Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la parathyroïde

Vous êtes ici:

Tumeurs et affections bénignes de la glande parathyroïde

La tumeur et l'affection bénignes de la glande parathyroïde ne sont pas cancéreuses, elles ne se propagent pas vers d'autres parties du corps (pas de métastases) et ne mettent habituellement pas la vie en danger.

Adénome parathyroïdien

L'adénome parathyroïdien est une tumeur non cancéreuse des glandes parathyroïdes. Il affecte davantage la femme âgée de plus de 60 ans. L’adénome parathyroïdien est plus courant que le carcinome parathyroïdien. L’adénome parathyroïdien est la cause la plus fréquente de l'hyperparathyroïdie, c’est-à-dire la surproduction de parathormone, ou PTH. L'hyperparathyroïdie engendre la hausse du taux de calcium dans le sang (hypercalcémie).

Facteurs de risque

Les facteurs de risque qui suivent peuvent accroître la probabilité qu'une personne soit un jour atteinte d'un adénome parathyroïdien :

Signes et symptômes

Les signes et symptômes de l'adénome parathyroïdien résultent de l'hypercalcémie et peuvent comprendre ceux qui suivent :

  • fatigue
  • confusion
  • nausées
  • constipation
  • calculs rénaux
  • douleur musculaire
  • fracture osseuse

Certaines personnes n’éprouvent aucun symptôme et on découvre l’adénome par hasard quand on fait des examens pour une autre raison.

Diagnostic

Si on observe des signes et symptômes de l'adénome parathyroïdien, ou si le médecin en soupçonne la présence, on fait des examens pour poser un diagnostic, dont ceux-ci :

  • analyses sanguines pour vérifier le taux de parathormone (PTH)
  • analyses biochimiques sanguines pour vérifier le taux de calcium, de trichlorure de phosphore et de bicarbonate
  • collecte des urines de 24 heures pour vérifier si le taux de calcium est élevé dans l'urine
  • radiographies osseuses ou ostéodensitométrie pour aider à détecter des fractures, une perte osseuse et un ramollissement des os
  • scintigraphie au sestamibi
  • examens d'imagerie par résonance magnétique (IRM) des glandes parathyroïdes
  • échographie, radiographie et tomodensitométrie (TDM) des reins

Traitement

Les options de traitement de l'adénome parathyroïdien peuvent comporter celles-ci :

  • chirurgie pour enlever la glande parathyroïde (parathyroïdectomie) – traitement le plus courant
  • examens effectués régulièrement par le médecin si l’hyperparathyroïdie est légère
  • hormonothérapie substitutive par œstrogène pour aider à soulager les symptômes et à prévenir la perte osseuse chez les femmes postménopausées

Hyperplasie parathyroïdienne

L'hyperplasie parathyroïdienne, c'est l'enflure des quatre glandes parathyroïdes. L'hyperplasie parathyroïdienne affecte parfois des gens qui n’ont aucun facteur de risque.

Facteurs de risque

La cause la plus courante de l'hyperplasie parathyroïdienne est l’insuffisance rénale ainsi que la carence en vitamine D et la malabsorption de cette vitamine.

Les syndromes héréditaires qui suivent peuvent accroître la probabilité qu'une personne soit un jour atteinte d'hyperplasie parathyroïdienne :

  • néoplasie endocrinienne multiple de type 1 (NEM 1)néoplasie endocrinienne multiple de type 1 (NEM 1)Trouble génétique rare associé à la présence de tumeurs dans plus d’une glande endocrine et à un risque accru de développer des cancers du système endocrinien.
  • néoplasie endocrinienne multiple de type 2 (NEM 2)
  • hyperparathyroïdie familiale isolée

Signes et symptômes

Les signes et symptômes de l'hyperplasie parathyroïdienne résultent de l'hypercalcémie et peuvent comprendre ceux qui suivent :

  • fatigue
  • nausées
  • muscles endoloris
  • constipation
  • calculs rénaux
  • fractures osseuses

Diagnostic

Si on observe des signes et symptômes d'hyperplasie parathyroïdienne, ou si le médecin en soupçonne la présence, on fait des examens pour poser un diagnostic, dont ceux-ci :

  • analyses sanguines pour vérifier le taux de parathormone (PTH)
  • analyses biochimiques sanguines pour vérifier le taux de calcium, de trichlorure de phosphore et de bicarbonate
  • collecte des urines de 24 heures pour vérifier si le taux de calcium est élevé dans l'urine
  • ostéodensitométrie pour aider à détecter des fractures, une perte osseuse et un ramollissement des os

Traitement

La chirurgie est le traitement principal de l'hyperplasie parathyroïdienne.

  • On enlève habituellement 3 glandes et demie.
  • Le tissu parathyroïdien qui reste est implanté dans l'avant-bras puisque l'accès y est facile si on doit pratiquer une autre chirurgie pour soulager des symptômes qui seraient réapparus.
  • Le reste du tissu aide à contrôler le taux de calcium.

Le traitement du trouble sous-jacent qui cause l’hyperplasie peut aussi comprendre une greffe de rein, la prise de suppléments de vitamine D ainsi que la correction de la malabsorption de cette vitamine.

L'hypercalcémie persistante ou récidivante se manifeste après la chirurgie dans environ 20 % des cas.

Histoires

Dr Robert Bristow La recherche du Dr Robert Bristow sur le cancer de la prostate pourrait servir à la personnalisation du traitement.

Plus de details

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus