Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la parathyroïde

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le cancer de la parathyroïde

Il est possible que les personnes atteintes d'un cancer de la glande parathyroïde se posent des questions sur leur pronostic et leur survie. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs. Seul le médecin qui connaît bien les antécédents médicaux de la personne, le type de cancer dont elle est atteinte, le stade et les caractéristiques de la maladie, les traitements choisis et la réaction au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera un individu et comment il réagira au traitement. Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne que le médecin prend en considération lorsqu'il fait un pronostic. Un facteur prédictif influence la façon dont le cancer répond à un certain traitement. On aborde souvent les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs ensemble, et ils jouent tous les deux un rôle dans le choix du plan de traitement et dans l'établissement du pronostic.

Les éléments suivants sont des facteurs pronostiques du cancer de la parathyroïde. Ni la taille de la tumeur ni l'état des ganglions lymphatiques ne semble jouer un rôle dans le pronostic.

Diagnostic précoce

Le diagnostic précoce du cancer de la parathyroïde, avant ou pendant la chirurgie, est important à la planification du traitement. Il est possible que la maladie soit diagnostiquée à un stade avancé puisqu’il est difficile de faire la différence entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne et que le cancer de la parathyroïde a tendance à évoluer lentement (indolent). La détection précoce du cancer de la parathyroïde engendre un pronostic plus favorable.

Ablation chirurgicale complète de la tumeur

Enlever complètement toute la tumeur avec succès lors de la première chirurgie est le facteur pronostique le plus important.

  • Lors de la chirurgie, le médecin examine la tumeur. S’il croit qu’elle est cancéreuse vu sa taille et sa texture, il fait alors une résection monobloc pour réduire le risque de récidive et améliorer la maîtrise à long terme de la maladie.
    • La parathyroïdectomie, lors de laquelle on enlève seulement la glande affectée, engendre un taux de récidive beaucoup plus élevé que la résection monobloc.
  • Il est important d'éviter de rompre la capsule de la tumeur lors de la chirurgie. Si la capsule est rompue, la probabilité que des cellules tumorales se propagent et que la maladie persiste ou récidive est élevée.

Récidive précoce

Il arrive souvent que le cancer de la parathyroïde réapparaisse (récidive). Il le fait habituellement des années après l’apparition des premiers symptômes. Si la récidive se manifeste au cours des 2 années qui suivent le diagnostic, le pronostic est moins favorable.

Taux de calcium

Il est important de maîtriser le taux de calcium dans le sang pour maintenir sa santé. La plupart des décès attribuables à un cancer de la parathyroïde résultent des effets de l'hypercalcémie.

État général de santé de la personne atteinte

L'état général de santé de la personne atteinte a un effet sur son degré de tolérance au traitement, comme la chirurgie. La chirurgie est employée comme traitement principal et pour traiter une maladie récidivante.

Histoires

Gordie Gosse Je ne veux pas que personne d’autre n’ait à vivre ce que j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Gordie

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus