Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’ovaire

Vous êtes ici:

Effets secondaires de la radiothérapie pour le cancer de l'ovaire

Peu importe le type de traitement choisi pour un cancer de l’ovaire, il est possible que des effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout des éléments suivants :

  • taille de la région traitée
  • région ou organes spécifiques traités
  • dose totale
  • mode d’administration

La radiothérapie endommage les cellules cancéreuses, mais il se peut qu'elle nuise aussi aux cellules saines qui se trouvent dans la région traitée, même si on prend des précautions visant à les protéger le plus possible. Les divers tissus et cellules du corps tolèrent différemment la radiothérapie.

Les effets secondaires peuvent se manifester n'importe quand en cours de radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours et même quelques semaines plus tard. La plupart disparaissent une fois la radiothérapie terminée. Des effets tardifs peuvent se manifester des mois voire des années après le traitement. Certains effets secondaires sont susceptibles de durer longtemps ou d'être permanents.

Il est important de signaler tout effet secondaire à son équipe de soins de santé. De nombreux effets secondaires peuvent être soulagés par la prise de médicaments, un changement alimentaire ou d'autres méthodes. Les médecins peuvent évaluer (mesurer) la gravité de certains d'entre eux. Il arrive parfois qu'on doive ajuster la radiothérapie si les effets sont importants.

Nausées et vomissements

Les nausées et vomissements sont plus courants si on traite par radiation une grande surface de la partie supérieure de l'abdomen. Les femmes peuvent commencer à avoir la nausée de 1 à 3 heures à la suite de leur séance quotidienne de radiothérapie (après 1 à 2 semaines de traitement). Il faut signaler la présence de nausées et de vomissements à l'équipe de radiothérapie. Certaines femmes trouvent utile de prendre une collation légère avant chaque séance. D’autres ne mangent pas dans les heures qui précèdent la séance ou bien elles attendent quelques heures après pour le faire.

On peut habituellement soulager les nausées et vomissements à l'aide d'antinauséeux. Ces effets secondaires disparaissent généralement une fois la radiothérapie terminée.

Retour au menu

Difficulté à digérer, ballonnement ou gaz

La femme peut avoir de la difficulté à digérer, être ballonnée ou faire des gaz si la radiation irrite le revêtement de son œsophage ou de son estomac. Il faut éviter les aliments épicés ou frits et ceux qui causent des gaz. Les antiacides ou d'autres médicaments pourraient être nécessaires pour maîtriser ces symptômes.

Retour au menu

Perte d'appétit

La perte d'appétit (anorexie) peut être causée par de nombreux facteurs dont ceux-ci :

  • accumulation de déchets produits par les cellules cancéreuses qui meurent
  • nausées et vomissements
  • difficulté à digérer
  • diarrhée
  • fatigue

La perte d'appétit peut mener à une perte de poids et à la malnutrition. Bien vous alimenter pendant et après la radiothérapie vous aidera à vous rétablir du traitement. Une diététiste peut donner des conseils sur la façon de maintenir une bonne alimentation.

Retour au menu

Troubles de la vessie

La radiothérapie peut irriter la vessie et aussi causer de l'inflammation (cystite). Les symptômes d'une irritation ou d'une inflammation de la vessie sont entre autres ceux-ci :

  • spasmes de la vessie
  • sensation de brûlure ou douleur lorsqu'on urine
  • besoin urgent d'uriner (mictions urgentes)
  • besoin fréquent d'uriner (mictions fréquentes)
  • présence de sang dans l'urine (hématurie)
  • infection de la vessie
  • perte du contrôle de la vessie (incontinence urinaire)

Avisez votre équipe de radiothérapie si vous éprouvez des symptômes. Ils peuvent également être signes d’une infection.

Boire beaucoup de liquides afin d’assurer l’écoulement régulier d’urine et vider souvent sa vessie peut aider les femmes à soulager les troubles de la vessie.

L'équipe de soins de santé peut recommander des médicaments pour aider à soulager certains des symptômes liés aux troubles de la vessie.

Retour au menu

Diarrhée

La diarrhée est l'évacuation fréquente de selles très molles (liquides). Il est possible que des crampes abdominales accompagnent la diarrhée. La diarrhée apparaît souvent après 2 à 3 semaines de radiothérapie. Il faut signaler la présence de diarrhées à l'équipe de radiothérapie, qui peut recommander des médicaments en vente libre ou sur ordonnance pour aider à soulager cet effet secondaire.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue est un effet secondaire courant de la radiothérapie. Elle peut être causée par l'anémie, une perte d'appétit, la dépression ou bien des substances toxiques produites lorsque les cellules cancéreuses se décomposent et meurent.

L'irradiation de n'importe quelle région du corps peut rendre une personne plus fatiguée que d'habitude, mais cet effet est plus courant lorsqu'on traite de grandes régions. L’anémie est plus susceptible d’apparaître quand la région traitée comprend des surfaces où les cellules sanguines se forment dans la moelle osseuse, comme les os du bassin.

La fatigue s'installe habituellement lors de la deuxième semaine de radiothérapie ou plus tard. Les symptômes de la fatigue peuvent s'accentuer ou s'aggraver en cours de traitement. La fatigue peut se prolonger pendant plusieurs semaines ou des mois après la radiothérapie.

Retour au menu

Réactions cutanées

Des réactions cutanées se produisent parce que les radiations externes circulent à travers la peau jusqu'à la région ciblée par le traitement. La peau qui se trouve dans la zone traitée peut devenir rouge, sèche ou démanger. Elle peut aussi changer de couleur (plus foncée ou d’aspect bronzé). La plupart des réactions cutanées se manifestent au cours des 2 premières semaines de radiothérapie et disparaissent habituellement quelques semaines après le traitement. Certains changements cutanés, comme le brunissement de la peau ou la formation de tissu cicatriciel, peuvent être permanents.

Retour au menu

Entérite radique

L'entérite radique est une irritation et une inflammation de l'intestin grêle et du côlon. Elle survient pendant ou après une radiothérapie à l'abdomen. Elle est plus susceptible de se produire lorsqu'on administre de fortes doses de radiation pour traiter certaines tumeurs abdominales. L'entérite radique peut apparaître au début du traitement ou jusqu'à 8 semaines après qu’on ait commencé la radiothérapie (entérite aiguë). Elle se manifeste parfois plusieurs mois ou des années après la radiothérapie (entérite chronique).

Retour au menu

Histoires

Dr Christopher Phenix Le Dr Christopher Phenix a conçu un nouvel outil pour surveiller les formes agressives de cancer.

Plus de details

Transport vers les centres de traitement du cancer

Illustration d’une automobile

Depuis plus de 50 ans, le programme de transport de la Société canadienne du cancer aide les patients à canaliser leurs énergies dans leur combat contre le cancer sans avoir à se préoccuper de trouver un moyen de se rendre à leurs traitements.

Apprenez-en plus