Cancer de l’ovaire

Vous êtes ici:

Hormonothérapie du cancer de l’ovaire

On a parfois recours à l’hormonothérapie pour traiter le cancer de l’ovaire. Il s’agit d’un traitement qui ajoute, bloque ou enlève des hormones. Les hormones sont des substances qui sont responsables de certaines fonctions corporelles, dont l’activité et la croissance des cellules. Bloquer certaines hormones ou en modifier le taux peut ralentir la croissance et la propagation des cellules du cancer de l’ovaire. Pour ce faire, on peut avoir recours à des médicaments, à la chirurgie ou à la radiothérapie.

Vous pourriez recevoir de l’hormonothérapie pour :

  • traiter certains types de cancer avancé ou récidivant de l’ovaire
  • maîtriser les cellules cancéreuses qui pourraient rester après une chirurgie (si vous ne pouvez pas recevoir de chimiothérapie pour une raison ou une autre)

Votre équipe de soins prendra vos besoins personnels en considération au moment de planifier l’hormonothérapie. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

Types d’hormonothérapie employés pour le cancer de l’ovaire

Les types d’hormonothérapie suivants sont utilisés pour traiter le cancer de l’ovaire.

Analogues de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LHRH)

Les analogues, ou agonistes, de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (LHRH) arrêtent la production d’œstrogène par les ovaires. On les emploie pour diminuer le taux d’œstrogène chez les femmes qui n’ont pas encore atteint la ménopause (femmes préménopausées). Les analogues de la LHRH comprennent la goséréline (Zoladex) et le leuprolide (Lupron, Lupron Depot, Eligard).

Anti-œstrogènes

Les anti-œstrogènes empêchent l’œstrogène de se rendre aux cellules cancéreuses. Le tamoxifène (Nolvadex, Tamofen) est un anti-œstrogène employé comme traitement du cancer de l’ovaire.

Inhibiteurs de l’aromatase

Les inhibiteurs de l’aromatase sont des médicaments qui bloquent une enzyme appelée aromatase. Chez les femmes chez qui la ménopause est terminée (femmes postménopausées), l’aromatase convertit d’autres hormones en œstrogène. Les inhibiteurs de l’aromatase diminuent le taux d’œstrogène chez les femmes postménopausées. Ils comprennent :

  • létrozole (Femara)
  • anastrozole (Arimidex)
  • exémestane (Aromasin)

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer de l’ovaire, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines femmes en ont beaucoup, alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Si des effets secondaires surviennent, ils peuvent se manifester n’importe quand pendant l’hormonothérapie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années plus tard (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains peuvent durer longtemps ou être permanents.

Les effets secondaires de l’hormonothérapie dépendent surtout du type d’hormonothérapie, de la dose du ou des médicaments employés et de votre état de santé global. Certains des effets secondaires courants de l’hormonothérapie du cancer de l’ovaire sont :

Avisez les membres de votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres problèmes que vous croyez liés à l’hormonothérapie. Plus vite vous les informez de ces problèmes, plus rapidement ils pourront vous proposer des moyens de les prendre en charge.

Renseignements sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur l’hormonothérapie

Apprenez-en davantage sur l’hormonothérapie et sur les effets secondaires de l’hormonothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions, posez des questions sur l’hormonothérapie à votre équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Guy Sauvageau Progrès au chapitre de certaines leucémies

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus