hommes atteints d’un cancer du pénis :
      • curage ganglionnaire
      • biopsie du ganglion sentinelle
    • On a parfois recours à la chirurgie au laserchirurgie au laserTechnique chirurgicale qui consiste à utiliser un laser (faisceau lumineux intense et étroit) pour effectuer des incisions sans saignement dans les tissus. et à la cryochirurgiecryochirurgieIntervention chirurgicale consistant à geler et à détruire des tissus anormaux en les exposant à un froid intense (en utilisant de l’azote liquide ou du gaz carbonique liquide). pour traiter de petits cancers précoces du pénis chez les hommes qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas subir une chirurgie classique.
    • On peut enlever le scrotum (scrotectomie) si le cancer s’y est propagé, mais c’est extrêmement rare.
    • L’exentération pelvienne peut être nécessaire si le cancer du pénis s’est propagé au bassin.
  • Radiothérapie
    • On peut avoir recours à la radiothérapie chez les hommes qui souhaitent conserver leur pénis.
    • On peut l’administrer avant la chirurgie afin de réduire la taille de la tumeur.
    • On peut l’administrer après la chirurgie afin de détruire les cellules cancéreuses qui restent et de réduire le risque de réapparition du cancer.
    • On peut administrer une radiothérapie pour soulager les symptômes d’un cancer avancé.
    • La radiothérapie externe et la curiethérapie sont les 2 types principaux de radiothérapie permettant de traiter le cancer du pénis.
      • On a le plus souvent recours à la curiethérapie pour les tumeurs mesurant moins de 4 cm.
  • Chimiothérapie
    • On peut administrer seulement une chimiothérapie ou l’associer à la radiothérapie quand il n’est pas possible d’enlever le cancer par chirurgie.
    • On peut l’administrer avant la chirurgie afin de réduire la taille de la tumeur.
    • On peut l’administrer après la chirurgie afin de détruire les cellules cancéreuses qui restent et de réduire le risque de réapparition du cancer.
    • On peut administrer une chimiothérapie pour soulager les symptômes d’un cancer avancé.
    • On a recours à la chimiothérapie topique et à la chimiothérapie systémique pour traiter le cancer du pénis.
      • La chimiothérapie topique sert à traiter le cancer du pénis très précoce (carcinome in situ).
  • Thérapie biologique
    • On peut avoir recours à la thérapie biologique pour traiter les petits cancers précoces du pénis.
  • Suivi après le traitement
    • Il est important d’avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 5 premières années qui suivent le traitement.
    • Un homme qui opte pour un traitement qui lui permet de conserver son pénis devrait avoir régulièrement des visites de suivi même jusqu’à 10 ans après avoir été traité.

Essais cliniques

Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles et meilleures méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Certains essais cliniques sur le cancer du pénis sont en cours au Canada et acceptent des participants. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques » de ce chapitre.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur le traitement.

Histoires

Brock Taraba Brock n'a pas eu de récidive de cancer depuis plus de dix ans, grâce au soutien de la Société canadienne du cancer.

De l’aide pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer

Illustration du symbole d’interdiction de fumer

Il est normal d’avoir besoin d’aide pour cesser de fumer. La Société canadienne du cancer est là pour soutenir les fumeurs qui sont prêts à arrêter et même ceux qui ne le sont pas.

Apprenez-en plus