Cancer de l’ovaire

Vous êtes ici:

Tumeurs à la limite de la malignité

Les tumeurs à la limite de la malignité sont des tumeurs épithéliales qui ne semblent pas manifestement cancéreuses. Elles représentent environ 15 % de toutes les tumeurs épithéliales de l’ovaire. Elles peuvent affecter un seul ovaire ou les deux.

Ces tumeurs sont aussi appelées :

  • cancer ou tumeurs de l’ovaire à faible pouvoir carcinogène
  • tumeurs prolifératives atypiques
  • cancer épithélial de l’ovaire à la limite de la malignité

Les tumeurs à la limite de la malignité diffèrent des cancers de l’ovaire typiques.

  • Bien que les cellules de la tumeur semblent malignes (cancéreuses), elles n’ont pas envahi le tissu sous-jacent ou voisin.
  • Si elles se sont propagées hors de l’ovaire jusque dans la cavité abdominale, elles peuvent s’être développées sur le revêtement de l’abdomen mais pas à l’intérieur.
  • Les tumeurs se développent lentement et la plupart sont de stade I quand on les diagnostique.
  • Les tumeurs ont tendance à apparaître chez les femmes à un plus jeune âge que la plupart des cancers de l’ovaire.

Les types de tumeurs à la limite de la malignité sont entre autres ceux-ci :

  • tumeurs séreuses
  • tumeurs mucineuses (de type gastro-intestinal ou endocervical)
  • tumeurs endométrioïdes
  • tumeurs à cellules claires
  • tumeurs transitionnelles (tumeurs de Brenner) – habituellement bénignes

Histoires

Gordie Gosse Je ne veux pas que personne d’autre n’ait à vivre ce que j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Gordie

Un coup de pouce pour les familles

Illustration d’une foule

La Société canadienne du cancer aide à défrayer les familles qui ont à assumer des coûts liés au traitement d’un enfant atteint de cancer.

Apprenez-en plus