Cancer du pénis

Vous êtes ici:

Réduire le risque de cancer du pénis

Vous pouvez réduire votre risque de cancer du pénis en adoptant les comportements suivants.

Vous faire vacciner contre le virus du papillome humain (VPH)

Le VPH est un facteur de risque du cancer du pénis. Les 3 vaccins anti-VPH disponibles au Canada sont Gardasil, Cervarix et Gardasil 9. Ces vaccins aident à protéger contre l’infection au VPH 16 et au VPH 18, les 2 types de VPH les plus souvent associés au cancer. Gardasil 9 protège aussi contre 5 autres types de VPH qui peuvent causer le cancer.

Ces vaccins aident à réduire le risque de cancers causés par le VPH, comme le cancer du col de l’utérus. Ils peuvent aussi aider à réduire le risque d’autres cancers liés au VPH, dont le cancer du pénis. On a quelque peu démontré que les vaccins Gardasil et Gardasil 9 pourraient aider à prévenir les états précancéreux du pénis et le cancer du pénis liés à l’infection au VPH, bien qu’ils n’aient pas encore été approuvés pour cet usage.

Faites-vous vacciner ou faites vacciner vos enfants par le biais des programmes scolaires s’ils sont disponibles. Si vous n’êtes pas admissible à la vaccination gratuite, demandez à votre médecin quel vaccin vous devriez recevoir et quand.

Réduire votre exposition au VPH

Si vous avez une vie sexuelle active, vous pouvez réduire votre risque d’exposition au VPH :

  • en ayant le moins de partenaires sexuels possible;
  • en ayant une relation exclusive avec une personne qui n’a pas eu beaucoup de partenaires sexuels;
  • en utilisant le condom.

Le condom peut réduire les risques d’infection par le VPH si on le met avant le contact sexuel peau sur peau. Les parties non couvertes par le condom permettent quand même un certain contact peau sur peau lors des relations sexuelles. L’utilisation du condom réduit donc le risque d’infection par le VPH, sans toutefois l’éliminer.

Avoir une bonne hygiène génitale

Les hommes non circoncis devraient avoir une bonne hygiène génitale pour aider à prévenir l'apparition du cancer du pénis. Les médecins recommandent habituellement à ces hommes de relever (rétracter) leur prépuce et de nettoyer tout le pénis. En général, le prépuce ne se rétracte pas complètement avant que le garçon n'ait atteint l'âge de 6 ans, et parfois même pas avant la puberté. Il ne faut jamais forcer le prépuce à se rétracter. Lorsque le prépuce peut être complètement relevé, les hommes devraient nettoyer chaque jour la surface qui se trouve en dessous.

Si le prépuce est serré et difficile à relever, un médecin pourrait être en mesure de couper un peu de peau afin de faciliter le nettoyage sous la surface.

Ne pas fumer et éviter l’usage du tabac sans fumée

Si vous fumez ou utilisez d’autres formes de tabac, demandez de l'aide pour renoncer au tabac afin de réduire votre risque de cancer du pénis.

Savoir si votre risque de cancer du pénis est élevé

Certaines personnes peuvent présenter un risque plus élevé que la moyenne d’être atteintes du cancer du pénis. Discutez avec votre médecin de votre risque. Si votre risque est plus élevé que la moyenne, vous pourriez avoir besoin de consulter votre médecin plus souvent pour vérifier la présence d’un cancer du pénis.

Pour plus d’information sur la prévention du cancer

Découvrez ce que vous pouvez faire pour prévenir le cancer.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dre Camilla Zimmermann La Dre Camilla Zimmermann met en lumière la nécessité de modifier la perception négative des soins palliatifs.

Plus de details

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus