Cancer de l'oropharynx

Vous êtes ici:

Suivi après le traitement du cancer de l'oropharynx

Le suivi après le traitement d’un cancer de l’oropharynx est une composante importante des soins que vous recevez. Des spécialistes du cancer (radio-oncologue, oncologue médical et chirurgien de la tête et du cou) ainsi que votre médecin de famille se partagent souvent cette responsabilité. Votre équipe de suivi peut aussi comprendre un orthophoniste et un dentiste. Votre équipe de soins discute avec vous afin de décider quel suivi répond à vos besoins.

N’attendez pas au prochain rendez-vous fixé pour signaler tout nouveau symptôme et tout symptôme qui ne disparaît pas. Avisez votre équipe de soins si vous avez :

  • mal à la gorge;
  • une nouvelle masse ou enflure dans le cou;
  • une toux incessante;
  • de la difficulté à avaler;
  • de la douleur;
  • des changements de la voix;
  • une perte d’appétit;
  • une fatigue.

Le risque de réapparition (récidive) du cancer de l’oropharynx est le plus élevé au cours des 2 à 3 premières années qui suivent le traitement, alors vous aurez besoin d’un suivi étroit pendant cette période. Si vous fumez beaucoup et que vous consommez une grande quantité d’alcool après le traitement, le risque de réapparition du cancer de l’oropharynx ou d’apparition d’un cancer primitif secondaire peut augmenter.

Planification des visites de suivi

Les visites de suivi pour le cancer de l’oropharynx sont habituellement ainsi prévues :

  • aux 1 à 3 mois pendant la première année qui suit le traitement initial
  • aux 2 à 4 mois pendant la deuxième année
  • aux 4 à 6 mois de la troisième à la cinquième année
  • chaque année après 5 ans

Déroulement des visites de suivi

Lors d’une visite de suivi, votre équipe de soins vous pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et votre capacité d’adaptation.

Il est possible que votre médecin vous fasse un examen physique dont vérifier :

  • la présence de ganglions lymphatiques enflés dans votre cou;
  • la présence de troubles de la parole et de la déglutition;
  • votre hygiène buccale;
  • des changements de votre voix.

Des examens sont souvent prescrits dans le cadre du suivi. On pourrait demander ceux-ci :

  • examens d’imagerie comme une TDM, une IRM ou une TEP/TDM pour vérifier si le cancer s’est propagé
  • analyses sanguines pour vérifier la fonction thyroïdienne une ou deux fois par année
  • analyse sanguine pour vérifier la présence de l’ADN du VPH
  • évaluation de la parole et de la déglutition pour vérifier comment vous vous rétablissez
  • examens dentaires pour vérifier la présence de caries
  • radiographie pulmonaire pour vérifier si le cancer s’est propagé aux poumons
  • nasopharyngoscopie ou endoscopie digestive haute pour observer le siège de la tumeur d’origine et d’autres régions de la gorge et pour faire une biopsie de régions anormales

Si votre équipe de soins découvre que le cancer est réapparu, elle discutera avec vous afin de planifier votre traitement et vos soins.

Questions à poser sur le suivi

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le suivi à votre équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Mick Bhatia Stimuler les cellules adipeuses pour mieux traiter la leucémie

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus