Logo Société canadienne du cancer

Cancer du pancréas

Vous êtes ici:

Statistiques de survie pour le cancer du pancréas

Les statistiques de survie au cancer du pancréas sont des estimations très générales qui doivent être interprétées avec prudence. Puisqu’elles sont fondées sur l’expérience de groupes de personnes, elles ne permettent pas de prévoir les chances de survie d’une personne en particulier.

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour évaluer et consigner les statistiques de survie au cancer. Votre médecin peut vous expliquer les statistiques relatives au cancer du pancréas et ce qu’elles signifient pour vous.

Survie nette

La survie nette représente la probabilité de survivre au cancer en l’absence d’autres causes de décès. Elle permet d’estimer le pourcentage de personnes qui survivront à leur cancer.

Au Canada, la survie nette après 5 ans pour le cancer du pancréas est de 8 %, ce qui signifie qu’en moyenne, environ 8 %  des personnes diagnostiquées d’un cancer du pancréas survivront au moins 5 ans.

Survie selon le stade

La survie varie selon le stade du cancer du pancréas. Les facteurs suivants peuvent aussi affecter la survie au cancer du pancréas.

  • Le cancer du pancréas est agressif et engendre généralement un pronostic sombre.
  • En général, plus on diagnostique et on traite le cancer du pancréas à un stade précoce, meilleur est le pronostic.
  • Il arrive souvent que le cancer du pancréas ne soit détecté qu’à un stade avancé, alors que la tumeur s’est propagée ou qu’elle n’est pas résécable.
  • Le cancer du pancréas récidive souvent, même après avoir été enlevé complètement par chirurgie, soit réséqué, puis traité par chimiothérapie (chimiothérapie adjuvante).

On ne dispose pas de statistiques canadiennes spécifiques sur les différents stades du cancer du pancréas. Les renseignements suivants sont tirés de diverses sources et comprennent des statistiques provenant d’autres pays.

La survie observée correspond au pourcentage de personnes atteintes d'un type particulier de cancer qui vivent encore à un moment donné après avoir reçu leur diagnostic. La survie observée après 5 ans pour un cancer du pancréas qui est résécable, c’est-à-dire qu’on peut enlever complètement par chirurgie, est de 15 à 20 %, ce qui signifie qu’on s’attend à ce que de 15 à 20 % des personnes qui reçoivent un diagnostic de cancer du pancréas résécable soient encore en vie 5 ans plus tard. On a souvent recours à la survie observée quand on parle du pronostic. Cependant, la survie observée ne tient pas compte de la cause du décès, alors les personnes peuvent être décédées du cancer ou d’une autre cause.

Questions sur la survie

Discutez de votre pronostic avec votre médecin. Le pronostic repose sur de nombreux facteurs dont ceux-ci :

  • vos antécédents de santé
  • le type de cancer
  • le stade du cancer
  • certaines caractéristiques du cancer
  • les traitements choisis
  • comment le cancer réagit au traitement

Seul un médecin qui connaît bien ces facteurs peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Histoires

Lisa Hamel Je suis la preuve qu’il est possible de mener une vie normale après le cancer.

Lisez l’histoire de Lisa

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus