Cancer de l'oropharynx

Vous êtes ici:

Facteurs de risque du cancer de l’oropharynx

Un facteur de risque est quelque chose, comme un comportement, une substance ou un  état, qui accroît le risque d’apparition d’un cancer. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux facteurs de risque. L’infection au virus du papillome humain (VPH) est le plus important facteur de risque du cancer de l’oropharynx. Il y a peu de temps encore, fumer du tabac était le plus important facteur de risque.

Plus d’hommes que de femmes sont atteints du cancer de l’oropharynx. On a tendance à observer le cancer de l’oropharynx lié à une infection au VPH chez les personnes âgées entre 40 et 59 ans. Quand le cancer n’est pas lié à une infection au VPH, le risque augmente habituellement en fonction de l’âge et il apparaît souvent chez les personnes âgées de plus de 55 ans.

Les facteurs de risque sont habituellement classés du plus important au moins important. Mais dans la plupart des cas, il est impossible de les classer avec une certitude absolue.

Facteurs de risque

Virus du papillome humain (VPH)

Fumer du tabac

Boire de l’alcool

Associer le tabac avec l’alcool

Certains troubles génétiques

Des preuves convaincantes permettent d’affirmer que les facteurs suivants font augmenter votre risque de cancer de l’oropharynx.

Virus du papillome humain (VPH)

La plupart des cancers de l’oropharynx sont causés par une infection au virus du papillome humain (VPH). Les infections au VPH sont très fréquentes car le virus se transmet facilement par contact peau à peau avec n’importe quelle partie du corps qui est infectée. Le VPH se propage surtout par contact sexuel, dont les relations sexuelles orales.

La plupart des personnes actives sexuellement seront exposées au VPH à un moment donné dans leur vie. Certains comportements sexuels et le fait d’avoir de nombreux partenaires sexuels peuvent faire augmenter le risque d’être infecté par le VPH. Il peut être présent pendant des années sans qu’il n’y ait de symptômes. Le virus peut causer des verrues appelées papillomes sur différentes parties du corps, dont les parties génitales.

Apprenez-en davantage sur le VPH.

Fumer du tabac

Fumer du tabac est un important facteur de risque du cancer de l’oropharynx. Toutes les formes de tabac, dont la cigarette, le cigare et la pipe, font augmenter votre risque. Le risque de cancer de l’oropharynx augmente selon la quantité de tabac fumée et la durée du tabagisme.

Continuer de fumer après un traitement du cancer de l’oropharynx accroît le risque d’être atteint d’un deuxième cancer de l’oropharynx.

Boire de l’alcool

La consommation d’alcool est également un important facteur de risque du cancer de l’oropharynx. Le risque d’être atteint d’un cancer de l’oropharynx augmente selon la quantité d’alcool consommée.

Associer le tabac avec l’alcool

L’association du tabac et de l’alcool accroît davantage le risque d’avoir un cancer de l’oropharynx que seulement fumer du tabac ou boire de l’alcool.

Certains troubles génétiques

Les troubles génétiques qui suivent font augmenter le risque de cancer de la tête et du cou, dont le cancer de l’oropharynx.

L’anémie de Fanconi est un trouble génétique rare qui affecte la moelle osseuse de sorte qu’elle ne peut plus fabriquer des cellules sanguines normales.

La dyskératose congénitale est un trouble génétique rare qui engendre la formation anormale des ongles des doigts et d’orteils, une éruption cutanée en forme de dentelle sur le visage et le thorax, des plaques blanches dans la bouche et souvent une insuffisance médullaire.

Facteurs de risque possibles

On a établi un certain lien entre les facteurs qui suivent et le cancer de l’oropharynx, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour affirmer qu’ils sont des facteurs de risque. On doit faire plus de recherches pour clarifier le rôle de ces facteurs dans l’apparition du cancer de l’oropharynx :

  • fumée secondaire
  • tabac sans fumée
  • antécédents familiaux
  • alimentation faible en fruits et en légumes
  • consommation de boissons très chaudes, comme le maté
  • noix d’arec et chique de bétel

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Maru Barrera Aider les survivants d’un cancer infantile à cultiver l’amitié

Passer à l’action contre tous les cancers

Icône – point d’interrogation

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer révèle que les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate devraient représenter la moitié de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2017. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus