Cancer de l'oropharynx

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le cancer de l'oropharynx

Si vous êtes atteint d’un cancer de l’oropharynx, vous vous posez peut-être des questions sur votre pronostic. Un pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera une personne et comment il réagira au traitement. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs. Seul un médecin qui connaît bien vos antécédents médicaux, le type de cancer dont vous êtes atteint, le stade et d’autres caractéristiques de la maladie, les traitements choisis et la réaction au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne, comme si elle fume, que le médecin prend en considération lorsqu'il fait un pronostic. Un facteur prédictif influence la façon dont le cancer répond à un certain traitement. On aborde souvent les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs ensemble. Ils jouent tous les deux un rôle dans le choix du plan de traitement et dans l'établissement du pronostic.

Les éléments suivants sont les facteurs pronostiques ou prédictifs du cancer de l’oropharynx.

Stade

Le stade est le facteur pronostique le plus important du cancer de l'oropharynx. Plus on détecte la tumeur à un stade précoce, meilleur est le pronostic.

Propagation du cancer aux ganglions lymphatiques

Si le cancer de l’oropharynx s’est propagé aux ganglions lymphatiques cervicaux, le pronostic est plus sombre. Un cancer de l’oropharynx qui s’est propagé à plus de 3 ganglions lymphatiques du cou ou à des ganglions lymphatiques qui se trouvent dans les régions inférieures du cou engendre aussi un pronostic plus sombre.

Propagation du cancer dans les tissus voisins

Les tumeurs de l’oropharynx qui ont envahi les tissus voisins engendrent un pronostic sombre. Ce sont entre autres les muscles, les nerfs, les os, le cartilage et les vaisseaux sanguins. Les tumeurs peuvent se développer vers l’intérieur et plus en profondeur dans les tissus de l’oropharynx ou vers l’extérieur, en s’approchant de la surface de l’oropharynx. Plus la tumeur s’est développée en profondeur dans les tissus voisins, plus le pronostic est sombre.

État des marges

La marge est la région de tissu sain qui entoure la tumeur et qu’on enlève avec la masse lors d’une chirurgie. S’il y a des cellules cancéreuses dans la marge, on dit que la marge chirurgicale est positive. S’il n’y a pas de cellules cancéreuses dans la marge, on dit que la marge chirurgicale est négative. Une tumeur dont la marge chirurgicale est négative engendre un meilleur pronostic.

Virus du papillome humain (VPH)

Votre médecin fera des tests pour savoir si vous êtes atteint d’une infection au VPH. Une personne dont la tumeur de l’oropharynx est liée à une infection au VPH a un meilleur pronostic.

Nutrition

Des antécédents de consommation excessive de tabac et d'alcool sont souvent liés à une mauvaise alimentation, ce qui peut mener à la malnutrition. Les personnes qui sont mal nourries pourraient ne pas être en assez bonne santé pour être traitées pour un cancer de l'oropharynx, ce qui risque d’affecter leur issue.

Consommation de tabac et d’alcool

Les personnes qui continuent de fumer et de boire de l'alcool pendant le traitement d'un cancer de l'oropharynx ont tendance à avoir plus de complications liées au traitement. Ces complications peuvent affecter le mode d'administration et l'issue du traitement. Fumer pendant la radiothérapie peut rendre le traitement moins efficace.

Indice fonctionnel

L'indice fonctionnel révèle jusqu’à quel point vous êtes en mesure de poursuivre vos activités quotidiennes courantes. L’équipe de soins se sert de différentes échelles pour évaluer comment le cancer vous affecte ainsi que votre capacité à tolérer le traitement. Une personne dont l'indice fonctionnel est élevé peut mieux tolérer les effets du traitement qu'une personne dont l'indice est bas.

Âge

Les personnes âgées de moins de 60 ans ont tendance à avoir un meilleur pronostic que celles qui ont plus de 60 ans.

Autres problèmes de santé

Les personnes ayant d'autres problèmes de santé, comme une maladie cardiaque ou pulmonaire, ont un pronostic plus sombre. Ces autres problèmes de santé sont appelés comorbidités.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

Plus de details

Le cancer touche tous les Canadiens

Icône - 1 sur 2

On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Apprenez-en plus